3 jours avant de partir réaliser cette voie, ni l’un ni l’autre ne soupçonnons son existence. En glanant sur le web quelques informations pour notre séjour “Diois”, je tombe sur le topo de No Pasaran, une voie fraichement équipée (mai 2007) à Glandasse. Beau morceau sur le papier : 500m d’escalade soutenue entre le 6b et le 7b. Ca nous motive!

Je ne connais pas encore le Glandasse et ce sera la belle découverte escalade de ce début d’année!

Bivouac humide au parking à côté de l’abbaye avec un chat gratteur… départ matinal, c’est que l’ascension est donnée en 10h!

Ce que j’aime au Glandasse comme à Archiane, c’est les marches d’approches champêtres dans les fraiches forêts de fayard fleurant bon le champignon. Pour rejoindre le pied de la falaise il faut deux bonnes heures, peut être une des raisons de la faible fréquentation du site… La difficulté des voies y est aussi surement pour quelque chose…

Enfin aujourd’hui, il ya quand même une cordée dans le pilier Leprince Ringuet et deux cordées au Pestel.

Nous attaquons la voie complètement frigorifiés. Le vent de NW s’engouffre jusqu’à nous. Brrrr… Chants Espagnols de rigueur pour se motiver dans le premier 7a+. Nous saccageons la première longueur qui pourtant à l’air belle mais là avec la caillante qu’il fait c’est bizarre on a pas du tout envie de se battre sur les gouttes d’eau. La longueur à l’air quand même très belle. Ce sera le pire moment de la journée…

A partir de L2, le vent nous lâche, le rocher reste bien froid mais la grimpe devient possible (en doudoune quand même!).

Toute la première partie de la voie jusqu’à la vire est vraiment belle avec une mention spéciale pour L5, L6 – L8.

Pour la deuxième partie de la voie, c’est autre chose. Son principal intérêt c’est de nous faire sortir sur le plateau. Sans être complètement moche, l’escalade est beaucoup plus irrégulière. De jolis passages quand même dans les deux dernières longueurs.

Quel bonheur en tout cas de sortir sur le plateau. Dans les belles pelouses du plateau, parsemée d’androsace et de gentiane, le grimpeur fourbu profite de la vie, sous un doux soleil… Petite sieste donc…

… avant d’entamer la longue mais plaiante descente jusqu’à l’abbaye…

Superbe journée qui se termine sur le parking d’Archiane. Demain Pilier Livanos!

A la descente

Descente classieuse

Pin It on Pinterest

Share This