Session montagne en famille!!

Session montagne en famille!!

Changement complet de délire pour ces 3 jours… Loin de l’austérité des faces nord je retrouve Manu (Voir notre dernière virée autour des Bans) qui vient ce coup ci avec toute sa petite tribu pour leur faire découvrir la montagne : sa Manue déjà et sa nombreuse progéniture (Nathanaël, Mathilde et Titouan).

Jour 1 : après une courte nuit suite au retour un peu compliqué de la Pschitt (voir le récit ici), c’est un guide un peu diminué que la tribu récupère… On temporise tranquillement à la maison avant de partir grimper à l’école d’escalade du Chambon. Une première pour toute la famille. On coupe la journée en deux avec repas à la maison… C’est pas mal de bosser en local! Cette première journée permet aux enfants d’apprivoiser la corde, la grimpe et leur guide… Les parents essayent de rester au niveau des enfants mais c’est pas facile!! Rapidement je suis adopté par cette tribu au grand cœur! Soirée ensemble à la maison.

Jour 2 : aujourd’hui, découverte de la via ferrata. On part explorer la via des Gorges d’Ailefroide que je ne connais pas… La parcours est intelligemment aménagé sans rien enlever à la beauté des lieux… Passerelles, ponts de singe, échelles. Les enfants cavalent! Titouan (6 ans) et Mathilde (8 ans) ouvrent la marche. La première partie est expédiée : en route pour la partie « sportive », plus physique et plus impressionnante… Cette partie emprunte un verrou au dessus la rivière. La via passe 10 mètres au dessus de l’eau par un pont de singe et une traversée qui se finit pas un surplomb. Tout ça dans le grondement de la rivière. Belle ambiance. Quelques petits coup de main à deux trois endroits (forcément à 6 ans y a des barreaux qui sont un peu hauts!!). La troisième partie ne sera pas pour cette fois, c’est que la journée n’est pas terminée, nous partons dormir en cabane cette nuit….

… bouclage des sacs, on essaye de rien oublier et on part pour notre petite cabane dans la montagne où nous arrivons à la nuit. Les réflexes primitifs sont vites retrouvés par la tribu : couper du bois, faire du feu, manger… Les petits artistes improvisent milles jeux pendant que les adultes rêvassent et discutent. On se couche quand même tôt pour faire le levé du soleil qui, changement d’heure oblige se lève un peu plus tôt!! Un lérot farceur va un peu perturber notre nuit… Conclusion de Nathanaël (10ans) : « Quel blaireau ce lérot! ».

Jour 3 : 5h. On est sur le pied de guerre. Nous partons dans la nuit bien fraîche encore en direction de notre petit perchoir pour aller contempler le levé de soleil. 300m de montée au programme. Nous attendrons un peu le levé de soleil là haut, le temps de faire le petit déjeuner. Il y a un peu de vent et l’ambiance est glaciale! Tout le monde trouve des stratégies pour se réchauffer! Notre patience est récompensée… Le soleil se lève et ramène des calories et des belles images. Trop bien! Nous quittons notre perchoir pour rejoindre le mon de hommes. Vers 9h nous sommes dans la vallée. La journée commence à peine pour certains et nous nous avons déjà l’impression d’avoir vécu pleins de belles choses! Et c’est pas fini. Pour conclure notre trip nous faisons une deuxième via ferrata. J’hésite entre une via très facile et ludique et une un peu plus aérienne que je ne connais pas non plus, celle des Vigneaux. Finalement nous partons faire celle là!! L’ambiance aérienne est effectivement là ce qui vaudra un peu d’émotions, surtout aux parents!! Mais en prenant le temps, tout le monde s’en tire très bien et sans prendre de risque…

A cette hiver pour la suite des aventures de la tribu!!!

Initiation vers le glacier d’Argentiere

Initiation vers le glacier d’Argentiere

En vue de l’ascension du Mont-Blanc, nous passons 2 jours avec Colin, Linda, Fabien et Freddie dans le secteur du Glacier d’Argentière afin d’acquérir toutes les bases pour la grande bosse et s’acclimater un chouya. Débuts en cramponnage pour la bande sur le glacier d’Argentière au niveau d’un bloc dément avant de rallier en fin de journée le refuge d’Argentière, un véritable havre de paix tout confort qui fait face à quelques mythiques parois des Alpes…. de toute beauté! Et l’accueil et la nourriture sont à la hauteur de la beauté des lieux! A fréquenter sans modération!

