Stage autonomie débutant

Stage autonomie débutant

Un stage d’initiation à l’alpinisme orienté autonomie! Yohan est là pour 2 jours, Julie et Olivier pour 3 jours, Tom et Jérémie pour 5 jours… tout ce beau monde ne se connaît pas mais la sauce prend bien! J’avoue ça me fait bizarre d’être le doyen du groupe mais si mes calculs sont bons plus je vieillis, plus ça a de chances de m’arriver!

Jour 1 et 2 : Ecole de glace et Pic d’Arsine

Partant de presque 0, mes compagnons ont tout à apprendre! On commence par les bases du cramponnage et de la sécurité sur glacier… A la fin de la journée, tout le monde sait s’encorder proprement sans risquer de mourir étranglé! Le chemin vers l’autonomie se fait à petits pas, sans brûler les étapes…

Pour leur première course, j’emmène la troupe faire le Pic d’Arsine en traversée, une course facile et très variée. Couloir, arête, pentes de neige… les apprentissages sont nombreux, on est dans le concret là! Je montre également aux stagiaires comment faire la sieste pendant une heure sur un sommet et à ce jeu tout le monde semble assez doué!

Stage autonomie débutant - Pic d'Arsine - Yohan

Stage autonomie débutant - Pic d'Arsine - Le couloir

Stage autonomie débutant - Pic d'Arsine - Olivier et Julie

De retour sur le glacier, Yohan profite d’une cordée qui descend pour se faire accompagner sur la partie glacier. Avec le reste de l’équipe, nous montons au Refuge des Ecrins pour y passer le reste de l’après midi et la nuit!

Jour 3 : Roche Faurio

Nous parvenons à nous extirper du Refuge des Ecrins avant le gros de la foule et rapidement nous retrouvons la tranquillité de la haute montagne. La plupart des cordées du jour vont aller au Dôme des Ecrins. Nous serons donc bien mieux en face!

Sur le long faux plat, j’impose un petit rythme soutenu pour nous donner toutes les chances de faire le levé de soleil en bon lieu! Tout le monde a la forme et suis sans trop de problème… Finalement, nous attendrons même quelques minutes l’arrivée du soleil!

Stage autonomie débutant - Levé de soleil à la Roche Faurio

Stage autonomie débutant - Levé de soleil à la Roche Faurio

Depuis l’épaule, mes deux cordées retrouvent leur autonomie jusqu’à l’antécime de roche Faurio

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Tom et Jérémie dans les premières lueurs du jour

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Julie et Olivier

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Julie et Olivier

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Jérémie et Thomas

Derrière nous, Robin, un copain guide nous talonne!

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Une cordée qui nous suit

Nous poursuivons sur l’arête sommitale un peu plus grimpante. Seule Julie préfère nous attendre à l’antécime, déjà bien satisfaite de la vue!

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Tom et Jérémie sur l'arête sommitale

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Olivier sur l'arête

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Jérémie sur l'arête sommitale

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Sur l'arête sommitale

Au loin on aperçoit des sommets connus et moins connus…

Au loin le Viso

Au loin le cervin

Revenus à l’antécime, on profite encore du sommet, faut dire que les conditions nous y invitent! Puis on attaque la descente vers la vallée… suite des aventures avec Tom et Jérémie pour encore deux jours!

Jour 4 : Râteau ouest

Aujourd’hui avec Tom et Jérémie on succombe aux charmes de la modernité, si on peut parler de modernité en évoquant le téléphérique de la Grave! Mécaniquement assistés, nous voilà transposés en quelques minutes à 3200m d’altitude sur le Glacier de la Girose, direction le Râteau ouest, une course qui devrait permettre à mes deux compagnons de franchir un petit cap.

Je laisse Jérémie et Tom gérer l’encordement sur le glacier ainsi que l’assurage en mouvement sur la première partie de la course.

Stage autonomie débutant - Rateau ouest - Vers le Col de la Girose

Stage autonomie débutant - Rateau ouest - Dans la partie facile

Stage autonomie débutant - Rateau ouest - Tom surgit de nulle part

Je reprend la tête de la cordée pour la suite un peu plus difficile ce qui leur permet de faire leurs premiers pas de grimpeurs en toute sécurité!

Stage autonomie débutant - Rateau ouest - Dans le dernier ressaut

Comme tout le reste de la semaine, nous profitons de superbes conditions au sommet, sans un pet d’air… autour de nous pas mal de sommets sont pris dans les nuages et nous semblons presque les seuls épargnés… bonne pioche!

Jour 5 : Arête de la Bruyère

Pour ce dernier jour ensembles, pas d’autonomie pour Tom et Jérémie mais une course un peu plus dure histoire de voir ce que ça peut donner dans le niveau supérieur! Un guide peut aussi servir à sortir de sa zone de confort!

Cette arête stégausaurique offre une superbe escalade dans une ambiance bien gazeuse, autant de choses nouvelles à gérer pour les deux compères… malgré leur expérience quasi inexistante en escalade, il s’en tirent plutôt bien et rentrent de cette journée ultra motivés pour s’inscrire dans une salle d’escalade en attendant les prochaines escapades en montagne!

Arêtes de la Bruyère - Stegosauric ridge

Arêtes de la Bruyère - Ambiance effilée

Arêtes de la Bruyère - Panoramique

Arêtes de la Bruyère - Jérémie au dessus du lac

Merci à tous pour cette belle semaine dans la bonne humeur! Et désolé d’avoir contribué à vous inoculer le virus de la montagne qui en plus d’engloutir toutes vos économies occupera vos pensées nuit et jour! Bon courage!

Dôme en 3 jours

Dôme en 3 jours

A peine redescendu du Pic d’Arsine avec Vince et Jérémie je retrouve Cyril, Anthony et Sébastien… habitués à randonner dans les Alpes du sud et ailleurs ils souhaitent découvrir ce qui se passe un peu plus haut. Nous projetons d’aller au Dôme des Ecrins et pour ça nous prévoyons 3 jours… une option qui permet de monter progressivement en altitude et de profiter aussi de la montagne sans cavaler tout le temps!

Jour 1 : Ecole de glace et de neige

Traditionnelle école de glace pour s’occuper la première après midi. En plus des apprentissages c’est un moment privilégié où on peut explorer à loisir des zones du glacier bien tourmentées à l’écart du chemin classique… comme la veille nous profitons à notre retour de la plus belle terrasse du secteur sous un soleil radieux!

Dôme des Ecrins - 3 jours - Devant le PelvouxDôme des Ecrins - 3 jours - Ecole de glaceDôme des Ecrins - 3 jours - Ecole de neige

Jour 2 : Pic du Glacier d’Arsine et farniente aux Ecrins

5h. La grasse mat’. Journée de rodage au pic d’Arsine. Préparer le corps l’esprit en douceur, se mettre au diapason de la montagne tout en profitant d’un premier beau sommet. Les conditions de ce début de saison sont parfaites. Un bon enneigement et enfin du bon regel depuis quelques jours…

Nous profitons de longs instants là haut de la vue à 360°. C’est quand même bon de n’être pas obligé de fuir sitôt arrivé!

Dôme des Ecrins - 3 jours - La pente raide du Pic d'Arsine

Dôme des Ecrins - 3 jours - Au sommet du Pic d'Arsine

La descente et la remontée sur le refuge des Ecrins seront presque une formalité…

Dôme des Ecrins - 3 jours - Descente du Pic d'Arsine

L’instant houblon face à la Barre.

