Comment le ciel est bleu?

Comment le ciel est bleu?

Pauline et Sébastien m’ont contacté il y a bien longtemps pour organiser ces 3 jours d’alpinisme dans les Ecrins. Leur projet : retrouver le bleu du ciel mesuré par le scientifique de Saussure au sommet du Mont-Blanc il y a plus de 200ans! Un projet à mi-chemin entre poésie, science et questionnement enfantin! Et ce n’était qu’une répétition! La suite peut-être au Mont-Blanc…

Comment le ciel est bleu - Roche Faurio

Comment le ciel est bleu - Roche Faurio

Comment le ciel est bleu - Mais que font-ils?

Comment le ciel est bleu - Secte?

Comment le ciel est bleu - Prière?

Stage autonomie débutant

Stage autonomie débutant

Un stage d’initiation à l’alpinisme orienté autonomie! Yohan est là pour 2 jours, Julie et Olivier pour 3 jours, Tom et Jérémie pour 5 jours… tout ce beau monde ne se connaît pas mais la sauce prend bien! J’avoue ça me fait bizarre d’être le doyen du groupe mais si mes calculs sont bons plus je vieillis, plus ça a de chances de m’arriver!

Jour 1 et 2 : Ecole de glace et Pic d’Arsine

Partant de presque 0, mes compagnons ont tout à apprendre! On commence par les bases du cramponnage et de la sécurité sur glacier… A la fin de la journée, tout le monde sait s’encorder proprement sans risquer de mourir étranglé! Le chemin vers l’autonomie se fait à petits pas, sans brûler les étapes…

Pour leur première course, j’emmène la troupe faire le Pic d’Arsine en traversée, une course facile et très variée. Couloir, arête, pentes de neige… les apprentissages sont nombreux, on est dans le concret là! Je montre également aux stagiaires comment faire la sieste pendant une heure sur un sommet et à ce jeu tout le monde semble assez doué!

Stage autonomie débutant - Pic d'Arsine - Yohan

Stage autonomie débutant - Pic d'Arsine - Le couloir

Stage autonomie débutant - Pic d'Arsine - Olivier et Julie

De retour sur le glacier, Yohan profite d’une cordée qui descend pour se faire accompagner sur la partie glacier. Avec le reste de l’équipe, nous montons au Refuge des Ecrins pour y passer le reste de l’après midi et la nuit!

Jour 3 : Roche Faurio

Nous parvenons à nous extirper du Refuge des Ecrins avant le gros de la foule et rapidement nous retrouvons la tranquillité de la haute montagne. La plupart des cordées du jour vont aller au Dôme des Ecrins. Nous serons donc bien mieux en face!

Sur le long faux plat, j’impose un petit rythme soutenu pour nous donner toutes les chances de faire le levé de soleil en bon lieu! Tout le monde a la forme et suis sans trop de problème… Finalement, nous attendrons même quelques minutes l’arrivée du soleil!

Stage autonomie débutant - Levé de soleil à la Roche Faurio

Stage autonomie débutant - Levé de soleil à la Roche Faurio

Depuis l’épaule, mes deux cordées retrouvent leur autonomie jusqu’à l’antécime de roche Faurio

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Tom et Jérémie dans les premières lueurs du jour

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Julie et Olivier

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Julie et Olivier

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Jérémie et Thomas

Derrière nous, Robin, un copain guide nous talonne!

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Une cordée qui nous suit

Nous poursuivons sur l’arête sommitale un peu plus grimpante. Seule Julie préfère nous attendre à l’antécime, déjà bien satisfaite de la vue!

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Tom et Jérémie sur l'arête sommitale

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Olivier sur l'arête

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Jérémie sur l'arête sommitale

Stage autonomie débutant - Roche Faurio - Sur l'arête sommitale

Au loin on aperçoit des sommets connus et moins connus…

Au loin le Viso

Au loin le cervin

Revenus à l’antécime, on profite encore du sommet, faut dire que les conditions nous y invitent! Puis on attaque la descente vers la vallée… suite des aventures avec Tom et Jérémie pour encore deux jours!

Jour 4 : Râteau ouest

Aujourd’hui avec Tom et Jérémie on succombe aux charmes de la modernité, si on peut parler de modernité en évoquant le téléphérique de la Grave! Mécaniquement assistés, nous voilà transposés en quelques minutes à 3200m d’altitude sur le Glacier de la Girose, direction le Râteau ouest, une course qui devrait permettre à mes deux compagnons de franchir un petit cap.

Je laisse Jérémie et Tom gérer l’encordement sur le glacier ainsi que l’assurage en mouvement sur la première partie de la course.

Stage autonomie débutant - Rateau ouest - Vers le Col de la Girose

Stage autonomie débutant - Rateau ouest - Dans la partie facile

Stage autonomie débutant - Rateau ouest - Tom surgit de nulle part

Je reprend la tête de la cordée pour la suite un peu plus difficile ce qui leur permet de faire leurs premiers pas de grimpeurs en toute sécurité!

Stage autonomie débutant - Rateau ouest - Dans le dernier ressaut

Comme tout le reste de la semaine, nous profitons de superbes conditions au sommet, sans un pet d’air… autour de nous pas mal de sommets sont pris dans les nuages et nous semblons presque les seuls épargnés… bonne pioche!

Jour 5 : Arête de la Bruyère

Pour ce dernier jour ensembles, pas d’autonomie pour Tom et Jérémie mais une course un peu plus dure histoire de voir ce que ça peut donner dans le niveau supérieur! Un guide peut aussi servir à sortir de sa zone de confort!