Le lendemain, on rallie le col des Montets où nous rejoint Sylvain, le deuxième guide venu en renfort pour l’ascension de la Petite Verte. Partis sous une tempête de ciel bleu, le temps tourne progressivement… Un p’tit coup de fatigue générale se fait sentir vers les deux tiers de l’ascension. Demi-tour donc pour que l’aventure reste avant tout du plaisir et fin de la journée devant un bon repas dans la vallée!

Pour la suite de l’aventure, malheureusement, les conditions ne sont pas réunis à commencer par la météo, passablement exécrable! C’est donc partie remise, au Mont-Blanc ou ailleurs car je vous le promets il n’y a pas qu’au Mont-Blanc que l’on peut prendre du plaisir!

Pic d’arsine

Pic d’arsine

Suite du we initiation. Un réveil qui nous arrache à 3h des confortables couettes du refuge du Glacier Blanc. Les efforts sont bravement récompensée par une marche au clair de lune avec quelques brumes qui donnent une ambiance féérique… La magie des ambiances en montagne. Devant et derrière nous, des petites lucioles s’agitent un peu partout. Rapidement, nous chaussons les glacier. Le regel nocturne est excellent, la neige porte… Les crampons crissent agréablement sur la neige durcie. C’est tout bon!

Nous longeons le Glacier blanc jusque vers 2900m où nous prenons au nord les pentes qui se dirigent vers le Pic d’Arsine. Toute la bande est en forme et la progression est rapide. Grâce aux exercices de la veille, cramponner dans ces pentes à 35°max est une formalité! 150m sous le sommet, une pente un peu plus raide clôture l’ascension. Ca se redresse au delà de 40°, tout le monde est concentré. Toute la gestuelle apprise la veille est remise en pratique… Un petit 1/4 d’heure plus tard, tout le monde est sur l’arête sommitale où un sournois vent du nord nous saisit. Le sommet est atteint sans problème aux alentours de 7h! Horaire matinal qui s’explique par la grande forme du groupe et le froid qui ne nous a pas encouragé à de longues pauses… Malgré le froid et la goutte au nez, on profite quand même bien de ces instants au sommet. Une vaste mer de nuage couvre la Vanoise et les Alpes du Nord tandis que certains nuages s’éclatent sur la Meije. Beau spectacle.

Comme il est tôt, nous profitons de la matinée pour réaliser d’autres petits éducatifs au gré du terrain que nous rencontrons. Dans une pente en neige dure, nous voyons les multiples scénarios de chutes possibles et comment les enrayer : tête en bas, tête en haut, sur le ventre, sur le dos, sans le piolet… On se rend vite compte des possibilités et des limites….

En repassant près du glacier, une petite facette de glace de 10m quasi verticale met le groupe en excitation. Et hop! C’est parti pour une bonne séance de cramage de bras histoire que tout le monde ait son compte! Fin de la journée quelques heures plus tard à Ailefroide devant de sérieux remontants houblonnés et une bonne barquette de frite. Que du bon!

Au plaisir de vous revoir!

Ecole de glace

Ecole de glace

Première journée de ce we initiation à l’alpinisme avec par ordre d’apparition : Louis, Stan, LouiJ, Perci, Henri, Justin et la toute dernière recrue Régis! Pour cette première journée, on va se dégourdir les bras et et les mollets sur la rive gauche du Glacier Blanc. On démarre sur des profils de glace peu raides pour bien comprendre comment tiennent ces drôles d’engins avant de progressivement corser la difficulté. Tout le monde se prend au jeu et les progrès sont rapides. En fin d’après-midi, nous partons vers le coeur du glacier, pour une petite balade au milieu des crevasses encore bien cachées par la neige en ce début de saison. L’encordement et la corde tendue prennent tout leur sens. On avance à tâtons en faisant quelques crochets pour contourner les zones douteuses. Le temps passe vite et nous rentrons tout juste au refuge que déjà il faut se mettre à table. C’est rude parfois!

