Wadi Rum – Inferno

Wadi Rum – Inferno

Après la bonne virée d’hier, on opte aujourd’hui pour une voie plus péchue mais moins loin sur la magnifique face qui domine le village de Rum. Ce secteur recèle de petites pépites de 3 ou 4 longueurs. Nous visons aujourd’hui Inferno. Fourvoyage dès le départ! Je me laisse hypnotiser par quelques malheureux bolts (spits) qui s’avèrent être 50m plus à droite qu’Inferno. Quel ignare! Ici on grimpe sur camalot que je sâche! Quelle idée aussi de venir jouer du perfo ici. Bref on fait deux longueurs pas vilaines du tout dans cette voie qui ne figure pas sur le topo… Mais on est tétus, on veut faire Inferno! Nous voilà donc embarqués sur une bien sympathique traversée de 35m, jolie et protégeable qui nous permet de rejoindre Inferno. Une première probablement!

Nous regagnons Inferno pour les 2 dernières longueurs qui sont, comment dire… anthologiesques! Mythiquissimes! En particulier le dièdre de 50 mètres de la dernière longueur. Du plaisir à l’état brut!

Une descente efficace en 3 rappels bien commodes et nous voilà de retour, à des heures un peu plus honorable que la veille!

Le soir on se tâte un peu sur la suite du programme. La traversée du Jebel est un de nos objectifs mais ça caille encore bien et la nuit risque d’être rude là haut avec des duvets light. Finalement on décide de rester “en vallée” et de partir sur la mini-expé à Barrah canyon. L’affaire est rapidement conclue avec notre hôte qui nous conduira là bas avec tout le nécessaire pour passer un bon bivouac..

Wadi Rum – Doodle Rum

Wadi Rum – Doodle Rum

Premier jour du trip Wadi Rum… Après les trips hivernaux dans les Ecrins changement complet de décor! M’enfin ça caille quand même pas mal par rapport à ce qu’on s’imaginait avec Ju et Jean… Grimpe en doudoune, même au soleil pour ce début de séjour!

Pour faire connaissance avec le caillou, on s’oriente vers Doodle Rum dans le wadi Shelali. On le prend cool sur l’approche avec une petite visite des sources de Lawrence… Puis avant de commencer la voie elle même, on goûte aux joies des approches locales où il faut avoir le pied et l’oeil bédouin!

La voie est bien sympathique et variée, idéale pour se mettre en douceur aux joies du grès.Ca déroule pour tout le monde là dedans. La voie finit un peu nulle part, alors on décide de pousser jusqu’au sommet. Là ça change complètement de caractère : rien d’extrême mais du Bédouin’style comme Rum en a le secret. Dalles, vires expos, recherche d’itinéraire… une bonne mise en jambe qui nous mène aux dômes sommitaux. Là on s’offre un bon casse dalle en embrassant pour la première fois des yeux ces paysages époustouflants dont on ne se lassera pas! Désescalade de la bédouinade puis descente en quelques rappels et retour à la casbah… de nuit! Pour bien commencer!

Tout ça finit par une bonne ventrée de falafels dans le boui-boui local avant de regagner nos pénates chez nos hôtes Ali et Alia.

Pin It on Pinterest