Cette arête stégausaurique offre une superbe escalade dans une ambiance bien gazeuse, autant de choses nouvelles à gérer pour les deux compères… malgré leur expérience quasi inexistante en escalade, il s’en tirent plutôt bien et rentrent de cette journée ultra motivés pour s’inscrire dans une salle d’escalade en attendant les prochaines escapades en montagne!

Arêtes de la Bruyère - Stegosauric ridge

Arêtes de la Bruyère - Ambiance effilée

Arêtes de la Bruyère - Panoramique

Arêtes de la Bruyère - Jérémie au dessus du lac

Merci à tous pour cette belle semaine dans la bonne humeur! Et désolé d’avoir contribué à vous inoculer le virus de la montagne qui en plus d’engloutir toutes vos économies occupera vos pensées nuit et jour! Bon courage!

Initiation Alpinisme Roche Faurio

Initiation Alpinisme Roche Faurio

Un parcours d’initiation désormais classique et qui fait ses preuves… mais une équipe hors norme!! Et des conditions météo parfaites… what else?

A peine redescendu des Agneaux, je retrouve sur la terrasse du refuge en ordre dispersé Jérôme, Thibaut, Fabien et Charly. Le feeling passe, nos 3 jours ensemble s’annoncent prometteurs!

Il y aurait matière à développer, c’est sûr mais mon rythme de guide en pleine saison nuit un peu à mon travail de journaliste… donc résumé succinct! En même temps un guide qui passe son temps en montagne, c’est plutôt mieux qu’un guide qui passe sa vie devant l’ordi!

Quelques photos en vrac de ces 3 jours avec une mention spéciale pour le levé de soleil au sommet de Roche Faurio… Par ces journées bien longues, fallait pas chômer pour y être!

Sur l’arête Ouest du Pic du Glacier d’Arsine, un parcours d’arête facile et idéal pour appréhender en douceur ces terrains peu familiers!

Sur l'arête ouest du Pic d'ArsineParcours d'arête ludique au Pic d'Arsine

La Roche Faurio, une base! Esthétisme du sommet, ambiance haute montagne, risques beaucoup plus raisonnables qu’au Dôme… Alors en plus quand on se fait le levé de soleil là haut!!

Levé de soleil au sommet de la Roche FaurioL'équipe au sommet de la Roche FaurioUne cordée qui fonctionneIci mieux qu'en face!

Désolé d’avoir contribué à vous transmettre le terrible virus de la haute montagne!!

Roche Faurio

Roche Faurio

Nouvelle initiation à l’alpinisme avec un chouette groupe. Une partie finira à la Roche Faurio et l’autre partie au Dôme des Ecrins avec Mathieu venu me renforcer!

Au final l’impression que tout le monde a pris du plaisir avec des objectifs différents!!

Cheminement au milieu des crevasses…

Ecole de glace

Instants de beauté sur les pentes de Roche Faurio

Roche Faurio - Pure lumière

Roche Faurio - Pure lumière

Les copains du village sont là!

Les copains de Champcella devant le Dôme

Roche Faurio - Champcella, un village au sommet!

Pour les plus grimpeurs du groupe, un panorama pour le moins aérien!

Roche Faurio - Panorama

Stage autonomie Ecrins

Stage autonomie Ecrins

Clément et Raphaël sont motivés pour découvrir l’alpinisme et faire leurs premiers pas vers l’autonomie en montagne… Le chemin est long et semé d’embûche mais le jeu en vaut la chandelle et les récompenses sont à la hauteur des efforts fournis!

Durant ces 4 journées passées ensemble nous auront l’occasion de parcourir des terrains très variés et riches en enseignements… la meilleure façon d’apprendre étant de pratiquer, nous gravissons chaque jour un sommet!

Quelques belles photos ramenées de là haut

Stage initiation alpinisme

Stage initiation alpinisme

Je retrouve pour 3 jours Marion, Julien, Laurent et Nico une troupe d’amis bien bien sympathiques! Les conditions en montagne sont assez uniques pour la saison. 30cm de neige récente en bas et 70cm de neige fraîche en haut! Le glacier Blanc est entièrement enveloppé dans un manteau de neige!

L’école de glace démarre par une séance déblayage pour trouver la glace et apprendre les rudiments du cramponnage. On se croirait au mois d’avril! Petit tour prudent sur le glacier ensuite… La neige récente bouche faussement les crevasses, on insiste pas trop…

Le lendemain, c’est notre jour de grâce! Les nuages sont nombreux aux alentours mais nous profitons d’une auréole de beau temps dans notre secteur. Dément! Les traces des valeureux de la veille nous aident bien… Dans une solitude parfaite nous gagnons le sommet du Pic du Glacier d’Arsine. La neige brille, les corniches bavent et les nuages dansent autour de nous. La grande classe!

Pour prolonger un peu le plaisir, on poursuit par l’arête entre le Pic d’Arsine et le Pic du Glacier Blanc avec quelques passages d’escalade bien ludiques et aérien avant de gagner notre quartier de repos au refuge des Ecrins

Pour le dernier jour, il faudra composer avec les éléments. 10 cm de neige fraîche sont tombés cette nuit et avec le vent qui a bien soufflé, les traces ne sont plus visibles. En avant donc pour une bonne opération traçage à la Roche Faurio… Dans les pentes de la roche Faurio, les cumuls sont impressionnants avec parfois de la neige jusqu’à la taille! Les autres cordées nous rejoignent et prennent le relais pour tracer… Lorsque la pente se redresse, juste avant d’arriver sur l’arête nous décidons collectivement avec les autres cordées de faire demi-tour au vu du risque d’avalanche lié à ces conditions hivernales… plutôt rare en été!