Pic Arsine

Pic Arsine

Suite du we initiation. Ca rigole moins aujourd’hui : réveil 4h! Nous sommes une petite vingtaine au refuge à partir dans directions différentes et par des moyens de locomotion variés : skieurs, raquettes et piétons… Sur la première partie de l’ascension jusqu’à la jonction avec le glacier blanc, on profite de la bonne trace qui file vers le refuge des Ecrins. Dans notre dos, le Pelvoux s’illumine sous les premiers rayons du soleil… Malheureusement notre route quitte là cette trace bien pratique, et il nous faut à notre tour tracer en direction du Pic d’Arsine. Le regel n’est pas parfait et l’on perce facilement la croûte de neige dure. Grâce à d’anciennes coulées qui ont tassé la neige, nous limitons le brassage, mais sur une centaine de mètres de dénivelé, nous n’y échappons pas! Une bonne dépense d’énergie supplémentaire… Plus haut, le regel est bon et la neige porte. Ouf! Tout se déroule bien et nous avançons à bon train jusqu’au pied de la pente sommitale. Malheureusement pour Marc, la virée s’arrêtera là… Une hanche bien gênante et douloureuse… Sage décision que de s’économiser pour la descente. Avec FX on file au sommet dare dare pour ne pas laisser Marc trop longtemps tout seul. Un vilain nuage nous bouche la vue. Y a des jours, ça ne veut pas! Mais la joie d’être au sommet est quand même là. Nous retrouvons notre 3ème compère et attaquons la descente vers la vallée via le refuge où évidemment nous ne dérogeons pas à la petite pause en terrasse… La pluie se met de la partie et nous chasse de là…
… 2 heures plus tard nous sommes devant une bonne bière et un hamburger sur la terrasse ensoleillée d’un snack!

Merci à tous les 2 pour ce we bien sympathique!

Ecole de glace

Ecole de glace

Première journée de ce we initiation avec Marc et FX. Rendez-vous le matin à la gare de l’Argentière ou arrive Marc par le train de nuit direct from Paris! Pas mal de s’endormir gare d’Austerlitz et de prendre son petit dej’ dans les Ecrins!
L’objectif du jour est d’aller sur le Glacier Blanc pour faire découvrir à mes 2 gaillards les joies du cramponnage en glace. Petite halte au refuge du Glacier Blanc pour un déjeuner au soleil, face au Pelvoux… la classe! Petit casse dalle pour les uns, plat de carbonara carrément pour les autres! Avec ça dans le ventre, le ré-décollage est pas évident… une petite demi-heure de ballade digestive et nous prenons pied sur le glacier pour tout le reste de l’après-midi. On attaque tranquilou pour expliquer à nos chevilles qu’il va falloir faire preuve d’un peu de souplesse. Les exercices s’enchaînent et les progrès sont là… On va progressivement dans des profils plus raides jusqu’à fleurter avec la verticale!

En fin d’après midi, les mollets commencent à fumer et les estomacs gargouillent à nouveau : c’est l’appel du refuge! nous rentrons juste à temps pour un petit apéro en terrasse avant de manger. Les alpinistes ont la vie dure, il faut le savoir.

Pic d’Arsine

Pic d’Arsine

Après l’école de glace d’hier, direction aujourd’hui le Pic d’Arsine. Au réveil à 4h30, l’ambiance dehors est sinistre! Le vent souffle fort et fait vivre le refuge! Mais dans l’équipe, le moral est au beau fixe et le nutella coule à flots. Le froid est vif avec le vent mais en marchant on se réchauffe quand même. M’enfin les pauses ne sont jamais bien longues!

On fait quelques variantes à la montée pour s’amuser dans des passages plus raides sur une neige parfaite, bien portante. Avec le froid et le temps dégagé, le regel est excellent. Une dernière pente exige notre concentration avant l’arrivée sur l’arête sommitale bien cornichée. C’est magnifique même si le vent ne nous incite pas trop à lézarder. Toute la Savoie est sous les nuages et nous tranquilles!

On redescend en suivant l’arête, l’occasion de faire quelques passages plus techniques avant de rejoindre le replat où l’espace de quelques instants chacun s’adonne à son activité : sculpture, photographie et … football!

Descente bien peinard jusqu’à Madame Carle en profitant de ces instants privilégiés…

Merci à vous camarades pour ces 2 belles journées!

Ecole de glace

Ecole de glace

C’est parti pour 2 jours d’initiation avec 5 compagnons Lyonnais bien motivés : Pierre Mathieu, Etienne, Hélène, Thomas & Thomas… Un groupe avec une belle énergie. Pour ce premier jour, l’idée est d’aller faire quelques ateliers de cramponnage sur le Glacier Blanc. Après un premier galop d’essai jusqu’au refuge du Glacier Blanc, on rejoint le glacier encore bien couvert de neige. C’est l’après midi, il fait un peu chaud : on brasse un peu!

Malgré la neige, on trouve un petit secteur bien amusant pour s’entraîner. L’avantage avec la neige c’est qu’on peut oser se mettre à la limite, l’atterrissage étant bien moelleux! Et mes compagnons s’en donnent à coeur joie, ça fait plaisir à voir! Nous voyons ensemble tout la gamme des exercices pour s’aguêrrir  à l’évolution sur glace du basique au plus raide en s’assurant avec la corde… retour en fin d’après midi au refuge pour un apéro bien mérité et quelques sympathiques parties de carte… Pas facile la vie de montagnard!

Pin It on Pinterest