Dôme des Ecrins - 3 jours - L'instant houblon

Dramatique événement du jour : peut-être pour tester le dévouement sans faille de son guide, Anthony largue une des ses chaussures dans le sympathique couloir sous le refuge qui canalise également les productions humaines en tout genre… je retrouverai finalement la chaussure qui de rebond en rebond termine sa course 100m de dénivelé plus bas, quasiment sur le glacier!

Jour 3 : Dôme de neige des Ecrins, montée et… descente!

3h. C’est le grand jour pour Anthony, Sébastien et Cyril. Aucun d’eux n’a vraiment bien dormi. Entre l’altitude et l’excitation de l’inconnu, les nuits de sommeil léger font souvent partie de l’expérience montagnarde!

Nous attaquons dans les premières cordées le long plat qui remonte jusqu’au pied du Dôme. L’esprit embrumé, la frontale éteinte, on glisse furtivement sous un plafond d’étoiles. La magie du matin!

Au premières lueurs du jour, nous attaquons les premières pentes bien raides du Dôme. La trace est sans concession, droit dans le pentu! Nous maintenons un bon rythme dans cette zone exposée aux chutes de séracs… malheureusement au Dôme des Ecrins, il y a peu d’endroits où on peut vraiment se relâcher. Petite pause après la pente. Le jour se lève, la Barre explose dans les roses!

Dôme des Ecrins - 3 jours - Levé de soleil

Les crevasses du Dôme dont certaines sont bien impressionnantes et parfois même infranchissables sont quasi toutes bouchées pour l’instant, permettant même le passage direct de la barre de séracs du haut. Un court passage de 3 mètres en glace vient pimenter l’ascension et donnera un peu de fil à retordre à la cordée encore en rodage!

Dôme des Ecrins - 3 jours - CrevassesDôme des Ecrins - 3 jours - Ho hisse!

3800m, c’est pas le moment de mollir même si le souffle est court, même si les jambes implorent la pause! Les deux cordées devant nous ont bifurqué vers la Barre des Ecrins. Le Dôme est devant nous, totalement désert! Encore quelques efforts et le rêve se concrétise!

Dôme des Ecrins - 3 jours - Pano au sommetDôme des Ecrins - 3 jours - Selfie

Que c’est bon de fouler le sommet de son fond d’écran comme dirait Anthony!! Une légère brise nous rappelle qu’on est en montagne mais on profite quand même une bonne demi-heure du sommet…

Après la descente des pentes soutenues du Dôme qui commencent un peu à ramollir, mes compagnons vont découvrir ce que c’est une descente rythmée par un guide en mode chien de traîneau!!

Merci à tous les 3 pour votre bonne humeur, votre curiosité et les bonnes conversations là haut! A bientôt pour de nouveaux sommets!

Traversée du Pic d’Arsine

Traversée du Pic d’Arsine

Après un furtif passage festif dans la vallée, je retrouve Jeremy et Vincent au refuge du Glacier Blanc pour 2 jours d’initiation/remise à niveau!

La première après midi nous la passons sur le glacier pour cramponner dans tous les sens… l’occasion d’apprendre et réapprendre les bases. Puis un petit tour au cœur du glacier encore bien bouché en ce début de saison…

L’été semble vouloir enfin s’installer et la journée se finit sur la terrasse avec vue sur le Pelvoux..

4h… pour nous aujourd’hui ça sera le pic d’Arsine en traversée, une jolie petite course de début de saison quand la neige recouvre les éboulis de la Pointe Cézanne. L’itinéraire remonte des pentes soutenues puis un couloir mène sur une large croupe. Juste ce qu’il faut de technique pour Vincent et Jérémie…

Traversée du Pic d'Arsine - Sur l'arête large

Sommet du Pic d’Arsine rien que pour nous aujourd’hui… d’ailleurs on a beau chercher on voit pas beaucoup d’alpinistes dans le secteur! On s’éternise là haut… la vue s’étire au nord sur une énorme mer de nuage. Grandiose.

Traversée du Pic d'Arsine - Mer de nuage

Traversée du Pic d'Arsine - heureux au sommet

A la descente on se fait une petite fantaisie en parcourant l’arête jusqu’au col. Rien de difficile mais une ambiance prenante!!

Traversée du Pic d'Arsine - L'arête à la descente

Roche Faurio

Roche Faurio

Nouvelle initiation à l’alpinisme avec un chouette groupe. Une partie finira à la Roche Faurio et l’autre partie au Dôme des Ecrins avec Mathieu venu me renforcer!

Au final l’impression que tout le monde a pris du plaisir avec des objectifs différents!!

Cheminement au milieu des crevasses…

Ecole de glace

Instants de beauté sur les pentes de Roche Faurio

Roche Faurio - Pure lumière

Roche Faurio - Pure lumière

Les copains du village sont là!

Les copains de Champcella devant le Dôme

Roche Faurio - Champcella, un village au sommet!

Pour les plus grimpeurs du groupe, un panorama pour le moins aérien!

Roche Faurio - Panorama

Initiation à l’alpinisme à Noman’s land

Initiation à l’alpinisme à Noman’s land

Je retrouve avec plaisir Laurence et Christophe qui reviennent dans les montagnes qui leur sont si chères. Après leur initiation au ski de randonnée de cet hiver nous passons à la découverte de l’alpinisme!

En ce tout début de saison estivale la montagne reste bien sauvage et en nous décalant du week-end et grâce à des conditions météo pas parfaites (sur le papier!) nous profitons du secteur du Glacier Blanc et des refuges dans une quasi solitude!! Ce qui n’est pas pour déplaire à Laurence et Christophe!

Nous démarrons le premier jour par une petite exploration du Glacier Blanc ce qui permet de se mettre à l’aise avec le cramponnage et d’aller visiter quelques endroits peu fréquentables! Le ciel est clément avec nous et nous épargne! Ce soir au refuge du Glacier Blanc c’est la folie, nous sommes au moins 7 personnes, dont 3 jeunes avec que nous suivrons les 2 jours suivants!

Initiation alpinisme - Ecole de glace

Pour le deuxième jour, météo France nous annonce un passage perturbé dès le matin… Soit. On aimerait juste être au dessus de la limite pluie neige quand ça démarrera! Notre idée du jour est de traverser le Pic d’Arsine en montant par le couloir sud. Au petit matin c’est déjà la tempête comme prévu!!

Initiation alpinisme - Le mauvais temps annoncé!

Nous réalisons le hold-up presque parfait! Pas un chat dans la montagne à part nos 3 amis du refuge et une lumière incroyable avec les quelques nuages qui viennent danser sur notre arête! Pour ça je dis, vive les Ecrins!

Initiation alpinisme - Sortie du couloir sud du Pic d'Arsine Initiation alpinisme - Arrivée au Pic d'Arsine Initiation alpinisme - En plein désert?

Nous passons le reste de la journée à farnienter au refuge des Ecrins pendant que dehors il neige… En fin de journée, le vent se lève et dégage tous les nuages. Le refuge des Ecrins est bondé. Au moins 20 personnes! Terrible!

Dernier jour. Je propose à Laurence et Christophe d’aller voir le levé de soleil à la Roche Faurio… mais le vent qui souffle bien fort ce matin (60 à 80km/h quand même) me fait changer d’avis pour le Pic du Glacier Blanc. Très bonne pioche pour nous!! Nous sommes bien abrités par les sommets environnants et dans un timing parfait pour le levé de soleil!!

Initiation alpinisme - Pas vilain tout ça!! Initiation alpinisme - Volutes cotonneux Initiation alpinisme - Levé de soleil sur le Dôme

Nous poursuivons l’ascension en direction du Pic avec quelques petits passages mixtes pas trop difficile mais très bien pour parfaire sa technique en tout terrain!