Stage initiation alpinisme

Stage initiation alpinisme

Franck, Adrien et Marion ouvre le bal des initiations alpinisme pour cet été 2016. Il neige régulièrement en haute montagne depuis deux mois et les conditions en altitude sont excellentes. Bon karma, nous tombons sur le premier vrai créneau avec du regel, ce qui simplifie quand même pas mal notre évolution et rend l’expérience parfaite…

Après l’école de glace du premier jour nous partons pour le Pic d’Arsine. Plutôt que la classique voie normale, nous profitons des bonnes conditions pour traverser en passant par le couloir sud et en continuant par l’arête jusqu’au Col du Glacier Blanc. C’est un peu plus technique et plus varié. Une belle entrée en matière! Nous brassons un peu par moment mais jamais bien longtemps. En ce début de saison, la montagne est à nous… enfin presque!

Pour le dernier jour, au vu des quantités de neige en haute montagne, l’idée d’aller au Dôme des Ecrins est abandonnée. Direction donc Roche Faurio pour nous seuls aujourd’hui avec un final d’anthologie à califourchon sur l’arête sommitale tout en neige!

Nous redescendons avec la banane heureux d’avoir saisi là haut quelques moments de grâce!

Stage initiation, last but not least

Stage initiation, last but not least

Dernier stage d’initiation à l’alpinisme de l’année. Ca commence à sentir la fin de saison : des refuges plus vraiment ouverts, des guides qui ne parlent que de vacances (et qui se plantent dans les rendez-vous!) et la neige qui refait son apparition sur les sommets…

Pour cette ultime sortie collective je retrouve un groupe de choc : Aurélie et Didier, Matthieu et Lise, Marine et enfin Aldric qui nous rejoindra 24h après suite à un loupage en beauté de ma part. Toutes mes excuses encore mec!

Jour 1 : j’emmène la horde pas encore sauvage piétiner un peu le glacier qui suffoque un peu cette année… Malheureusement pour lui on est pas là pour lui dire des mots gentils, et ces des centaines de coups de pointes qu’il va devoir encaisser sans broncher… Cette petite école de glace est l’occasion de vérifier que tout le monde est opérationnel pour la suite et de caler les fondamentaux de notre groupe : obéissance, individualisme, abnégation.

Stage initiation Alpinisme - Ecole de glace 4 Stage initiation Alpinisme - Ecole de glace 3 Stage initiation Alpinisme - Ecole de glace 2 Stage initiation Alpinisme - Ecole de glace 1

Nous sommes à l’heure pour l’apéro qui se veut courtois. Nous faisons poliment connaissance. Ce soir ça ne traînaille pas : demain on va aller à Roche Faurio au départ du Glacier Blanc ça fait une belle tirée et donc on se lève tôt!

Jour 2 : nuit magnifique, pas un nuage à l’horizon… Après la première partie tranquille sur le chemin, nous rentrons dans le cœur du glacier pour quelques acrobaties nocturnes! En cette fin de saison le glacier est bien chaotique… Au moins ça tient réveillé! A partir de 3000m, on trouve la neige récente bien tassé. Un régal pour les yeux, et pour la progression, bien plus agréable que sur la glace! La montée à Roche Faurio ne se fait pas en douceur pour tout le monde mais tout le monde y arrive… La haut c’est le bonheur. La cordée qui nous précède nous laisse le sommet, rien qu’à nous. La montagne est déserte. Le panard! Pendant que Lise expérimente les microsiestes nous contemplons.

Stage initiation Alpinisme - Montée vers Roche Faurio Stage initiation Alpinisme - Le passage clé  de Roche Faurio Stage initiation Alpinisme - Pas loin du sommet de Roche Faurio Stage initiation Alpinisme - Crevasse Stage initiation Alpinisme - La cordée Stage initiation Alpinisme - Roche Faurio Stage initiation Alpinisme - Devant le Dôme

Bref on tripe.

Le descente déroule et nous arrivons vers 14h30 au refuge où m’attend une petite surprise : c’est Aldric! Je me suis trompé en lui donnant rendez-vous! Pour ne pas le laisser en plan, au lieu de me diriger vers la sieste, je repars sur le glacier pour une école de glace en mode VIP.

Stage initiation Alpinisme - Aldric sous l'arche

On en profite pour explorer des endroits pas trop fréquentables en groupe.

Arrivée au refuge pour l’apéro. La mayonnaise commence à prendre dans le groupe et l’apéro et bien plus mouvementé que la veille! Les tournées s’enchaînent et bientôt on entend plus que nous dans le refuge!! Rigolo! Le refuge est un vrai souk ce soir avec dans le local d’hiver pas moins de 20 personnes dont pas mal d’enfants et quelques adultes dont certains en état d’ébriété avéré… Bref, nuit courte.

Jour 3 : pour finir par une touche plus minérale et plus tranquille, on se dirige aujourd’hui vers le Pic d’Arsine, mon sommet fétiche! Pas un pelé à l’horizon, la montagne est à nous…Le sommet est gagné par l’arête. La neige récente souligne les crevasses de rocher caractéristiques de l’endroit. C’est pas vilain comme ça. Bonne petite pause au sommet et une vue aussi magnifique qu’hier…

Stage initiation Alpinisme - Pic d'Arsine

Quelques photos de Matthieu (son facebook : https://www.facebook.com/blache.matthieu/photos)

Stage initiation Alpinisme -Le Glacier Blanc Stage initiation Alpinisme - Le bassin du Glacier Blanc

Et merci à vous tous pour ces 3 journées de bonne rigolade!

Stage autonomie

Stage autonomie

Un stage avec une bande bien sympathique franco-basque! Avec Oisin, Flore&Raphaël, Orti, Immanol et Pierre Emmanuel…

Certain viennent pour s’initier à l’alpinisme, d’autres pour acquérir les bases de l’autonomie… Je tiendrais compte des objectifs de chacun!!

