Ski de rando chez les Valmineux

Ski de rando chez les Valmineux

C’est l’heure du désormais traditionnel rendez-vous ski rando annuel avec François et Lolo! Cette année Tom nous lâche mais David est la nouvelle recrue! Comme d’habitude, le suspens sur la destination reste entier jusqu’au bout! De la bonne organisation made in Hautes-Alpes qui permet d’être assez réactif et de coller au mieux aux conditions… faut dire que pour me traîner en Savoie, il faut que les arguments soient convaincants! Surtout vu la qualité du ski qu’on fait en ce moment dans le Queyras, la veille par exemple à côté de saint-Véran. Les prévisions météos étant contradictoires toute la semaine, nous attendons les toutes dernières divinations pour prendre une décision… revirement de dernière minute, la Savoie mets le paquet avec au moins deux journées de beau temps. C’est bien assez pour notre équipe habituée à braver sans sourciller les plus extrêmes conditions!! Après le Queyras l’an dernier, direction le Valminois!!

L’idée est d’aller découvrir le secteur autour du Refuge de Terre rouge qui ouvre en hiver pour la première fois cette année, offrant un accès aisé à toute la haute vallée de la Neuvache… pour cette première journée, l’expérience montre qu’il ne faut pas être trop gourmand. L’idée est donc d’accéder au refuge par les remontées de Valmeinier et Valloire. Nous apprenons bien vite à nos dépends que le ski de randonnée n’est pas vraiment la religion dominante ici! Malgré d’âpres négociations menées de main de maître par notre expert en la matière, nous ressortons totalement bredouille avec juste un forfait 4h dans la poche… rien pour les randonneurs, rien pour les guides, le ton est donné! Le Valmineux est plutôt rude en affaire.

Et bien soit, nous trouverons bien un moyen d’amortir ce skipass… nous prenons la direction du Grand Plateau d’où part une magnifique crête que nous longeons à peau de phoque… la vue est grandiose. C’est quand même bon de se retrouver si vite en haute montagne surtout par une belle journée comme ça!

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - Joli nuage sur la pointe des cerces

J’avais imaginé quelques options de descente depuis cette crête vers le Refuge… mais comme nous avons un vrai forfait, nous allons en profiter un peu! Il suffit d’ouvrir un peu les yeux et de mettre le radar à poudreuse en route pour trouver de belles zones non tracées… premier run de chauffe sur le versant Neuvache et descente sur Valmeinier… pas dégueulasse pour un début!

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - Premiers virages!

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - Premiers virages!

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - Bon début

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - Lolo

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - David

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - François

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - Dans le bas ça reste excellent

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - Lolo retrouve son style

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - Magnifique tout ça

Rebelotte. On remonte au grand plateau et on tire un peu plus loin sur la crête jusqu’au pas des Griffes. Et le délire poudreux continue… une belle descente en sucre pour mettre tout le monde d’accord, rien de tel!

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - La meije

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - Deuxième descente, du sucre!

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - Equipe de rayeurs en action

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - François et David

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - Lolo se fait un petit kif!

Ski hors piste rando - Valloire - Valmeinier - Fin de la descente

Une courte remontée au refuge de Terre Rouge et on peut s’affaler à la sieste afin d’être en forme pour l’apéro! Excellente première journée avec une approche par la station carrément valable pour mettre le corps en route en douceur sans sacrifier au plaisir du ski à la descente! Nous nous couchons sans savoir que le lendemain nous attends une journée d’anthologie sur le bord de la Pissine

Hors piste à Puy Saint Vincent

Hors piste à Puy Saint Vincent

Des journées pour le moins contrastées pour notre session avec Maxence… après la fantastique journée d’hier au couloir de la Rouya la neige est de retour une fois de plus cette année!! Et ça fait pas semblant!

Maxence est bien chaud pour « juste » faire du hors piste, laisser les peaux de phoque à la maison et enchaîner les kilomètres de descente dans la poudre. Et ce programme n’est pas pour me déplaire non plus!! Lorsque j’arrive à Puy-Saint-Vincent ce matin, déjà 20 cm de neige fraîche sont tombés, ça s’annonce pas trop mal! La station est totalement désertée et le nombre de hors pisteurs à l’œuvre aujourd’hui est presque anecdotique! On va pas s’en plaindre…

En début de matinée, on rode sur les bords de piste et dans les bois de proximité de la station qui en manque pas!

Hors piste Puy Saint Vincent - Bois de la Draille

Hors piste Puy Saint Vincent - Bois des Coqs

Puis on part tranquillement ouvrir Narreyroux sur les coups de midi!! Depuis on doit bien être à 30-40cm de neige fraîche et en dessous, ben c’est encore bien frais aussi!! Une véritable orgie de poudreuse qu’on déguste prudemment en évitant soigneusement tout ce qui est trop raide…

Belote et rebelote, nous voilà repartis dans la foulée pour deux autres rotations tout aussi folles entrecoupées d’une pause 3 étoiles à l’appartement de Maxence où l’on a plus qu’à mettre les skis sous la table grâce aux bons soins d’Aurélie! Ca vaut tous les resto de Puy!!