Initiation alpinisme - Un peu de mixte facile

Sur l’arête menant au Pic du Glacier Blanc

Initiation alpinisme - Sortie sur l'arête vers le Pic du Glacier Blanc

Merci encore à tous les deux pour ces beaux moments partagés en confiance et votre belle approche de la montagne, sensible et humble. A bientôt!

Stage autonomie Ecrins

Stage autonomie Ecrins

Clément et Raphaël sont motivés pour découvrir l’alpinisme et faire leurs premiers pas vers l’autonomie en montagne… Le chemin est long et semé d’embûche mais le jeu en vaut la chandelle et les récompenses sont à la hauteur des efforts fournis!

Durant ces 4 journées passées ensemble nous auront l’occasion de parcourir des terrains très variés et riches en enseignements… la meilleure façon d’apprendre étant de pratiquer, nous gravissons chaque jour un sommet!

Quelques belles photos ramenées de là haut

Stage autonomie alpinisme

Stage autonomie alpinisme

Mathieu, Damien, Timo et Julien font appel à mes services pour devenir autonome en montagne sur des courses d’alpinisme facile dans un premier temps. Les apprentissages avant de prétendre aborder la montagne de façon autonome sont nombreux, nous avons du pain sur la planche!! Nœuds, encordement, cramponnage, gestion de l’assurage en mouvement, pose de points, confection de relais, sécurité sur glacier, préparation de course, analyse des risques et facteurs humains… C’est pas des vacances pour mes 4 comparses!!

Dès le premier contact, le courant passe avec le groupe, on va se marrer! Pour bien débuter, nous allons faire une école de glace sur le Glacier Blanc et explorer le glacier pour comprendre un peu comment ça marche tout ça! L’occasion aussi de voir les bases de l’encordement en milieu glaciaire… A ce stade, aucun des membres de la troupe ne maîtrise un nœud d’encordement, on part de loin! En revanche après quelques ateliers de cramponnage, tout le monde est bien à l’aise sur les crampons, les progrès sont rapides!

Rien de mieux pour apprendre que de faire soi même! Pour cette première journée, nous partons sur la Pointe Cézanne en traversée. Les terrains rencontrés sont variés : neige raide, arête rocheuse facile mais en crampons, pente de neige… L’occasion de travailler sur l’assurage naturel et la longueur de corde. Ca cafouille encore un peu au niveau de l’encordement et des noeuds, cet aprem révision obligatoire! La journée est magnifique et cette course en début de saison est un vrai régal! En redescendant, on retourne sur le glacier pour un atelier sécurité glaciaire : mouflage, confection de relais sur broche, corps mort… pour le principe surtout, il va d’abord falloir acquérir les bases pour bien mettre ça en pratique!

Deuxième course d’application, c’est mon pote Tom qui me remplace pour cette journée. Direction le Pic d’Arsine qui offre également une belle variété de terrain surtout lorsqu’on le fait en traversée : couloir, mixte facile, arête, pente raide… nécessitant de varier les façons de s’assurer et une bonne lecture du terrain. Les révisions de la veille commence à porter leurs fruits… Ca cafouille beaucoup moins au niveau des nœuds. En fin de course, les 4 comparses montent me rejoindre l’après-midi au refuge des Ecrins. Atelier bière et Uno pour la cohésion de groupe et un peu de cartographie le soir…

Dernier jour. Mes 4 compagnons ne savent pas trop à quel sauce ils vont être mangés aujourd’hui… Maintenant que les bases sont acquises, je décide de relever un peu le niveau technique en leur proposant une belle course variée, la traversée Roche Paillon – Emile Pic. Pour cette journée, je laisse chaque cordée se gérer et je gravite autour d’eux en électron libre pour donner des conseils au fil des situations qui se présentent. En 4 jours, les gars sont transformés… Partis sans savoir faire un nœud, il gère aujourd’hui leur encordement, leur progression et leur sécurité sur cette course déjà pas facile et impressionnante! Les apprentissages sont bien là, ça fait plaisir à voir! Une belle mise en pratique!

Stage initiation alpinisme

Stage initiation alpinisme

Je retrouve pour 3 jours Marion, Julien, Laurent et Nico une troupe d’amis bien bien sympathiques! Les conditions en montagne sont assez uniques pour la saison. 30cm de neige récente en bas et 70cm de neige fraîche en haut! Le glacier Blanc est entièrement enveloppé dans un manteau de neige!

L’école de glace démarre par une séance déblayage pour trouver la glace et apprendre les rudiments du cramponnage. On se croirait au mois d’avril! Petit tour prudent sur le glacier ensuite… La neige récente bouche faussement les crevasses, on insiste pas trop…

Le lendemain, c’est notre jour de grâce! Les nuages sont nombreux aux alentours mais nous profitons d’une auréole de beau temps dans notre secteur. Dément! Les traces des valeureux de la veille nous aident bien… Dans une solitude parfaite nous gagnons le sommet du Pic du Glacier d’Arsine. La neige brille, les corniches bavent et les nuages dansent autour de nous. La grande classe!

Pour prolonger un peu le plaisir, on poursuit par l’arête entre le Pic d’Arsine et le Pic du Glacier Blanc avec quelques passages d’escalade bien ludiques et aérien avant de gagner notre quartier de repos au refuge des Ecrins

Pour le dernier jour, il faudra composer avec les éléments. 10 cm de neige fraîche sont tombés cette nuit et avec le vent qui a bien soufflé, les traces ne sont plus visibles. En avant donc pour une bonne opération traçage à la Roche Faurio… Dans les pentes de la roche Faurio, les cumuls sont impressionnants avec parfois de la neige jusqu’à la taille! Les autres cordées nous rejoignent et prennent le relais pour tracer… Lorsque la pente se redresse, juste avant d’arriver sur l’arête nous décidons collectivement avec les autres cordées de faire demi-tour au vu du risque d’avalanche lié à ces conditions hivernales… plutôt rare en été!

Alpinisme au Dôme des Ecrins

Alpinisme au Dôme des Ecrins

Une belle découverte de la haute montagne en 3 jours avec Fred, Rémy, Aurélien et mon pote de fac Gaétan… 3 journées démentes avec une météo irréprochable et une équipe qui se marre bien!

Au programme de ces 3 jours, l’école de glace et l’exploration du Glacier Blanc, la traversée du Pic d’Arsine et ses corniches impressionnantes et après une après midi de farniente au refuge des Ecrins nous concluons par l’ascension du Dôme des Ecrins tout juste à point pour être gravi sans skis!

Stage initiation alpinisme

Stage initiation alpinisme

Franck, Adrien et Marion ouvre le bal des initiations alpinisme pour cet été 2016. Il neige régulièrement en haute montagne depuis deux mois et les conditions en altitude sont excellentes. Bon karma, nous tombons sur le premier vrai créneau avec du regel, ce qui simplifie quand même pas mal notre évolution et rend l’expérience parfaite…

Après l’école de glace du premier jour nous partons pour le Pic d’Arsine. Plutôt que la classique voie normale, nous profitons des bonnes conditions pour traverser en passant par le couloir sud et en continuant par l’arête jusqu’au Col du Glacier Blanc. C’est un peu plus technique et plus varié. Une belle entrée en matière! Nous brassons un peu par moment mais jamais bien longtemps. En ce début de saison, la montagne est à nous… enfin presque!

Pour le dernier jour, au vu des quantités de neige en haute montagne, l’idée d’aller au Dôme des Ecrins est abandonnée. Direction donc Roche Faurio pour nous seuls aujourd’hui avec un final d’anthologie à califourchon sur l’arête sommitale tout en neige!