Premier jour, l’école de glace est l’occasion de découvrir ou de rappeler les bases du cramponnage… Rapidement tout le monde gambade dans cet univers de glace et nous partons à l’assaut des éperons de glace… 2 cordées autonomes avec un guide qui gravite en électron libre de l’une à l’autre… Anneaux de buste, brochage, gestion de la longueur d’encordement, choix de l’itinéraire sur le glacier…

Stage autonomie alpinisme - Ecole de glace Stage autonomie alpinisme - Ecole de glace Stage autonomie alpinisme - Ecole de glace

Une bonne mise en jambe qui se conclue par le traditionnel apéro et dîner à la terrasse du Glacier Blanc!

Deuxième jour, nous partons en direction du Pic d’Arsine qui va nous permettre de voir les bases de l’assurage en mouvement dans les pentes de neige et sur les arêtes rocheuses. Mes deux cordées autonome manipent dans la bonne humeur.

Stage autonomie alpinisme - Pente de neige Stage autonomie alpinisme - Arrivée au Pic d'Arsine

Le petit bout d’arête qui sépare le sommet du Col du Glacier Blanc est très ludique et pédagogique, parfait pour apprendre sans se faire peur!

Stage autonomie alpinisme - Traversée d'arête Stage autonomie alpinisme - Traversée d'arête Stage autonomie alpinisme - Traversée d'arête

On rejoint ensuite le refuge des Ecrins pour la séquence pasta Carbonara et boisson houblonneuse… Là aussi c’est important d’être autonome!

Avant manger, on fait quelques manips d’autosauvetage….

Dernier jour : Roche Faurio, ce sommet tellement plus tranquille et moins dangereux que le Dôme, nous offrira un terrain intéressant pour les objectifs d’autonomie des deux cordées.

Orti au passage de rimaye…

Stage autonomie alpinisme - Passage de rimaye

Grâce à un choix judicieux d’horaire, nous sommes déjà haut quand pointe le soleil, pour le régal des yeux!!

Stage autonomie alpinisme - Levé de soleil sur le dômeStage autonomie alpinisme - Panoramique levé de soleilStage autonomie alpinisme - Sur la Roche Faurio

L’esthétique parfaite de cette course très photogénique! Heureusement qu’un défaut de réglage de mon appareil gâche un peu les photos!!

Stage autonomie alpinisme - Devant la Roche Faurio Stage autonomie alpinisme - Cordée plein ciel

 

Arrivé à l’antécime de Roche faurio au pied de l’arête sommitale, une partie de l’équipe préfère en rester là et profiter tranquillement du soleil…

Pendant ce temps là, je pars avec les autres, toujours en autonomie, gravir ce petit bout de rocher très aérien!!!

 

Stage autonomie alpinisme - Sur la Roche Faurio Stage autonomie alpinisme - Oisin au sommet de la Roche Faurio Stage autonomie alpinisme - Oisin au sommet de la Roche Faurio Stage autonomie alpinisme - Immanol et OrtiStage autonomie alpinisme - Flore et Raphael

 

Initiation sieste de haute montagne

Initiation sieste de haute montagne

Encore une initiation placée sous le signe de la canicule!!

Cindy, Gabriel, Vincent, Yolaine, Alain, Lætitia, Jean Michel, Alicia & Florian sont tombés entre les griffes de 2 guides sur lesquels l’altitude semble avoir occasionné des dégâts irrémédiables!!

Le groupe est très réactif et apprend vite les fondamentaux de l’activité : la souffrance et l’abnégation. Certains individus tentent toutefois de prendre du plaisir mais heureusement les guides veillent et les ramènent dans le droit chemin de l’alpinisme.

Autre fondement de l’activité, particulièrement approprié à ces temps de canicule : la sieste sommitale… Peut-être les seuls endroits de France où une sieste est envisageable au soleil!

Bref des moments vraiment rudes, surtout pour les guides qui doivent veiller sans arrêt sur ce groupe qui a un peu trop tendance au bonheur. Pas facile!

initiation alpinisme - Inspection de la glace initiation alpinisme - Yeah initiation alpinisme - Un groupe dans une crevasse IMG_2597initiation alpinisme - Chamois initiation alpinisme - Sieste on topinitiation alpinisme - Sieste on topinitiation alpinisme - Barreinitiation alpinisme - Groupe après la sieste initiation alpinisme - El Viso initiation alpinisme - Levé de soleil à la Roche Faurio initiation alpinisme - Meije initiation alpinisme - Et la lune

Initiation en bande désorganisée!

Initiation en bande désorganisée!

C’est un groupe un peu décousu par les grèves de la SNCF qui nous arrive pour ce petit séjour d’initiation à l’alpinisme… 3 personnes manquent à l’appel sur la terrasse du Glacier Blanc… ils seront privés d’école de glace!!

Heureusement à l’apéro la jonction est établie, le groupe est au complet : Anne, Julien, Miguel, Clotilde, Mickaël, François, Fanny et deux pièces rapportées, Antoine et Lucile (le dernier trip avec Antoine c’était skis aux pieds, un mois et demi plus tôt)… Bien sûr, tout cela est beaucoup trop à supporter pour un seul guide. Je fais donc appel, pour le soutien mental à un expert en la matière, Sylvain.

A deux nous gérerons beaucoup mieux ces longues siestes au sommet et ces interminables apéros au soleil. C’est plus sûr!

Première mission alpinisme au Pic d’Arsine. Les conditions sont terribles, imposant le port du tee-shirt intégral. Les organismes sont mis à rude épreuve…

Initiation Alpinisme - Pic d'Arsine, la pente! Initiation Alpinisme - Pano

Au sommet, la tension accumulée durant la montée est encore palbable… surtout chez le guide.