Hors piste Puy Saint Vincent - Narreyroux

Hors piste Puy Saint Vincent - Japon

Hors piste Puy Saint Vincent - Ca déjauge!

Hors piste Puy Saint Vincent - De la forêt de la bonne

Sur la dernière rotation nous récupérons au fond de Narreyroux un local quelque peu amoché dans son dernier run, une épaule un vrac et un beau petit combat pour revenir à la civilisation qui nous occupera toute la fin de l’après midi!

Crête de Reychard depuis Puy Saint Vincent

Crête de Reychard depuis Puy Saint Vincent

Retrouvailles avec Maxence. Les conditions n’ont rien de comparable avec l’an dernier où nous enchaînions les descente en moquette. Cette année Maxence est basé à Puy-Saint-Vincent. Pour notre première journée, les conditions sont impressionnantes! Le dernier épisode a posé environ 60cm de poudreuse et sûrement plus en haute montagne… La pluie est remontée assez haut et il ne faut pas espérer faire du grand ski en dessous de 1600m – doux euphémisme pour dire qu’en dessous c’est dégueulasse!

Comme Max a le forfait à Puy, je lui propose d’aller faire la crête de reychardmais en partant de la station. On profite histoire de gratter un petit run dans la descente sur Narreyroux! Bonne pioche, on bascule dans une grande poudrerie progressivement plus lourde mais quand même excellente à skier jusque dans le vallon…

De là, nous mettons les peaux de phoque en direction du hameau de Narreyroux et de la crête de Reychard, histoire de remettre les muscles en route! 500m de montée dans une solitude presque totale et une ambiance féérique… silence bien agréable loin du tumulte de la station.

Nous nous arrêtons vers 2300m c’est assez pour aujourd’hui. Je propose à Max de descendre jusque tout en bas bien conscient que la neige ne sera de toute première qualité jusqu’à la vallée mais il y aura sûrement du très bon à prendre!

Descente en deux temps, du très bon et du bon jusqu’à 1600m puis du lourd et du très lourd jusqu’en bas… l’impression de plaisir domine quand même! Retour par la piste de fond et un coup de stop improbable…

Crête de Reychard - Narreyroux, excellent

Crête de Reychard - Narreyroux - tout bon

Crête de Reychard - Narreyroux - Y a ce qu'il faut

Crête de Reychard - Narreyroux - Y a ce qu'il faut

Crête de Reychard - Narreyroux - Popow

Crête de Reychard - Narreyroux - Profil

Crête de Reychard - Petite épaisseur de neige là!

Crête de Reychard - A la montée

Crête de Reychard - A la montée

Crête de Reychard - Grand run vers Vallouise

Crête de Reychard - Grand run vers Vallouise

3 jours de crevard à Crévoux avec des increvables!

3 jours de crevard à Crévoux avec des increvables!

Cet hiver n’a décidément rien de commun avec l’hiver dernier! Les perturbations s’enchaînent et rebattent régulièrement les cartes du jeu en montagne. Rien n’est jamais acquis et il faut se creuser les méninges pour faire du bon ski avec le maximum de sécurité!

Lorsque Juliette, David et Alex arrivent dans les Hautes Alpes, l’idée de partir en itinérance est abandonnée : le risque d’avalanche est fort et la visibilité pour les deux premières journées me semble trop aléatoire pour évoluer sereinement en altitude… Il nous faudrait donc skier dans des zones boisées mais sans aller trop bas quand même car l’isotherme a pas mal yoyoté ces derniers jours et la croûte commence à s’inviter en dessous de 1800m. Bref il faudrait être ni trop haut, ni trop bas!

Une fois de plus, je n’ai pas enfermé ce séjour dans un cadre ou un programme trop rigide pour se laisser la plus grande marge de manœuvre possible et optimiser la qualité de ce qu’on va se mettre sous la spatule.

L’accroche est bonne avec la team Québécoise pleine d’énergie et d’enthousiasme, un bon séjour pépouze s’annonce! Et pour moi une totale immersion dans l’accent Québécois qui me fait voyager à moindre frais! Hostie d’calice!

Passée la traditionnelle gestion logistique du premier matin, nous prenons la direction de Crévoux pour une journée de mise en jambe, à base de mix téléski/peau de phoque… Petit moment de flottement lorsqu’après 20min de route en direction des Orres, je m’aperçois que ce n’est pas la route qu’on doit prendre!! Ouppss! A ce stade du séjour, nous n’avons pas encore touché la neige, mes Québecois se font balader sur des routes tortueuses du coin dans la voiture d’un guide qui visiblement semble perdu! Tout va bien!