Nous redescendons avec la banane heureux d’avoir saisi là haut quelques moments de grâce!

Stage autonomie

Stage autonomie

Un stage avec une bande bien sympathique franco-basque! Avec Oisin, Flore&Raphaël, Orti, Immanol et Pierre Emmanuel…

Certain viennent pour s’initier à l’alpinisme, d’autres pour acquérir les bases de l’autonomie… Je tiendrais compte des objectifs de chacun!!

Premier jour, l’école de glace est l’occasion de découvrir ou de rappeler les bases du cramponnage… Rapidement tout le monde gambade dans cet univers de glace et nous partons à l’assaut des éperons de glace… 2 cordées autonomes avec un guide qui gravite en électron libre de l’une à l’autre… Anneaux de buste, brochage, gestion de la longueur d’encordement, choix de l’itinéraire sur le glacier…

Stage autonomie alpinisme - Ecole de glace Stage autonomie alpinisme - Ecole de glace Stage autonomie alpinisme - Ecole de glace

Une bonne mise en jambe qui se conclue par le traditionnel apéro et dîner à la terrasse du Glacier Blanc!

Deuxième jour, nous partons en direction du Pic d’Arsine qui va nous permettre de voir les bases de l’assurage en mouvement dans les pentes de neige et sur les arêtes rocheuses. Mes deux cordées autonome manipent dans la bonne humeur.

Stage autonomie alpinisme - Pente de neige Stage autonomie alpinisme - Arrivée au Pic d'Arsine

Le petit bout d’arête qui sépare le sommet du Col du Glacier Blanc est très ludique et pédagogique, parfait pour apprendre sans se faire peur!

Stage autonomie alpinisme - Traversée d'arête Stage autonomie alpinisme - Traversée d'arête Stage autonomie alpinisme - Traversée d'arête

On rejoint ensuite le refuge des Ecrins pour la séquence pasta Carbonara et boisson houblonneuse… Là aussi c’est important d’être autonome!

Avant manger, on fait quelques manips d’autosauvetage….

Dernier jour : Roche Faurio, ce sommet tellement plus tranquille et moins dangereux que le Dôme, nous offrira un terrain intéressant pour les objectifs d’autonomie des deux cordées.

Orti au passage de rimaye…

Stage autonomie alpinisme - Passage de rimaye

Grâce à un choix judicieux d’horaire, nous sommes déjà haut quand pointe le soleil, pour le régal des yeux!!

Stage autonomie alpinisme - Levé de soleil sur le dômeStage autonomie alpinisme - Panoramique levé de soleilStage autonomie alpinisme - Sur la Roche Faurio

L’esthétique parfaite de cette course très photogénique! Heureusement qu’un défaut de réglage de mon appareil gâche un peu les photos!!

Stage autonomie alpinisme - Devant la Roche Faurio Stage autonomie alpinisme - Cordée plein ciel

 

Arrivé à l’antécime de Roche faurio au pied de l’arête sommitale, une partie de l’équipe préfère en rester là et profiter tranquillement du soleil…

Pendant ce temps là, je pars avec les autres, toujours en autonomie, gravir ce petit bout de rocher très aérien!!!

 

Stage autonomie alpinisme - Sur la Roche Faurio Stage autonomie alpinisme - Oisin au sommet de la Roche Faurio Stage autonomie alpinisme - Oisin au sommet de la Roche Faurio Stage autonomie alpinisme - Immanol et OrtiStage autonomie alpinisme - Flore et Raphael

 

Initiation sieste de haute montagne

Initiation sieste de haute montagne

Encore une initiation placée sous le signe de la canicule!!

Cindy, Gabriel, Vincent, Yolaine, Alain, Lætitia, Jean Michel, Alicia & Florian sont tombés entre les griffes de 2 guides sur lesquels l’altitude semble avoir occasionné des dégâts irrémédiables!!

Le groupe est très réactif et apprend vite les fondamentaux de l’activité : la souffrance et l’abnégation. Certains individus tentent toutefois de prendre du plaisir mais heureusement les guides veillent et les ramènent dans le droit chemin de l’alpinisme.

Autre fondement de l’activité, particulièrement approprié à ces temps de canicule : la sieste sommitale… Peut-être les seuls endroits de France où une sieste est envisageable au soleil!

Bref des moments vraiment rudes, surtout pour les guides qui doivent veiller sans arrêt sur ce groupe qui a un peu trop tendance au bonheur. Pas facile!

initiation alpinisme - Inspection de la glace initiation alpinisme - Yeah initiation alpinisme - Un groupe dans une crevasse IMG_2597initiation alpinisme - Chamois initiation alpinisme - Sieste on topinitiation alpinisme - Sieste on topinitiation alpinisme - Barreinitiation alpinisme - Groupe après la sieste initiation alpinisme - El Viso initiation alpinisme - Levé de soleil à la Roche Faurio initiation alpinisme - Meije initiation alpinisme - Et la lune

Initiation en bande désorganisée!

Initiation en bande désorganisée!

C’est un groupe un peu décousu par les grèves de la SNCF qui nous arrive pour ce petit séjour d’initiation à l’alpinisme… 3 personnes manquent à l’appel sur la terrasse du Glacier Blanc… ils seront privés d’école de glace!!

Heureusement à l’apéro la jonction est établie, le groupe est au complet : Anne, Julien, Miguel, Clotilde, Mickaël, François, Fanny et deux pièces rapportées, Antoine et Lucile (le dernier trip avec Antoine c’était skis aux pieds, un mois et demi plus tôt)… Bien sûr, tout cela est beaucoup trop à supporter pour un seul guide. Je fais donc appel, pour le soutien mental à un expert en la matière, Sylvain.

A deux nous gérerons beaucoup mieux ces longues siestes au sommet et ces interminables apéros au soleil. C’est plus sûr!

Première mission alpinisme au Pic d’Arsine. Les conditions sont terribles, imposant le port du tee-shirt intégral. Les organismes sont mis à rude épreuve…

Initiation Alpinisme - Pic d'Arsine, la pente! Initiation Alpinisme - Pano

Au sommet, la tension accumulée durant la montée est encore palbable… surtout chez le guide.

Initiation Alpinisme - Pic d'Arsine

Nous décidons de tester en condition réelle le potentiel sieste et la cohésion de la cordée dans ces moments délicats. Test concluant… La cordée fait bloc et affronte collectivement ce premier passage clé.

Initiation Alpinisme - Sieste sommitale

Cette journée nous convainc pour la suite. Même s’il faut y aller graduellement, l’équipe nous semble prête pour affronter des plaisirs plus élevés. Mais avant cela, il faudra encore supporter la séance Carbonara aux Ecrins et ces longues heures d’inactivité qui nous mèneront d’un repas à l’autre… Là encore, la cordée excelle et se montre très opiniâtre dans le relâchement.

Dernier jour. Cap sur Roche Faurio. Nous briefons l’équipe : « Attention, aujourd’hui avec le beau temps et le levé de soleil, les risques de prendre du plaisir sont élevés. Si vous sentez que le plaisir monte un peu trop, soyez réactifs, mettez vous immédiatement un coup de crampons dans le mollet pour le réprimer ».

L’équipe résiste bien jusqu’au sommet… Mais alors que tout allait bien, c’est sur ce joli monticule rocheux perché à plus de 3700m au dessus de mer que tout le monde craque : cris de joie, gémissement de plaisir, soupirs de bien être, émois esthétique… C’est la débandade totale, nous ne contrôlons plus rien!!