Initiation Alpinisme - Pic d'Arsine

Nous décidons de tester en condition réelle le potentiel sieste et la cohésion de la cordée dans ces moments délicats. Test concluant… La cordée fait bloc et affronte collectivement ce premier passage clé.

Initiation Alpinisme - Sieste sommitale

Cette journée nous convainc pour la suite. Même s’il faut y aller graduellement, l’équipe nous semble prête pour affronter des plaisirs plus élevés. Mais avant cela, il faudra encore supporter la séance Carbonara aux Ecrins et ces longues heures d’inactivité qui nous mèneront d’un repas à l’autre… Là encore, la cordée excelle et se montre très opiniâtre dans le relâchement.

Dernier jour. Cap sur Roche Faurio. Nous briefons l’équipe : « Attention, aujourd’hui avec le beau temps et le levé de soleil, les risques de prendre du plaisir sont élevés. Si vous sentez que le plaisir monte un peu trop, soyez réactifs, mettez vous immédiatement un coup de crampons dans le mollet pour le réprimer ».

L’équipe résiste bien jusqu’au sommet… Mais alors que tout allait bien, c’est sur ce joli monticule rocheux perché à plus de 3700m au dessus de mer que tout le monde craque : cris de joie, gémissement de plaisir, soupirs de bien être, émois esthétique… C’est la débandade totale, nous ne contrôlons plus rien!!

Initiation Alpinisme - Vue sur le DômeInitiation Alpinisme - Antoine & Lucile Initiation Alpinisme - La cordée des copains Initiation Alpinisme - Sommet Roche Faurio

Stage initiation

Stage initiation

Pas le temps de défaire mon sac, je repars illico avec Alice, Florian, Lise, Yauric et Denis, une bande de potes venus s’initier à l’alpinisme le temps d’un stage de 4 jours. Je suis l’intrus de la bande mais vite adopté! Qui sait je peux peut-être servir à quelque chose…

On attaque par la classique mais indispensable école de glace dans laquelle tout le monde excelle rapidement!

Stage alpinisme - Ecole de glace

Tous déjà prêt pour le probatoire. Sans trucage bien sûr!

Stage alpinisme - Ecole de glace, sans trucage!

Premier objectif du stage, aller faire une sieste au Col de Monetier…

Il famoso, pericoloso, incrediboloso pasaggio dela vira del Monetier!

Stage alpinisme - Col de Monetier - La vire

Au col avec une météo limite limite…

Stage alpinisme - Col de Monetier

Certains comprennent vite l’intérêt de l’alpinisme…

Stage alpinisme - Col de Monetier - La sieste

On se remet en route…

Stage alpinisme - Col de MonetierStage alpinisme - Col de Monetier, encordés devant le pelvoux

Avant la session phoque on the banquise (et non pas fuck off the banker)…

Stage alpinisme - Glissade sur la neigeStage alpinisme - Ecole de neige devant pelvoux

Les fondamentaux étant acquis, on lâche le frein à main pour avaler les grands névès

Stage alpinisme - Session luge

Deuxième jour, le temps reste dramatiquement beau. Pas le choix, obligé d’y aller… L’alpinisme n’est qu’une souffrance… Aucun plaisir la dedans.

Stage alpinisme - Pic d'Arsine

La tenue du parfait alpiniste : grosse doudoune, passe montagne, traits marqués…

Stage alpinisme - Sur l'arête du Pic d'Arsine

Fin du stage en beauté à la Roche Faurio où nous sommes obligés de supporter un rude levé de soleil… Encore des moments difficiles…

Stage alpinisme - Levé de soleil Stage alpinisme - Devant le Dôme

Alice et Florian sont chauds pour une petite chevauchée d’arête, on y va pendant que les autres perfectionnent la sieste…

Stage alpinisme - Sur l'arête de la Roche Faurio Stage alpinisme - Sur l'arête de la Roche Faurio

Enfin vient le moment de la délivrance, nous quittons la haute montagne pour retrouver les vrais plaisirs de la vie… Il n’y a vraiment rien à tirer de ces hauts lieux. Rien!

Stage alpinisme - Descente de la Roche Faurio

Découverte découverte

Découverte découverte

Déjà quelques temps que Manu (dans Manu, il y a nu!) occupe le haut du blog (voir ici). La ménagère de moins de 50 ans s’étant bien rincé l’œil, il est temps désormais de tourner la page!

Le grand bal des initiations à l’alpinisme reprend! J’accompagne pour cette première initiation de la saison Céline, Sébastien, Julien, Guillaume et Jérôme… Les conditions sont idylliques : du beau temps, une montagne encore enrobée dans son manteau de neige offrant des formes et des couleurs à l’envoûtement quasi érotique!

Le premier jour nous allons crapahuter sur le Glacier Blanc, lieu idéal pour les écoles de glace… le temps d’apprivoiser les instruments de torture que l’alpiniste place sous ses pieds! On file ensuite vers le refuge des Ecrins, plutôt bien rempli!

Initiation Alpinisme - Ecole glace Initiation alpinisme - Ecole de glace, crevasses Initiation alpinisme - Ecole de glace, formes marrantes

Le lendemain, direction la Roche Faurio… Un départ matinal nous permet de s’offrir un magnifique levé de soleil… La base quoi!

Initiation alpinisme - Pause au soleilInitiation Alpinisme - On s'en lasse pas Initiation Alpinisme - Pas vilaine cette vue

En tout alpiniste il y a un pingouin qui sommeille… Et dès qu’on lui trouve un terrain adapté, le pingouin qui est en nous peut enfin s’exprimer…

L’alpiniste est un grand feignant, toujours à la recherche du moindre effort.

