Ecole de glace et Roche faurio

Ecole de glace et Roche faurio

Quelques photos de 2 journées bien marrantes passées en présence de Augustin, Sylvain, Jean-Marc, Isabelle, Gérard, Pascal, Bruno et Céline sous la houlette de 2 guides au sérieux légendaire j’ai nommé Sylvain et ma pomme… Sans oublier Julien, Steph, Pierre et Maxime qui nous accompagne sur l’école de glace!

La première après midi est dédiée à la découverte du cramponnage sur le Glacier Blanc.
Le lendemain un p’tit tour à la Roche Faurio, première course en autonomie pour certains, première course tout court pour d’autres!

2 pures journées de montagne sous un soleil de folie. Une vraie invitation au plaisir!

Pour une partie du groupe, l’expérience se prolonge demain au Dôme des Ecrins… A suivre

Dôme des Ecrins en 3 jours

Dôme des Ecrins en 3 jours

3 jours de bonheur et de bonne humeur en haute montagne le tout sous une tempête de ciel bleu! Que demander de plus?

Jour 1 : nous sommes 7 à décoller du refuge du Glacier Blanc ce lundi en direction du Glacier Blanc. Un groupe composite avec des provenances et des objectifs différents ce qui n’empêchera pas la mayonnaise de prendre rapidement! L’objectif de cette première journée est de réviser ou d’apprendre les bases du cramponnage… Après quelques torsions chevillesques, tout le monde semble opérationnel pour s’enfoncer plus profondément dans le glacier. Michel, Mathieu et Antoine évolue en autonomie tandis que Daniel, Christine et Jérôme restent sur ma corde. Sortis des 2 longueurs raides, je laisse le soin à la cordée autonome de nous trouver la clé du labyrinthe de glace… On se rend vite compte que le concept de ligne droite est complètement inadaptable à la progression sur un glacier!! A la fin du dédale, nous rejoignons la trace classique de montée au refuge des Ecrins. Arrivée pour l’apéro avec un accueil toujours aussi excellent de l’équipe du refuge des Ecrins.

Jour 2 : première course en montagne pour Daniel, Christine et Jérôme avec qui je m’encorde tandis que Michel, Antoine et Mathieu évolueront en autonomie à nos côtés. Passé la concentration du matin pour descendre la côte de la mort, on peut enfin se laisser vivre sur le grand plat qui conduit vers le fond du Glacier Blanc… Ces moments à cheval entre la nuit et le jour sont toujours magiques! Au pied de la Roche Faurio, le soleil pointe son nez….

Dans la vie tout est question de rythme, alors nous tachons de trouver la bonne cadence pour gravir les 700m de la Roche Faurio tout en ménageant au maximum les organismes… Les conditions sont parfaites : pas de glace, la neige crisse sous les crampons et la températures est idéale. La bonne humeur règne! Bien que vécu collectivement, une ascension est aussi quelque chose de personnel, d’intérieur qui va remuer chez chacun de nous de profonds sentiments. La belle émotion de Christine à l’arrivée sur la crête en sera un magnifique témoignage!

Nous abandonnons Daniel et Christine au pied de l’arête rocheuse où le caractère de la course change radicalement. Pour Antoine et Michel, c’est l’occasion de pratiquer l’assurage en mouvement en exploitant au maximum le terrain pour s’assurer. L’ambiance là haut est prenante, sur le fil de cette arête plein ciel. N’est ce pas Jérôme! De beaux moments encore au sommet, où la joie et la fierté est palpable chez mes compagnons…

Nous attaquons tranquillement la descente. Aujourd’hui, rien ne nous presse! Pas un nuage à l’horizon, la journée parfaite! Un air de liberté souffle dans les montagnes. Une véritable invitation à la flanerie! Un bon gueuleton et une sieste réparatrice viendront conclure en beauté cette journée magnifique.