Initiation Alpinisme - Vue sur le DômeInitiation Alpinisme - Antoine & Lucile Initiation Alpinisme - La cordée des copains Initiation Alpinisme - Sommet Roche Faurio

Stage initiation

Stage initiation

Pas le temps de défaire mon sac, je repars illico avec Alice, Florian, Lise, Yauric et Denis, une bande de potes venus s’initier à l’alpinisme le temps d’un stage de 4 jours. Je suis l’intrus de la bande mais vite adopté! Qui sait je peux peut-être servir à quelque chose…

On attaque par la classique mais indispensable école de glace dans laquelle tout le monde excelle rapidement!

Stage alpinisme - Ecole de glace

Tous déjà prêt pour le probatoire. Sans trucage bien sûr!

Stage alpinisme - Ecole de glace, sans trucage!

Premier objectif du stage, aller faire une sieste au Col de Monetier…

Il famoso, pericoloso, incrediboloso pasaggio dela vira del Monetier!

Stage alpinisme - Col de Monetier - La vire

Au col avec une météo limite limite…

Stage alpinisme - Col de Monetier

Certains comprennent vite l’intérêt de l’alpinisme…

Stage alpinisme - Col de Monetier - La sieste

On se remet en route…

Stage alpinisme - Col de MonetierStage alpinisme - Col de Monetier, encordés devant le pelvoux

Avant la session phoque on the banquise (et non pas fuck off the banker)…

Stage alpinisme - Glissade sur la neigeStage alpinisme - Ecole de neige devant pelvoux

Les fondamentaux étant acquis, on lâche le frein à main pour avaler les grands névès

Stage alpinisme - Session luge

Deuxième jour, le temps reste dramatiquement beau. Pas le choix, obligé d’y aller… L’alpinisme n’est qu’une souffrance… Aucun plaisir la dedans.

Stage alpinisme - Pic d'Arsine

La tenue du parfait alpiniste : grosse doudoune, passe montagne, traits marqués…

Stage alpinisme - Sur l'arête du Pic d'Arsine

Fin du stage en beauté à la Roche Faurio où nous sommes obligés de supporter un rude levé de soleil… Encore des moments difficiles…

Stage alpinisme - Levé de soleil Stage alpinisme - Devant le Dôme

Alice et Florian sont chauds pour une petite chevauchée d’arête, on y va pendant que les autres perfectionnent la sieste…

Stage alpinisme - Sur l'arête de la Roche Faurio Stage alpinisme - Sur l'arête de la Roche Faurio

Enfin vient le moment de la délivrance, nous quittons la haute montagne pour retrouver les vrais plaisirs de la vie… Il n’y a vraiment rien à tirer de ces hauts lieux. Rien!

Stage alpinisme - Descente de la Roche Faurio

Neige Cordier & Arsine en traversée

Neige Cordier & Arsine en traversée

Suite des aventures en comité restreint après l’ascension de la Roche Faurio, seuls Jérôme et Guillaume se sentent capables de supporter encore 2 jours leur guide….

Pour la première journée, nous nous lançons dans une totale improvisation avec un changement de dernière minute… En passant au pied du col Emile Pic, Neige Cordier nous appelle et nous délaissons le Pic du Glacier Blanc…

Le curseur technique monte d’un petit cran aujourd’hui avec au programme une petite goulotte, du mixte et une arête bien aérienne… Le tout en aller retour!

La goulotte du Col Emile Pic… avec un seul piolet bien sur!

Neige Cordier - Goulotte du col Emile Pic

Du mixte facile en très bonne conditions (quand on voit ce que c’est devenu un mois plus tard… snifff)

Neige Cordier - Sur l'arête sommitale Neige Cordier - Mixte bien sympa

Guillaume prêt à en découdre, comme dans les manifs!

Neige Cordier - Sur l'arête sommitale

Le guide cherche à prendre son envol?

Neige Cordier - Grand angle

La rude vie de l’alpiniste

Neige Cordier - Rude vie Neige Cordier - Vue du sommet

Dernier jour, la météo se gâte, ça nous permettra de voir autre chose après 3 jours de beau temps… On baisse un peu le niveau par rapport à Neige Cordier avec le Pic d’Arsine en traversée…

Ambiance insolite avec la neige qui tombe sous forme de pizzas par moments!

ft-EZiDxBHXHwSFT9DitUwlL8GWp5mluAws7kNu_8K8=w1259-h944-noPic d'Arsine - Un temps un peu moins beau2015-06-23 09.57.49-1

 

Traversée Pointe Cézanne – Pic d’Arsine

Traversée Pointe Cézanne – Pic d’Arsine

Nico et Eve souhaitait réviser un peu les fondamentaux du cramponnage et faire une jolie course dans le secteur du Glacier Blanc… Et bien bonne pioche sur le créneau avec une météo au beau fixe et de superbes conditions de neige (qui ne devraient pas trop durer…).

Le premier jour on révise les gammes sur le Glacier Blanc.

Pointe Cézanne - Couloir Sud et traversée - La veille quelques révisions Pointe Cézanne - Couloir Sud et traversée - La veille quelques révisions sur le Glacier Blanc

Sans oublier les fondamentaux… on souffre.

Pointe Cézanne - Couloir Sud et traversée - On oublie pas les fondamentaux!

Le lendemain, on s’envole pour la traversée Pointe Cézanne – Pic d’Arsine avec un joyeux mélange de couloirs, d’arêtes cornichées et de pentes de neige raides… Rien d’extrême et de très belles conditions qui nous permettent de savourer chaque sommet tranquillement!

Pointe Cézanne - Couloir Sud et traversée - Pas belle la vie? Pointe Cézanne - Couloir Sud et traversée - Vue pas dégueulasse Pointe Cézanne - Couloir Sud et traversée - Départ de la traversée Pointe Cézanne - Couloir Sud et traversée - Conditions idylliques Pointe Cézanne - Couloir Sud et traversée - Arrivée au Pic D'Arsine Pointe Cézanne - Couloir Sud et traversée - Arrivée au Pic D'Arsine Pointe Cézanne - Couloir Sud et traversée - On savoure

Deux jours de pur plaisir dans une montagne étrangement déserte. On va pas s’en plaindre!

Initiation alpinisme en famille

Initiation alpinisme en famille

Après la sortie en petit comité avec Audrey et Fabrice, je retrouve une sympathique troupe au refuge du Glacier Blanc : Kom, Pascal, Christophe, Gaby, Jens et Pierre Yves… Pour certains, le séjour est l’occasion de rafraichir les vieux souvenirs d’alpinisme, pour d’autres c’est la découverte totale! Sur la glace, tout le monde trouve vite ses repères… et les jeunes commencent à avoir la dent longue! Une heure de plus et je les retrouvais pendus à leur piolet dans les dévers… Plutôt que de s’orienter vers la performance, on part pour une « balade » ludique et pédagogique sur le Glacier Blanc… La corde est pas juste là pour faire joli! Elle peut même servir à arrêter les glissades de ses compagnons de cordée (n’est-ce-pas!)… …. une petite nuit plus tard, on prend la direction du Pic d’Arsine, ce sommet tellement idéal pour l’initiation! La troupe se réparti en 2 cordées et moi je gravite autour pour dispenser quelques conseils et faire les photos. Les conditions sont excellentes, on en profite pour jouer dans quelques variantes plus difficiles. La montée nous permet de voir quelques façons d’assurer et de progresser dans des terrains variés.