Initiation Alpinisme - Descente sur les fesses devant le dôme

Je garde avec moi pour deux jours de plus 2 victimes consentantes, Jérôme et Guillaume, pour quelques autres expériences alpines. Voir la suite

Roche Faurio

Roche Faurio

Une dernière virée dans le secteur du Glacier Blanc…

Dernier soir d’ouverture pour le refuge des Ecrins… après 6 mois passés là haut!! Avec mes compagnons on profite d’un créneau parfait et pas trop de monde : le pied… Levé de soleil toujours aussi dément dans  la montée, je m’en lasse pas! Ne manquera que la pause omelette au refuge du Glacier Blanc déjà fermé… Ca attendra la vallée!

Y a de la belle crevasse!! Levé de soleil à la montée

Roche for you

Roche for you

Une petite école de glace 2 ans auparavant avait bien marqué Valérie et Eric… Cette année il revienne pour voir ce qu’il se passe « plus haut » pour une durée de 3 jours. Claire et Vincent nous accompagne également. L’ambiance tête dans les nuages se poursuit les 2 premiers jours. Faut faire marcher l’imagination pour le paysage!! Mais l’ambiance elle est au beau fixe… J’abandonne lâchement mes compagnons aux mains d’Arthur pour le dernier jour qui finira en apothéose à la Roche Faurio avec le soleil!!

La tête dans les nuages

La tête dans les nuages

Trois jours d’initiation avec Pascal, Agnès, Hervé et Raoul… Les nuages nous tournent un peu autour créant des ambiances hallucinantes. Après l’école de glace du premier jour où le contact s’établit sur de bonnes bases, on part le lendemain pour le Pic d’Arsine. Le dernier jour, on laisse la fourmilière se diriger vers le Dôme. Pour nous ce sera la Roche Faurio tout aussi beau et tellement moins dangereux. Cerise sur le gâteau, on profitera de la seule éclaircie du jour pile poil au sommet entre deux plafonds nuageux, chance que n’auront pas les cordées parties plus tard! Un paysage et une ambiance comme il est rare d’en voir. Tout le monde savoure à sa juste valeur ce spectacle unique. Une fois de plus merci à tous pour la confiance que vous m’avez accordée!! A l’année prochaine pour d’autres projets…

Roche Faurio

Roche Faurio

Il est parfois rusé de modifier son projet en montagne…

Avec Carole, …., François et Caroline, le projet initial était de gravir le Dôme après une école de glace la veille. Nous sommes un des gros week end. Demain au moins 130 personnes prennent la direction du Dôme. Je n’aime guère l’idée de savoir autant de monde se balader sous les séracs. D’ailleurs je n’aime guère la surfréquentation! J’explique à mes compagnons mes réticences pour aller au Dôme. Tout le monde est d’accord pour trouver une alternative… Merci pour la confiance!

C’est donc à Roche Faurio que nous dirigeons nos crampons… Nous serons à peine une dizaine à tenter Roche Faurio ce jour là. Partis de bonne heure, nous croiserons les autres cordées à la descente…

Le levé de soleil à la montée restera un moment inoubliable… En contemplant la fourmillière qui monte au Dôme, on ne regrette pas du tout ce choix. Personne (sauf moi!) ne s’attendait à parcourir ce jour un petit bout d’arête aérien… Pas de bouffées délirantes sur le final, tout le monde semble bien équilibré!

Merci à tous les 4 de m’avoir fait confiance. Vous m’avez donné l’occasion de pratiquer sereinement mon beau métier sans obsession 4000esque! François et Caroline, rendez-vous au mois d’août.

Stage initiation alpinisme Ecrins

Stage initiation alpinisme Ecrins

4 journées magnifiques à vivre au rythme des ascensions et des après midi de récup. Le pied!
Par ces temps de canicule, on est pas fâché d’aller trouver un peu de fraîcheur dans les montagnes.

  • Le premier jour, pour l’école de glace et de rocher, nous échappons à la saucée bien orageuse qui s’abattra en fin de journée sur le massif.
  • Le deuxième jour, un rude réveil montagnard à 7h! Nous partons gravir le Pic du Glacier Blanc en faisant un petit crochet par le coeur du Glacier Blanc pour peaufiner les apprentissages en terrain glaciaire. A cette époque de l’année, le Pic du Glacier Blanc par sa voie normale est une course rocheuse facile. Ici, plus que de véritables capacités de grimpeur, ce qui importe c’est d’avoir le pied montagnard. Et mes trois lascars, à ce jeu là ne s’en sortent pas mal du tout! Si ce n’est la crainte du coup de soleil, nous serions tous torses nus pour cette ascension, c’est pas courant fin août à 3500m! Nous gagnons en début d’aprem le refuge des Ecrins. Programme ardu pour cette après midi : collation et bière obligatoire pour tout le monde avant une sieste à rallonge.
  • Troisième jour. Pas de grasse mat’ ce coup là. Pour la Roche Faurio, mieux vaut partir un peu tôt pour profiter des meilleures conditions de neige à la montée comme à la descente d’autant que le coup de chaud des derniers jours a fragilisé certains ponts de neige. Pour mes trois chamois, les difficultés du jour sont une formalité! Nous savourons le plaisir d’être en montagne par une si belle journée. Nouvelle rude après midi à regarder tomber la pluie par la fenêtre du refuge.
  • Last day. Depuis le temps qu’elle nous nargue la grosse bosse blanche, fallait bien qu’on y traîne nos crampons. Bien acclimatés par les journées précédentes, nous monterons à bon rythme jusqu’au Dôme pour un levé de soleil tout là haut. Si c’est pas la classe ça!
Ecole de glace et Roche faurio

Ecole de glace et Roche faurio

Quelques photos de 2 journées bien marrantes passées en présence de Augustin, Sylvain, Jean-Marc, Isabelle, Gérard, Pascal, Bruno et Céline sous la houlette de 2 guides au sérieux légendaire j’ai nommé Sylvain et ma pomme… Sans oublier Julien, Steph, Pierre et Maxime qui nous accompagne sur l’école de glace!