Nous finissons quand même par gagner Crévoux et ses 3 téléskis, tremplin vers le bonheur. Nous ne savons pas encore à ce moment que nous y reviendrons aussi les 2 jours suivants. Aujourd’hui on teste l’équipe, on checke les conditions, on fait connaissance.

Le premier run s’avère assez concluant : des skieurs ultramotivés, des grands cris de joie dès les premiers virages et des conditions féeriques! La croûte s’invite juste sur les 100 derniers mètres de dénivelé en bas, juste pour nous rappeler que la mauvaise neige, ben ça existe!!

La team des Crevards est lancée, plus rien ne l’arrête! De run en run, de peautage en dépeautage et autre repeautage nous rayons consciencieusement tout ce qui peux l’être sans taquiner les pentes trop raides vus les risques. Et nous avons du pain sur la planche, vu que quasiment personne ne veut nous aider… C’est donc 3 jours d’affilée que nous nous attelons à ce dur labeur… Nous ne comptons plus les kilomètres de descente accumulés dans cette poudreuse de princesse, et les minutes passés à crier notre plaisir dans les combes Crévodines!! les deux premiers jours, nous jouons avec les nuages et improvisons les runs au gré des éclaircies ou dès fois carrément dans le nuage… dernier jour en apothéose avec un franc soleil hautes Alpes AOC et de la neige de princesse à tous les étages!

Place aux photos qui valent mieux qu’un long discours!

Free-rando-Crévoux - Quand la forêt s'ouvre

Free-rando-Crévoux - Dernière montée en peaux

Free-rando-Crévoux - Un bout de l'équipe

Free-rando-Crévoux - Le soir on chôme pas!

Free-rando-Crévoux - Instants de repos

Free-rando-Crévoux - Guide au travail

Free-rando-Crévoux - Team sur l'arête du Pic Haut

Free-rando-Crévoux - Ready?

Free-rando-Crévoux - Sur l'arête du Pic Haut

Free-rando-Crévoux - Sur l'arête du Pic Haut

Free-rando-Crévoux - Un des nombreux repeautage

Free-rando-Crévoux - On a skié un nuage!

Free-rando-Crévoux - Vallon Pelat

Free-rando-Crévoux - La Ratelle sous le nuage

Free-rando-Crévoux - Encore des forêts

Free-rando-Crévoux - Vallon Pelat again

Free-rando-Crévoux - Rider pirate

Free-rando-Crévoux - Ca dépote!

Free-rando-Crévoux - Pour qui ça?

Free-rando-Crévoux - Salop de guide

Free-rando-Crévoux - Un trip de plus sur l'arête

Free-rando-Crévoux - Juliette

Free-rando-Crévoux - Vraoum

Free-rando-Crévoux - Ambiance

Free-rando-Crévoux - Dernière montée

Free-rando-Crévoux - Skieuse dans la forêt

Free-rando-Crévoux - Toursite du New Brunswick

Free-rando-Crévoux - Fait voler la cake

Free-rando-Crévoux - Faut pas lui dire deux fois d'y aller

Free-rando-Crévoux - Grands espaces

Free-rando-Crévoux - Les Crevards au complet

Free-rando-Crévoux - Ponceur de poudreuse

Free-rando-Crévoux - Ponceur de poudreuse

Free-rando-Crévoux - David aux commandes

Free-rando-Crévoux - Pirate style

Free-rando-Crévoux - Bye bye Juliette

Free-rando-Crévoux - Alex lâche le morceau

Free-rando-Crévoux - New Brunswick represent

Free-rando-Crévoux - Trip forestier

Free-rando-Crévoux - Bon ça!

Free-rando-Crévoux - For ever in the forest

Free-rando-Crévoux - Combe vierge

Free-rando-Crévoux - Juliette à l'oeuvre

Free-rando-Crévoux - Dernier run Alex

Free-rando-Crévoux - Popow forêt

Free-rando-Crévoux - Dernier jour

Free-rando-Crévoux - Ca devient lassant

Free-rando-Crévoux - Au sommet d'une bosse Méalienne

Free-rando-Crévoux - Equipe de rayeur à l'oeuvre

Free-rando-Crévoux - Snowboarder style

Free-rando-Crévoux - Traces à nous

Free-rando-Crévoux - Alex envoie le steack

Free-rando-Crévoux - Au soleil

Free-rando-Crévoux - Dernier run

Free-rando-Crévoux - Une ptite dernière pour la route

Free-rando-Crévoux - Rayage de forêt en équipe

Free-rando-Crévoux - Ca vole

Free-rando-Crévoux - One more Mamamia

Free-rando-Crévoux - Mamamia

Free-rando-Crévoux - Venga!