La neige porte bien pour (presque) tout le monde : y a plus qu’à cueillir notre sommet, rien que pour nous une fois de plus! C’est le bonheur…

Un crampon mal placé à la descente laissera quelques souvenir à Pierre Yves, heureusement sans gravité…

Initiation à l’alpinisme, c’est reparti!

Initiation à l’alpinisme, c’est reparti!

Le début de saison c’est du velours! La montagne est toute blanche et ça c’est beau… La neige est bien présente, pas besoin d’aller chercher le bonheur trop haut au risque de brasser dans la molle. Je retrouve deux compagnons inconnus avec qui le contact passe rapidement. Audrey et Fabrice venus du sud sont clairement là pour se faire plaisir! J’adore. Pas de prise de tête… La montagne en toute simplicité. Audrey, passionnée de photo, trouvera de la matière paysagique de premier choix… Un ptit tour sur le glacier la première après-midi histoire de s’en mettre plein les mirettes en apprenant les bases du cramponnage. Puis le lendemain, le Pic d’Arsine, en traversée s’il vous plaît, par un couloir plus facile qu’il n’y paraît et un final quand même aérien! Évidemment on a réservé le sommet rien que pour nous, on est pas embêtés par la foule! Panorama 4 étoiles histoire de rêver aux projets futur. Le pied quoi!

Roche for you

Roche for you

Une petite école de glace 2 ans auparavant avait bien marqué Valérie et Eric… Cette année il revienne pour voir ce qu’il se passe « plus haut » pour une durée de 3 jours. Claire et Vincent nous accompagne également. L’ambiance tête dans les nuages se poursuit les 2 premiers jours. Faut faire marcher l’imagination pour le paysage!! Mais l’ambiance elle est au beau fixe… J’abandonne lâchement mes compagnons aux mains d’Arthur pour le dernier jour qui finira en apothéose à la Roche Faurio avec le soleil!!

La tête dans les nuages

La tête dans les nuages

Trois jours d’initiation avec Pascal, Agnès, Hervé et Raoul… Les nuages nous tournent un peu autour créant des ambiances hallucinantes. Après l’école de glace du premier jour où le contact s’établit sur de bonnes bases, on part le lendemain pour le Pic d’Arsine. Le dernier jour, on laisse la fourmilière se diriger vers le Dôme. Pour nous ce sera la Roche Faurio tout aussi beau et tellement moins dangereux. Cerise sur le gâteau, on profitera de la seule éclaircie du jour pile poil au sommet entre deux plafonds nuageux, chance que n’auront pas les cordées parties plus tard! Un paysage et une ambiance comme il est rare d’en voir. Tout le monde savoure à sa juste valeur ce spectacle unique. Une fois de plus merci à tous pour la confiance que vous m’avez accordée!! A l’année prochaine pour d’autres projets…

Pic d’Arsine

Pic d’Arsine

Guillaume, Marc, Nico et Cyril, et … Cyril me rejoignent pour 2 jours d’initiation dans le secteur du Glacier Blanc. La météo est rayonnante comme jamais elle ne l’a été cette année, les températures presque indécentes!

Le courant passe vite avec les 5 potes et l’ambiance vire assez vite à la déconne!

Samedi, les oracles nous annonce quand même quelques ondées alors je préfère partir tôt pour passer à travers. En route on fait un petit crochet pour aller faire une école de glace et de neige sur le front du glacier vu qu’en haut c’est encore un peu trop enneigé à mon goût… Malheureusement, sur une des toutes dernières glissades en neige, Cyril se fait une entorse ce qui lui vaudra le lendemain un petit baptême de l’air…

C’est donc sans lui qu’on prend le lendemain le chemin du Pic du Glacier d’Arsine décidément magnifique cette année avec toute cette neige. Le sommet est juste assez grand pour nous accueillir tous les 5. Météo parfaite et bonne humeur sont au rendez-vous! Ca déroule!

A l’année prochaine les gars… avec Cyril cette fois là!

Initiation… seuls au monde

Initiation… seuls au monde

L’avantage d’être en décalage avec les week-ends c’est de profiter d’une montagne bien calme…

Avec Laure, Aurélien, Yohann et Edson, on monte dimanche en croisant les 200 participants au Grand Parcours… Avec le mauvais temps de ce dimanche, c’est un peu la débâcle. Tout ce joyeux monde fuit vers la vallée. Pour nous, il semblerait qu’un petit créneau nous soit annoncé pour le lundi matin donc on monte!

Personne au refuge, c’est la désertification totale. Les 2 gars qui aurait pu partager la nuitée avec nous ne croient pas à une possibilité du matin et préfèrent plier boutique… Personne non plus au refuge des Ecrins. Nous sommes seuls au monde!

Le matin, je me réveille une première fois vers 3h30… C’est bien bouché. Oupss. Réveil une heure plus tard : c’est dégagé, branle bas de combat!

Les averses de la veille ont déposé 10cm vers 3000m, plus au dessus. C’est magnifique… On a juste le créneau pour monter au Pic d’Arsine! Au sommet, la vue se bouche vite. On descend en même temps que le plafond nuageux… Bon timing!

Initiation… improvisation!

Initiation… improvisation!

Que c’est bon d’être dans le secteur du Glacier Blanc, seuls au monde, dans cette ambiance de blancheur immaculée! Et avec bien entendu une météo de rêve comme on avait oublié que ça existait!

Coup de bol donc pour Lionel, Christophe et Benoit… On passe une première soirée intime au refuge du Glacier Blanc en compagnie de Nico et Vincent, 2 sympathiques sudistes, qui se délestent volontiers des kilos de pastis et de cacahuètes qu’ils trimballent…

Pour rallier le refuge des Ecrins, nous gravissons le Pic du Glacier d’Arsine où j’avais fait la trace le week-end précédent… Le pari du sans raquettes est pour l’instant gagné, on perce un peu la croûte par moment mais ça fait! Mon pote Tom et Mélanie sont aussi là (par hasard) et nous font une trace 4 étoiles… Nico et Vincent nous suivent également sur ce sommet. On se retrouve tous les 8 au sommet en même temps, convivial!

Pour rejoindre le refuge du Glacier Blanc, c’est « presque » de la descente… Évidemment la côte de la mort (les 100 mètres de montée sous le refuge), en plein cagnard fait son petit effet sur le groupe… Carbonara, bière et… sieste… c’est aussi ça la montagne!!

L’idée du Dôme des Ecrins qui faisait partie du programme initial, celui qu’on fait tranquillement chez soi, est abandonnée vu les conditions actuelles… Il nous faut faire quelque chose de plus court si on veut pas transformer ces beaux moments en une immonde galère… Roche Faurio bien tracé est une option. Neige Cordier pas tracé en est une autre. Le suspens est maintenu jusqu’au bout, on verra au réveil en fonction du regel.

4h30 du matin. On prend la direction du Col Emile Pic. Ca brasse un peu mais c’est raisonnable. En montant vers l’épaule qui permet d’accéder à la pente du Col Emile Pic, un beau couloir attire immanquablement l’œil. Il file droit vers Roche Emile Pic. Tout le monde est en forme, les conditions sont bonnes, on file la dedans…. Le couloir est magnifique, 250 mètres soutenus à 40-45° avec de courts passages plus raides. On déboule à une brèche au soleil de laquelle un peu de mixte et une courte arête samivélienne nous mène au sommet… Belle improvisation!

Merci à vous trois pour m’avoir fait confiance!

Initiation… place aux piétons!

Initiation… place aux piétons!

Il fallait bien que ça finisse par arriver!Un créneau de beau! Premier we initiation alpinisme qui ne tombe pas à l’eau ou dans les Calanques, ça fait plaisir!