La première après midi est dédiée à la découverte du cramponnage sur le Glacier Blanc.
Le lendemain un p’tit tour à la Roche Faurio, première course en autonomie pour certains, première course tout court pour d’autres!

2 pures journées de montagne sous un soleil de folie. Une vraie invitation au plaisir!

Pour une partie du groupe, l’expérience se prolonge demain au Dôme des Ecrins… A suivre

Dôme des Ecrins en 3 jours

Dôme des Ecrins en 3 jours

3 jours de bonheur et de bonne humeur en haute montagne le tout sous une tempête de ciel bleu! Que demander de plus?

Jour 1 : nous sommes 7 à décoller du refuge du Glacier Blanc ce lundi en direction du Glacier Blanc. Un groupe composite avec des provenances et des objectifs différents ce qui n’empêchera pas la mayonnaise de prendre rapidement! L’objectif de cette première journée est de réviser ou d’apprendre les bases du cramponnage… Après quelques torsions chevillesques, tout le monde semble opérationnel pour s’enfoncer plus profondément dans le glacier. Michel, Mathieu et Antoine évolue en autonomie tandis que Daniel, Christine et Jérôme restent sur ma corde. Sortis des 2 longueurs raides, je laisse le soin à la cordée autonome de nous trouver la clé du labyrinthe de glace… On se rend vite compte que le concept de ligne droite est complètement inadaptable à la progression sur un glacier!! A la fin du dédale, nous rejoignons la trace classique de montée au refuge des Ecrins. Arrivée pour l’apéro avec un accueil toujours aussi excellent de l’équipe du refuge des Ecrins.

Jour 2 : première course en montagne pour Daniel, Christine et Jérôme avec qui je m’encorde tandis que Michel, Antoine et Mathieu évolueront en autonomie à nos côtés. Passé la concentration du matin pour descendre la côte de la mort, on peut enfin se laisser vivre sur le grand plat qui conduit vers le fond du Glacier Blanc… Ces moments à cheval entre la nuit et le jour sont toujours magiques! Au pied de la Roche Faurio, le soleil pointe son nez….

Dans la vie tout est question de rythme, alors nous tachons de trouver la bonne cadence pour gravir les 700m de la Roche Faurio tout en ménageant au maximum les organismes… Les conditions sont parfaites : pas de glace, la neige crisse sous les crampons et la températures est idéale. La bonne humeur règne! Bien que vécu collectivement, une ascension est aussi quelque chose de personnel, d’intérieur qui va remuer chez chacun de nous de profonds sentiments. La belle émotion de Christine à l’arrivée sur la crête en sera un magnifique témoignage!

Nous abandonnons Daniel et Christine au pied de l’arête rocheuse où le caractère de la course change radicalement. Pour Antoine et Michel, c’est l’occasion de pratiquer l’assurage en mouvement en exploitant au maximum le terrain pour s’assurer. L’ambiance là haut est prenante, sur le fil de cette arête plein ciel. N’est ce pas Jérôme! De beaux moments encore au sommet, où la joie et la fierté est palpable chez mes compagnons…

Nous attaquons tranquillement la descente. Aujourd’hui, rien ne nous presse! Pas un nuage à l’horizon, la journée parfaite! Un air de liberté souffle dans les montagnes. Une véritable invitation à la flanerie! Un bon gueuleton et une sieste réparatrice viendront conclure en beauté cette journée magnifique.

Jour 3 : tandis que Daniel et Christine se repose au refuge, nous partons avec Jérôme, Mathieu, Antoine et Michel pour le Dôme des Ecrins. La journée démarre par une belle descente au flambeau jusqu’au glacier. Rôdés par la journée d’hier, nous trouvons rapidement la bonne cadence bien régulière dans le premier raidillon. Tout le monde semble en forme! A 6h pétante, le soleil sort son nez et le Dôme devient tout rose! Beaucoup de cordées présentes ce jour iront à la barre et nous nous retrouvons vers 7h30 tranquilles en haut du Dôme. Tout le monde est heureux. Qu’ils sont bons ces instants!

A la descente, nous récupérons Dan et Christine qui ont suivi attentivement toute notre ascension avec la lunette du refuge et nous nous quittons au refuge de Glacier Blanc après quelques bons mots et encore des rires.

L’aventure se prolonge encore demain avec Antoine, Mathieu et Michel.

Jérôme : pleins de bonnes choses pour la suite de tes aventures familiales!

Dan et Christine : promis si je passe à Nancy, je ne manquerais pas de vous appeler! Bonne route vers vos sources!

Roche Faurio – Voie normale

Roche Faurio – Voie normale

Pour ce quatrième jour de stage, nous gravissons avec Hans et Catherine la voie normale de la Roche Faurio qui se termine par une courte arête rocheuse très aérienne… Hans mène la course dans toute la partie neige. L’occasion d’apprendre à varier la longueur d’encordement en fonction des risques identifiés. Tout un art! Les conditions d’enneigement actuelles permettent de monter directement dans une pente à 40° au lieu de faire le crocher à gauche. Pour la courte arête sommitale, je reprend la tête. Pour le côté pédagogique de la chose, je propose à Hans et Catherine de grimper en crampons sur le rocher, ce qui est fréquent sur les courses mixtes. Ah le doux crissement du crampons sur le caillou! Après 20 minutes de ce petit jeu, nous voilà au sommet de la Roche Faurio dans une ambiance fraîche! On profite quand même bien de ces moments apaisants suspendus au dessus du monde des hommes…

Atelier neige à la descente en redescendant face à la pente s’il vous plaît le raidillon à 40°… Nous sommes de bonne heure au refuge pour la traditionnelle omelette (et bière pour les amateurs). Programme de l’après-midi : farniente de chez niente!  Histoire de mettre de côté toute l’énergie pour la Barre des Ecrins. Allah wak Barre!