Jour 3 : tandis que Daniel et Christine se repose au refuge, nous partons avec Jérôme, Mathieu, Antoine et Michel pour le Dôme des Ecrins. La journée démarre par une belle descente au flambeau jusqu’au glacier. Rôdés par la journée d’hier, nous trouvons rapidement la bonne cadence bien régulière dans le premier raidillon. Tout le monde semble en forme! A 6h pétante, le soleil sort son nez et le Dôme devient tout rose! Beaucoup de cordées présentes ce jour iront à la barre et nous nous retrouvons vers 7h30 tranquilles en haut du Dôme. Tout le monde est heureux. Qu’ils sont bons ces instants!

A la descente, nous récupérons Dan et Christine qui ont suivi attentivement toute notre ascension avec la lunette du refuge et nous nous quittons au refuge de Glacier Blanc après quelques bons mots et encore des rires.

L’aventure se prolonge encore demain avec Antoine, Mathieu et Michel.

Jérôme : pleins de bonnes choses pour la suite de tes aventures familiales!

Dan et Christine : promis si je passe à Nancy, je ne manquerais pas de vous appeler! Bonne route vers vos sources!

Dôme des Ecrins en 3 jours

Dôme des Ecrins en 3 jours

3 jours de haute montagne avec Pascal, Laurent et Manu dans le cadre du stage Dôme des Ecrins en 3 jours. Premier pas en école de glace pour mes 3 compères.Au programme torsion de chevilles et planté de piolet. Quand la base est maîtrisée, on part pour une petite balade au coeur du Glacier… De quoi se mettre bien dans l’ambiance de ce onde si particulier… Retour à l’écurie (refuge du Glacier Blanc) pile poil pour le repas. Pas mal le timing!

Pour le 2ème jour, nous cheminons dans les dernières bandes de neige du Pic d’arsine. Dans la dernière pente, un court passage en rocher après un raidillon à 40° vient pimenter l’ascension… Le sommet est plus épargné par le vent que nous le pensions. Il ne nous en faut pas plus pour se plonger intensément dans une sieste réparatrice. On se sait jamais de quoi le lendemain sera fait alors il serait dommage de ne pas prolonger ces moments de bonheur et de lâcher prise, loin de tout! Quelques bourrasques finissent quand même par nous chasser… Direction le refuge des Ecrins où nous attend un petit festin avant une bonne après midi de récup’. Prendre le temps en montagne, c’est le luxe ultime! La météo nous annonce du beau temps, ça s’annonce bien.

Départ pour le Dôme. La météo est bien moins bonne que prévue. Pas mal de vent et un fichu nuage collé sur le Dôme. Les rafales nous bousculent un peu et le grésil vient fouetter nos visages. Pas glop. Des conditions pas faciles. Vers 3800m nous faisons demi-tour : un des membres de la cordée est trop fatigué pour continuer. Qui plus est pas de beau panorama a espérer aujourd’hui et ce vent glacial qui commence à refroidir nos extrémités n’est pas une belle invitation. D’un commun accord, nous renonçons. Aucun regret à avoir ce jour vu les conditions. La montagne doit rester du plaisir. Nous garderons ce jour la beauté du levé du soleil dans ce ciel chargé de nuages!

Rendez-vous est déjà pris pour l’année prochaine pour d’autres escapades! A bientôt les gars et merci pour ces 3 sympathiques journées!

Stage Dôme Ecrins en 3 jours

Stage Dôme Ecrins en 3 jours

Nous partons 3 jours, avec Sandra et Julien qui ont quitté les chaleurs oppressantes du sud pour découvrir les belles et fraîches montagnes des Hautes Alpes. Notre objectif est de gravir le Dôme des Ecrins en 3 jours. Pourquoi 3 jours alors que 2 suffisent? Prolonger le temps passé en montagne, répartir les efforts, prendre le temps d’apprendre, apprivoiser le milieu, déconnecter, laisser aux organismes le temps de trouver un nouveau rythme… les raisons sont multiples!