Les premiers chanceux sont Yannick, Morgane, Matthias et Nadine.

La neige est encore présente en grandes quantités là haut et surtout assez bas… On prend donc avec nous des raquettes pour éviter de trop brasser, d’autant plus que les seules traces en présence sont surtout des traces de skieurs.

Pour le premier jour, la montée au refuge du Glacier Blanc nous fait déjà un peu cramponner et plus suer qu’habituellement quand il suffit de marcher tranquillement sur le sentier d’été… Pour l’aprem, on se trouve un petit bout de glace sur le glacier, pas bien large mais suffisant pour voir les bases du cramponnage. Le vent nous congèle un peu mais la montagne est magnifique, comme rarement je l’ai vu à cette période!

Le lendemain on met le cap sur le Pic du Glacier d’Arsine. Il faut un peu faire la trace vu qu’on est les premiers « piétons » mais ça reste très raisonnable. On rejoint l’arête sommitale complètement Samivélienne… De monstrueuses corniches bavent sur le versant Arsine et on ne voit presque pas un seul caillou dépasser… Le sommet est entièrement en neige… Tout le monde est heureux d’être là haut d’autant plus qu’il n’y a pas un souffle d’air et qu’on peut vraiment profiter du sommet…

Descente sans souci jusqu’au refuge, p’tit casse dalle et on file vers la vallée…

Dôme des Ecrins en 3 jours

Dôme des Ecrins en 3 jours

3 jours de haute montagne avec Pascal, Laurent et Manu dans le cadre du stage Dôme des Ecrins en 3 jours. Premier pas en école de glace pour mes 3 compères.Au programme torsion de chevilles et planté de piolet. Quand la base est maîtrisée, on part pour une petite balade au coeur du Glacier… De quoi se mettre bien dans l’ambiance de ce onde si particulier… Retour à l’écurie (refuge du Glacier Blanc) pile poil pour le repas. Pas mal le timing!

Pour le 2ème jour, nous cheminons dans les dernières bandes de neige du Pic d’arsine. Dans la dernière pente, un court passage en rocher après un raidillon à 40° vient pimenter l’ascension… Le sommet est plus épargné par le vent que nous le pensions. Il ne nous en faut pas plus pour se plonger intensément dans une sieste réparatrice. On se sait jamais de quoi le lendemain sera fait alors il serait dommage de ne pas prolonger ces moments de bonheur et de lâcher prise, loin de tout! Quelques bourrasques finissent quand même par nous chasser… Direction le refuge des Ecrins où nous attend un petit festin avant une bonne après midi de récup’. Prendre le temps en montagne, c’est le luxe ultime! La météo nous annonce du beau temps, ça s’annonce bien.

Départ pour le Dôme. La météo est bien moins bonne que prévue. Pas mal de vent et un fichu nuage collé sur le Dôme. Les rafales nous bousculent un peu et le grésil vient fouetter nos visages. Pas glop. Des conditions pas faciles. Vers 3800m nous faisons demi-tour : un des membres de la cordée est trop fatigué pour continuer. Qui plus est pas de beau panorama a espérer aujourd’hui et ce vent glacial qui commence à refroidir nos extrémités n’est pas une belle invitation. D’un commun accord, nous renonçons. Aucun regret à avoir ce jour vu les conditions. La montagne doit rester du plaisir. Nous garderons ce jour la beauté du levé du soleil dans ce ciel chargé de nuages!

Rendez-vous est déjà pris pour l’année prochaine pour d’autres escapades! A bientôt les gars et merci pour ces 3 sympathiques journées!

Stage Dôme Ecrins en 3 jours

Stage Dôme Ecrins en 3 jours

Nous partons 3 jours, avec Sandra et Julien qui ont quitté les chaleurs oppressantes du sud pour découvrir les belles et fraîches montagnes des Hautes Alpes. Notre objectif est de gravir le Dôme des Ecrins en 3 jours. Pourquoi 3 jours alors que 2 suffisent? Prolonger le temps passé en montagne, répartir les efforts, prendre le temps d’apprendre, apprivoiser le milieu, déconnecter, laisser aux organismes le temps de trouver un nouveau rythme… les raisons sont multiples!

Le premier jour, nous le consacrons à la technique et à la découverte du monde glaciaire… Une école de glace efficace pour Sandra et Julien qui très vite sont à l’aise! On termine l’après-midi par un tour dans le labyrinthe de crevasse dont certaines se cachent encore sous des ponts de neige à la solidité douteuse! Toutes les bases techniques sont acquises pour les jours suivants. On redescend au refuge du Glacier Blanc.

Ce deuxième jour, nous traînons nos crampons du côté du Pic d’Arsine. Les conditions sont excellentes avec un regel dès 2900m. Nous ne quittons quasiment pas la neige jusqu’au sommet. Plutôt que l’aller retour par la voie normale, nous corsons le jeu en empruntant un petit couloir en face est avoisinant les 40°. Arrivée au sommet dans une violente tempête de ciel bleu! Nous passons une heure là haut à se laisser envahir par la beauté des lieux. Qu’ils sont bons ces instants suspendus hors du temps! Arrivée en fin de matinée au refuge des Ecrins où nous n’avons plus qu’ à farnienter jusqu’au lendemain… C’est bon la montagne comme ça!

Dernier jour : nous allons cueuillir le Dôme! Sandra et Ju sont d’une efficacité redoutable le matin et nous nous retrouvons la première cordée sur le Glacier! Le vent qui s’est levé dans la nuit a empếché le regel mais comme la trace est bonne, cela ne gêne pas trop la progression. A bon rythme nous attaquons les pentes du Dôme au petit jour… En quelques jours, la neige a bien fondu et certains ponts de neige deviennent fébriles! Cela ne semble pas trop inquiéter ce gars en solo qui nous suit, rassuré par la présence d’autres cordées. Après quelques explications sur les possibles conséquences d’une chute en crevasse en solo, il finira par sagement faire demi-tour 250m sous le sommet. A cet endroit, un passage de crevasse devient délicat et le pont de neige qui suit ne devrait plus faire très long feu! Nous passons sans encombre le court mur au dessus de la crevasse… Encore un peu d’attention à la rimaye avant la pente sommitale et c’est le sommet que nous sommes la première cordée à fouler ce jour! Le Dôme est empaqueté dans un mauvais nuage qui nous gâche un peu la vue… Quelques petites éclaircies nous laisse quand même bien goûter au plaisir d’être là haut…

A la descente, pour éviter de croiser les autres cordées dans des passages délicats, je décide de tracer la voie « normale » qu’il sera bon d’emprunter maintenant, vu la dégradation des conditions sur la variante directe… on brasse un peu!

Merci à tous les 2 pour ces 3 journées bien paisibles! Et bonne continuation pour tous ces beaux rêves (un peu fous!) qui vous habitent!

Stage Dôme des Ecrins en 3 jours

Stage Dôme des Ecrins en 3 jours

Un stage de 3 jours pour aller au Dôme dans un festival de beau temps (presque) et de bonne humeur! Quoi de mieux pour démarrer l’été en beauté?

Premier jour : je retrouve dans la vallée Victoria, Loïc, Floriane et Christophe. En quelques minutes le contact est établi et l’ambiance au beau fixe! Notre objectif pour la première journée est de monter sur le Glacier Blanc pour faire une école de glace. La découverte du milieu glaciaire avec ses armes que sont les crampons est un véritable enchantement pour tout le monde. Le groupe est vite à l’aise avec les techniques de base, on en profite donc pour corser un peu le jeu dans des profils de plus en plus raide! Sous un ciel bien menaçant, nous partons pour un p’tit tour sur le glacier, dans la zone bien crevassée… On expédie ça au triple trôt vue l’ambiance climatique…. finalement nous ne couperons pas à la petite saucée de fin d’après-midi et nous arrivons un poil humide au refuge du Glacier Blanc!