Roche Faurio

Roche Faurio

Je laisse le soin à mes deux compagnons, journalistes de leur état de faire le compte rendu de notre ascension de la Roche Faurio que nous avons réalisé pour se préparer à l’ascension du Mont Blanc. Rien à dire mes deux artistes ont été impériaux et ont su dominer leurs démons sur l’impressionante arête sommitale de Roche Faurio!

Récit de Denis

Le compte à rebours pour le Mont-Blanc commence donc pour nous par la Roche Faurio (3730m). Nous ne connaissons pas vraiment ce sommet, nous sommes confiants. On s’attend à une simple balade en haute montagne pour nous mettre en jambe… La veille à table, Nico nous explique laconiquement « Demain la Roche Faurio c’est une course à dominante neige avec un petit bout d’arête à la fin, pas bien méchant »

Heureusement, que nous ne savions pas ! Au début, tout se passe bien. A l’aube, Il ne fait pas froid. Nous sommes la cordée de tête et Nico fait la trace dans les 20 cm de neige fraîche. Nous traversons sans souci nos premiers ponts de neige au dessus des crevasses. Le ciel est toujours bouché et nous ne voyons pas le sommet de la montagne. Mais, après 2 heures d’effort, cela va se corser. La Roche Faurio porte bien son nom, on aurait pu s’en douter !

Le final est une arête de rocher, vertigineuse, sur une trentaine de mètres. Ça se corse pour nous deux. Nous admirons Nico qui sautille d’un bloc à l’autre comme s’il était sur un trottoir malgré 500 mètres de vide de chaque côté. Assurés par ses soins, nous rampons à sa traine comme des lézards, « accrochés aux rochers comme des moules dans le bassin de Thau » dira Ludo.

Nous sommes pathétiques. Nos jambes flageolent. Nos crampons ripent sur le rocher et nous avons du mal à maintenir nos prises. Après une vingtaine de mètres, Nico nous pose la bonne question : « Les gars, vous n’êtes pas obligés d’aller au sommet. Si vous ne le sentez plus, on retourne en arrière, aucune obligation d’aller là haut si ça vous amuse pas. Rassurez-vous, le Mont Blanc sera de toute façon moins dur techniquement » ajoute t-il pour ne pas nous faire perdre la face. Nous nous regardons avec Ludo. On ne sait plus quoi faire. Abandonner à la première peur, ce ne serait pas bon pour la suite. Nous devons vaincre nos démons, la peur de glisser, le vertige. « Putain, mais c’est vraiment haut ce truc ». Il faut se raisonner. Notre guide a enroulé la corde sur un béquet. Il ne peut rien nous arriver, au pire une petite glissade «  Allez, je lui dis, on va au sommet. » sans réfléchir vraiment à ce que je viens de proposer.

A force de fermer les yeux, nous avons fini par rallier l’arête sommitale. Mais nous ne profitons pas du moment ni de la vue, toujours bouchée. Cela se voit dans nos regards, nous redoutons déjà la descente par le même itinéraire escarpé. C’est bizarre une montagne. Le but est d’atteindre le pic puis tout de suite de le redescendre tellement cela file la frousse.Finalement la descente passe bien plus vite que prévu et mieux que la montée. L’esprit de l’alpiniste monterait-il en nous?

Cette mise en bouche sera déterminante pour le succès de notre apprentissage. Nous avons vaincu la peur sur La Roche Faurio, même si cela ne fait pas de nous de grands alpinistes. Notre guide a su être à l’écoute pour nous donner confiance. Tout va bien.

Au retour, les autres cordées arrivées derrière nous nous saluent : «  merci d’avoir fait la trace. C’est bon là-haut ? » Oui, c’est bon, ça passe ! Nous pouvons relever la tête. Nous n’avons pas lâché l’affaire.

De retour au refuge des Ecrins, nous nous payons une bonne bière à 4,5€ pièce. Mais, à cette altitude, elle les vaut. Deux gorgées plus tard nous rigolons déjà bêtement en se remémorant les moments sur l’arête « Quelle tête on faisait là haut ? hein Nico. Ah, Ah, Ah! Franchement, quelle frousse on a eu. A des moments, on ne pouvait ni avancer ni reculer ». Nous en pleurons tout en mangeant un bon plat de pâtes à la carbonara servi par Katarina, la serveuse slovaque.

L’après midi passe ensuite à toute vitesse. Nous plongeons la tête la première dans des récits de montagne édités par la maison Guérin. Il y en a une bonne dizaine sur les étagères du refuge. Ce sont des beaux bouquins à la couverture rouge avec plein d’aventures à vous foutre froid dans le dos. Je me fais peur en lisant le livre de Walter Bonatti «  K2 : la vérité »  ou celui de Jean-Christophe Lafaille intitulé «  Prisonnier de l’Annapurna ». Avec un peu de recul, la petite frousse en haut de la Roche Faurio paraît bien ridicule.

A 19h00, Jeannot donne la messe du jour « Demain, c’est du beau » et de conclure « plier vos couvertures, ça nous aidera à garder le sourire. » avant de recevoir une standing ovation par les 130 alpinistes qui remplissent le refuge. Une bonne douzaine de cordées font le Dôme des Ecrins demain. Cette cohue relative nous rapproche de l’ambiance Mont Blanc.

Pin It on Pinterest