Free-rando-Crévoux - Vers le Méale

Free-rando-Crévoux - Jump

Ski hors piste Praloup

Ski hors piste Praloup

Après un bon début de semaine à Fouillouse nos espoirs d’itinérance et même de randonnée sont annihilés par les conditions météo et nivologiques de la fin de semaine. De toute façon j’ai l’impression que si je ne veut pas m’exposer à une révolte Viking, j’ai intérêt à limiter au maximum le dénivelé positif pour les deux dernières journées.

Depuis notre camp de base gastronomique de Jausiers, nous finirons donc par deux journées de hors piste à Praloup. Eddi opte pour une stratégie payante vu la quantité de neige tombée. Louer ce qu’il trouve de plus fat comme skis : les Powabunga! Tor reste sur une éthique épicurienne considérant qu’il doit se satisfaire de ce qu’il a avec frugalité et sobriété.. il ridera donc avec ses skis de rando… Karlito aujourd’hui nous escortera depuis les pistes…

Les conditions sont dantesques et invitent à la plus grande prudence. On se contente de hors piste de proximité. Ca brasse copieusement, même armés de skis extra fats et il ne faut pas cédé à la tentation de skier des pentes trop raides.

Le lendemain ça s’arrange pas! Il a encore neigé et nous sommes cueillis au sommet par un vent tempétueux. Ne pas se perdre sur la piste devient déjà un challenge. On temporise au resto d’altitude dans l’attente d’un meilleur créneau. De café en bière puis en repas nous tuons là haut une paire d’heure… l’éclaircie éphémère se profile. Il est temps de descendre. Karl est aujourd’hui fatement équipé. Nous partons pour un dernier run éloigné des pistes. De quoi finir en beauté ses 6 journées passés ensemble!

 

Hors piste Praloup - C'est Noel!

Hors piste Praloup - Retour sur Molanes, ça neige velu

Hors piste Praloup - Eddi kiffe les fats

Hors piste Praloup - Tor and the deep deep snow!

Hors piste Praloup - Eddi, la Powabunga attitude

Hors piste Praloup - Karl en mode fat

Hors piste Praloup - Quand le vent souffle, on temporise!

Free-rando en Ubaye

Free-rando en Ubaye

Mes Norvégiens préférés sont de retour pour la 3ème année consécutive prêt à endurer tous les caprices et les improvisations de leur guide! Malgré quelques timides tentatives de leur part pour en savoir plus sur le programme les jours précédents, je n’ai pas cédé. Tant mieux d’ailleurs, car de programme il n’y en avait pas vraiment! Des idées par contre à la pelle!

Avec les dernières prévisions, j’opte pour un trip semi-itinérant devant nous mener dans le Val Maira après une petite temporisation de 2 jours à Fouillouse chez Odilon, la mecque du ski de randonnée en Ubaye. Les refuges douillets réservés dans le Val Maira semblent très prometteurs, tout s’annonce bien!

L’expérience montre qu’il ne faut jamais être trop gourmand le premier jour. Laisser le temps à mes voyageurs de prendre le tempo des vacances, réunir tout le matériel pour glisser sur la montagne dans de bonnes conditions, dévaliser une ou deux boulangeries… et racheter une complète garde robe lorsque un bagage malchanceux subit une erreur d’aiguillage!

Bref autant dire qu’aujourd’hui si on veut skier un peu sans malmener les organismes, il va falloir ruser. Tor, Karl et Eddi me dresse un tableau assez catastrophique de leur condition physique. J’abandonne vite l’idée d’un vallon du Crachet beaucoup trop ambitieux. Peut-être la journée idéale pour un petit coup de free-rando? L’occasion d’aller visiter Sainte-Anne la Condamine, une microscopique station du fin fond de l’Ubaye… Le forfait randonneur coûte à peu près le prix d’un café à Oslo. Du haut de la station, moyennant 250m d’effort, on accède à un run délicieux d’environ 1000m. Un ratio séduisant!

Nous faisons la montée vers l’Arpillon au GPS avec une visibilité très très limitée… Mes amis se retrouvent catapultés sans transition de leur vie quotidienne au grand white. Ca met tout de suite dans l’ambiance! Petit coup de bol, au sommet le nuage se déchire un peu se qui va grandement me simplifier la tâche sur ce terrain que je ne connais pas, et nous rendre au passage le ski nettement plus facile.

Après avoir descendu prudemment les premières pentes un peu plus raides, nous fondons dans la grande combe sous l’Arpillon quasiment vierge de traces… poudreuse excellent pour ouvrir le bal de nos 6 journées. Les photos aurait pu en témoigner mais l’appareil s’est bloqué en mode floutage!

Après ce petit run juste parfait, direction le chaleureux gîte de Fouillouse et une soirée de retrouvailles musicale et bien arrosée!

Free rando Ubaye - