Alpinisme… dans les Calanques!

Alpinisme… dans les Calanques!

Et oui ma pauvre dame, y a plus de saison, tout fout le camp!
L’offensive hivernale prévue ce we sur les Alpes bouscule un peu nos plans avec Gab et Aurel… Pas grand chose d’envisageable en montagne dans des conditions raisonnables. Mais déjà ça part mieux que l’an dernier où j’avais du abandonner Gab et Aurel à mon pote Sylvain pour cause d’arrivée en fanfare du petit Siméo!!

Nous disposons en France d’une arme ultime contre les offensives hivernales : le Sud! Cap donc sur la Sainte Victoire et les Calanques qui sont d’excellents terrains de jeu pour préparer les futurs trips en montagne.

Pour la première journée on se retrouve à la Sainte-Victoire. Aujourd’hui, l’idée c’est de grimper en grosses chaussures au maximum. Les rafales de mistral qui nous bouscule sur l’arête nous met bien dans l’ambiance… Nous enchainons les Moussaillons avec l’arête logique qui mène directement à la Croix de Provence… C’est esthétique avec de beaux passages d’escalade déjà intéressant en grosses! Bien formateur pour la montagne… On se met un petit moment à l’abri du vent au Prieuré, ça fait du bien de sortir du ventilateur! Descente par le sentier noir histoire de se faire un peu le pied alpin et même une petite école d’adhérence! La journée finira à errer un peu hagard dans Aix-en-Provence à la recherche de quoi remplir nos estomacs…

Pour la 2ème journée, cap sur les Calanques… On cherche un spot de grandes voies à l’abri du vent. Le Crêt Saint Michel en haut de la Calanque de Morgiou fera bien l’affaire! La vue de ce secteur est pas vilaine… On grimpe une première jolie voie de 4 longueurs sur un calcaire excellent, la Chaloupée. Les passages de 5 ne déroulent pas, il faut s’employer un peu! Petit siestou au sommet pour Gab pour se remettre d’aplomb… On redescend pour faire une autre voie. Une petite averse nous pousse à temporiser un peu à l’abri d’un rocher. La Calanque de Sormiou à un petit kilomètre de nous est rincée par un beau rideau de pluie. Nous on est juste en limite. On hésite un peu à partir dans une 2ème grande voie… Finalement ça n’a pas l’air d’être pour nous, on y va! Pari gagnant, on ne prendra que quelques gouttes… La première longueur du dièdre jaune aura raison des bras d’Aurel qui préfère redescendre nous laissant le soin avec Gab de finir la voie!

Pour le dernier jour, on file vers la belle et célébrissime calanque d’en Vau. Gros mistral au parking de la gardiole, on part avec la doudoune!! On gagne en Vau dans le calme du matin. Pas âme qui vive! L’ambiance n’est pas la même qu’à la Gardiole. On dépose nos 28 couches de fringues dans un coin et partons grimper La Calanque, une voie magnifique qui surplombe l’eau turquoise de la calanque d’en Vau… Un régal! On sort sur la presqu’île de Castelvieil, un coin sauvage des Calanques. Nous regagnions nos affaires pas loin de la plage d’en Vau. L’ambiance a bien changé! Les plagistes du dimanche affluent par dizaine sur la plage… ça sent la crème solaire et on ne serait pas étonné de voir un vendeur de “chouchous – beignets” sortir de nulle part… On abandonne tout ce beau monde à sa séance de cuisson et on retourne à nos acrobaties sur Sirène Liautard, une magnifique flèche de calcaire… Là encore on y trouve une magnifique escalade incroyablement verticale et esthétique pour le niveau annoncé (4c-5a)… Enfin en 2ème longueur, un pas au dessus du relais est quand même bien au dessus du niveau… Vérification faite il s’agit d’un 6a! Nous attendons une bonne demi-heure dans la voie que les 2 cordées devant nous conduites par un seul guide en finissent avec l’ultime longueur…

Certes on a pas mis les crampons mais faut dire que grimper en tee-shirt à en Vau sur fond de turquoise n’est pas non plus la pire des punitions! Rendez-vous au mois d’août en montagne j’espère cette fois là!

Pin It on Pinterest