Deuxième jour : grasse matinée jusqu’à 4h! L’objectif du jour est la traversée du Pic d’Arsine. Des pentes de neige au début jusqu’à 40° puis un petit couloir bien esthétique nous mène sur l’arête sommitale. Les conditions de regel sont idéales et la météo parfaite. Grâce à l’école de la veille, l’ascension se déroule à merveille et toute la troupe foule le sommet à 8h15… Malgré son altitude modeste, ce petit sommet offre un panorama de rêve… Nous profitons du reste de la matinée pour faire quelques exercices de chute en neige et de secours en crevasse, sans oublier les longues pauses contemplatives qui sont la base du plaisir en montagne! On gagne le refuge des Ecrins pour un petit grignotage avant une bonne après – midi de farniente mais alors niente du tout!

Troisième jour : aouch! Prends toi un réveil un 2h50! On a beau s’y attendre, c’est pas drôle de se réveiller si tôt! La récompense, c’est pour les yeux la pureté de ce ciel étoilé, pour les oreilles ce silence envoûtant à peine troublé par le crissement des crampons sur la neige durcie par le gel et pour l’esprit ce moment hors du temps, suspendu, loin des affaires du quotidien…. Dans les premières pentes, nous trouvons collectivement le rythme qui convient à tous. Sans à coups. Le soleil vient embraser de ses premiers rayons cette grosse meringue qu’est le Dôme. Un spectacle dont je ne me lasse pas. Quelques dizaine de milliers de battements de coeur plus tard nous arrivons tous au sommet. L’émotion est palpable chez tout le monde… Un grand moment de bonheur que nous faisons durer au maximum!

Remplis de ces belles vibrations nous redescendons comblés vers des terres moins hostiles à l’homme avant de nous quitter au refuge du Glacier Blanc car pour moi le rêve se prolonge en altitude!

Bravo à tous pour ces belles ascensions et surtout merci pour ces 3 belles journées. La bonne humeur du groupe, le partage d’émotion et la profondeur de nos échanges font toute la beauté de ce métier! A bientôt

Pic d’arsine

Pic d’arsine

Suite du we initiation. Un réveil qui nous arrache à 3h des confortables couettes du refuge du Glacier Blanc. Les efforts sont bravement récompensée par une marche au clair de lune avec quelques brumes qui donnent une ambiance féérique… La magie des ambiances en montagne. Devant et derrière nous, des petites lucioles s’agitent un peu partout. Rapidement, nous chaussons les glacier. Le regel nocturne est excellent, la neige porte… Les crampons crissent agréablement sur la neige durcie. C’est tout bon!

Nous longeons le Glacier blanc jusque vers 2900m où nous prenons au nord les pentes qui se dirigent vers le Pic d’Arsine. Toute la bande est en forme et la progression est rapide. Grâce aux exercices de la veille, cramponner dans ces pentes à 35°max est une formalité! 150m sous le sommet, une pente un peu plus raide clôture l’ascension. Ca se redresse au delà de 40°, tout le monde est concentré. Toute la gestuelle apprise la veille est remise en pratique… Un petit 1/4 d’heure plus tard, tout le monde est sur l’arête sommitale où un sournois vent du nord nous saisit. Le sommet est atteint sans problème aux alentours de 7h! Horaire matinal qui s’explique par la grande forme du groupe et le froid qui ne nous a pas encouragé à de longues pauses… Malgré le froid et la goutte au nez, on profite quand même bien de ces instants au sommet. Une vaste mer de nuage couvre la Vanoise et les Alpes du Nord tandis que certains nuages s’éclatent sur la Meije. Beau spectacle.

Comme il est tôt, nous profitons de la matinée pour réaliser d’autres petits éducatifs au gré du terrain que nous rencontrons. Dans une pente en neige dure, nous voyons les multiples scénarios de chutes possibles et comment les enrayer : tête en bas, tête en haut, sur le ventre, sur le dos, sans le piolet… On se rend vite compte des possibilités et des limites….

En repassant près du glacier, une petite facette de glace de 10m quasi verticale met le groupe en excitation. Et hop! C’est parti pour une bonne séance de cramage de bras histoire que tout le monde ait son compte! Fin de la journée quelques heures plus tard à Ailefroide devant de sérieux remontants houblonnés et une bonne barquette de frite. Que du bon!

Au plaisir de vous revoir!

Pic Arsine

Pic Arsine

Suite du we initiation. Ca rigole moins aujourd’hui : réveil 4h! Nous sommes une petite vingtaine au refuge à partir dans directions différentes et par des moyens de locomotion variés : skieurs, raquettes et piétons… Sur la première partie de l’ascension jusqu’à la jonction avec le glacier blanc, on profite de la bonne trace qui file vers le refuge des Ecrins. Dans notre dos, le Pelvoux s’illumine sous les premiers rayons du soleil… Malheureusement notre route quitte là cette trace bien pratique, et il nous faut à notre tour tracer en direction du Pic d’Arsine. Le regel n’est pas parfait et l’on perce facilement la croûte de neige dure. Grâce à d’anciennes coulées qui ont tassé la neige, nous limitons le brassage, mais sur une centaine de mètres de dénivelé, nous n’y échappons pas! Une bonne dépense d’énergie supplémentaire… Plus haut, le regel est bon et la neige porte. Ouf! Tout se déroule bien et nous avançons à bon train jusqu’au pied de la pente sommitale. Malheureusement pour Marc, la virée s’arrêtera là… Une hanche bien gênante et douloureuse… Sage décision que de s’économiser pour la descente. Avec FX on file au sommet dare dare pour ne pas laisser Marc trop longtemps tout seul. Un vilain nuage nous bouche la vue. Y a des jours, ça ne veut pas! Mais la joie d’être au sommet est quand même là. Nous retrouvons notre 3ème compère et attaquons la descente vers la vallée via le refuge où évidemment nous ne dérogeons pas à la petite pause en terrasse… La pluie se met de la partie et nous chasse de là…
… 2 heures plus tard nous sommes devant une bonne bière et un hamburger sur la terrasse ensoleillée d’un snack!

Merci à tous les 2 pour ce we bien sympathique!

Pic d’Arsine

Pic d’Arsine

Après l’école de glace d’hier, direction aujourd’hui le Pic d’Arsine. Au réveil à 4h30, l’ambiance dehors est sinistre! Le vent souffle fort et fait vivre le refuge! Mais dans l’équipe, le moral est au beau fixe et le nutella coule à flots. Le froid est vif avec le vent mais en marchant on se réchauffe quand même. M’enfin les pauses ne sont jamais bien longues!

On fait quelques variantes à la montée pour s’amuser dans des passages plus raides sur une neige parfaite, bien portante. Avec le froid et le temps dégagé, le regel est excellent. Une dernière pente exige notre concentration avant l’arrivée sur l’arête sommitale bien cornichée. C’est magnifique même si le vent ne nous incite pas trop à lézarder. Toute la Savoie est sous les nuages et nous tranquilles!

On redescend en suivant l’arête, l’occasion de faire quelques passages plus techniques avant de rejoindre le replat où l’espace de quelques instants chacun s’adonne à son activité : sculpture, photographie et … football!

Descente bien peinard jusqu’à Madame Carle en profitant de ces instants privilégiés…

Merci à vous camarades pour ces 2 belles journées!

Pin It on Pinterest