Le premier jour, nous le consacrons à la technique et à la découverte du monde glaciaire… Une école de glace efficace pour Sandra et Julien qui très vite sont à l’aise! On termine l’après-midi par un tour dans le labyrinthe de crevasse dont certaines se cachent encore sous des ponts de neige à la solidité douteuse! Toutes les bases techniques sont acquises pour les jours suivants. On redescend au refuge du Glacier Blanc.

Ce deuxième jour, nous traînons nos crampons du côté du Pic d’Arsine. Les conditions sont excellentes avec un regel dès 2900m. Nous ne quittons quasiment pas la neige jusqu’au sommet. Plutôt que l’aller retour par la voie normale, nous corsons le jeu en empruntant un petit couloir en face est avoisinant les 40°. Arrivée au sommet dans une violente tempête de ciel bleu! Nous passons une heure là haut à se laisser envahir par la beauté des lieux. Qu’ils sont bons ces instants suspendus hors du temps! Arrivée en fin de matinée au refuge des Ecrins où nous n’avons plus qu’ à farnienter jusqu’au lendemain… C’est bon la montagne comme ça!

Dernier jour : nous allons cueuillir le Dôme! Sandra et Ju sont d’une efficacité redoutable le matin et nous nous retrouvons la première cordée sur le Glacier! Le vent qui s’est levé dans la nuit a empếché le regel mais comme la trace est bonne, cela ne gêne pas trop la progression. A bon rythme nous attaquons les pentes du Dôme au petit jour… En quelques jours, la neige a bien fondu et certains ponts de neige deviennent fébriles! Cela ne semble pas trop inquiéter ce gars en solo qui nous suit, rassuré par la présence d’autres cordées. Après quelques explications sur les possibles conséquences d’une chute en crevasse en solo, il finira par sagement faire demi-tour 250m sous le sommet. A cet endroit, un passage de crevasse devient délicat et le pont de neige qui suit ne devrait plus faire très long feu! Nous passons sans encombre le court mur au dessus de la crevasse… Encore un peu d’attention à la rimaye avant la pente sommitale et c’est le sommet que nous sommes la première cordée à fouler ce jour! Le Dôme est empaqueté dans un mauvais nuage qui nous gâche un peu la vue… Quelques petites éclaircies nous laisse quand même bien goûter au plaisir d’être là haut…

A la descente, pour éviter de croiser les autres cordées dans des passages délicats, je décide de tracer la voie “normale” qu’il sera bon d’emprunter maintenant, vu la dégradation des conditions sur la variante directe… on brasse un peu!

Merci à tous les 2 pour ces 3 journées bien paisibles! Et bonne continuation pour tous ces beaux rêves (un peu fous!) qui vous habitent!

Ecole de glace

Ecole de glace

Une après-midi d’école de glace sur le Glacier Blanc. Des objectifs variés en fonction des participants : pour Eric, Sebastien et Murielle, acquérir plus d’aisance pour leurs futures courses en autonomie. Pour Marc, Joseph et Sam, apprendre les bases du cramponnage pour l’ascension du Dôme le lendemain. Le terrain de jeu sur le glacier blanc permet de se familiariser progressivement avec des pentes de plus en plus inclinées, avec ou sans la corde… Les cuissots chauffent mais tout le monde en apprend beaucoup et dans la bonne humeur! Pour finir l’après-midi, un peu de théorie sur l’encordement et le comportement sur un glacier avant de laisser Eric, Seb et Murielle à leurs Agneaux. Avec Joseph, Sam et Marc, nous montons au refuge des Ecrins. Malheureusement nous échouerons le lendemain vers 3600m dans une purée de pois bruineuse qui mettra a mal le moral des troupes. Un peu de soleil aurait pas fait de mal a certains organismes un peu éprouvés!

Pin It on Pinterest