Ptit tour dans les Calanques

Ptit tour dans les Calanques

C’est la tradition, au moins une visite annuelle dans les Calanques! Aller respirer les senteurs de la garrigue, grimper au son du clapotis de l’eau et des mouettes au dessus d’une calanque bleu turquoise, taper la causette aux Pins géants nichés dans les falaises… le charme du lieu est unique!

Jour 1 : François et Alicia sont surmotivés pour découvrir les Calanques. Il me paraît impossible de ne pas aller visiter En Vau pour une première! La météo du jour nous donne quelques petites frayeurs matinales, après deux averses… mais on ne se décourage pas et on trace à travers les gouttes.

Le temps de contempler les lieux et de s’équiper, une petite brise a complètement sêché le rocher, y a bon! On attaque par le Pilier Gauche de la Passerelle, une très belle classique du coin qui permet de rejoindre le plateau de Castelvieil. François et Alicia découvre la spécialité du guide : sauter les relais pour faire de grandes envolées de 50m! En deux longueurs, le pilier est avalé!

On fait le tour de la presqu’île pour aller jeter un coup d’oeil à l’Arche avant de descendre en rappel jusqu’à la mer en vue de grimper rêve de pierre. On est chanceux, le vent (et donc la houle) est faible aujourd’hui et on peut descendre au bord de l’eau… On démarre rêve de pierre par un superbe champ de goutte d’eau blanche au dessus de l’eau. Le pied. Ensuite une grande longeur variée nous ramène sur la vire Ramond. De là on sort par le pilier de l’erreur, super classe aussi.

Descente en rappel pour retrouver les sacs au pied du pilier de la passerelle. Le temps a passé, il est 18h, on a faim!! Les sandwichs ne nous résistent pas longtemps.

Pour rentrer, on s’offre Super Sirène, une très belle voie pas facile pour le niveau annoncé comme souvent dans les classiques des Calanques!

Jour 2 : Le vent s’est levé aujourd’hui et les vagues aussi. Les espoirs pour aller faire une traversée au bord de l’eau sont balayés! Mais nous trouverons ailleurs de quoi subvenir à nos besoins de grimpe! Direction la Candelle pour un enchaînement de 2 voies. D’abord la Gutemberg. Une perle de 4 longueurs toutes belles et toute dans un style différente. Rien à jeter. Un peu de marche nous amène au pied de la Centrale. Ce n’est pas un hasard si cette voie est une grande classique. L’escalade est juste magnifique. Exigeante aussi, avec des cotations qui ne sont pas là pour flatter l’égo du grimpeur! Ajouté à la fatigue des 550m de grimpe avalés dans le we, il aura fallu batailler un peu pour sortir!!

Final sympa, au sommet de la Candelle avec le soleil!

Ptite virée dans les Calanques

Ptite virée dans les Calanques

Alwine et Amandine viennent découvrir les joies de l’escalade extérieure dans le sud de la France. Le premier jour, le créneau prédit par nos oracles météorologiques n’arrivera malheureusement pas et après quelques révisions de manips dans la voiture, on lâche le morceau… arrghh.

Le lendemain, le soleil est au rdv, le mistral aussi! Direction la Calanque d’en Vau bien abritée. On part bien couvert de la Gardiole et je sens que les filles se posent des questions sur le froid! Mais la beauté du lieu dissipe les doutes et l’on file à bon pas vers en Vau. L’arrivée sur la Calanque est un pur moment de féérie. Au détour d’un virage alors qu’on ne s’y attend plus, la mer! Et le soleil! Et puis on enlève une couche, puis deux puis on finit en tee shirt!! Magique! On ira pas chercher notre bonheur de grimpeur très loin… La Saphir croulant régulièrement sous des grappes de grimpeur s’offre aujourd’hui à nous seuls… Après un petit coup de chauffe sur l’aiguillon, on décolle pour cette belle petite arête, première grande voie pour les filles et quasiment premier contact avec le rocher, le vrai, pas la résine… La Saphir, c’est la première arête, celle qui donne direct sur la plage, avec en toile de fond la grande bleue. Y a pire comme cadre pour une première!!

Calanques, futurs croulants, dents de la mer et toits branlants

Calanques, futurs croulants, dents de la mer et toits branlants

Petite session Calanques avec Tibo sur deux jours avec pour objectifs deux terrains d’aventure comme les Calanques en ont le secret. Le critère de sélection des voies gravies était que le nom fasse peur!

C’est donc tout naturellement que nous nous dirigerons le premier jour vers la voie des toits branlants à Castelvieil et le deuxième jour vers la voie des futurs croulants à la falaise du Belvédère. En bonus, après les toits branlants, nous gravissons les dents de la mer une superbe voie moderne. Je me demande bien comment Tibo m’a fait confiance pour me suivre dans ces voies aux patronymes si effrayant!

FutursCroulants

La classique photo des Croulants

y a t'il quelqu'un au bout de la corde

Y a t'il quelqu'un au bout de la corde?

Magie des Calanques

Magie des Calanques

Les toits branlants, c’est une très belle voie non équipée (2 pitons et quelques lunules en place) globalement bien protégeable au niveau des difficultés.
Et dans quel cadre!!!

On s’est fourvoyé dans la troisième longueur. On a posé R3 dans le champignon (à l’ombre). Du coup en L4 on est parti dans une large cheminée qui vient buter sous un toit pour retraverser ensuite sur la gauche dans une zone un peu sale, peu prisue et délicate à protéger (6a+, variante sans intérêt).

Ensuite malgré notre état de déshyratation avancé nous n’avons su résister à la tentation d’une petite visite dans les Dents de la mer si proches. Deuxième sortie sur le plateau avé le soleil qui se couche. Et bé sas qué s’était beau putaing!!!

Pin It on Pinterest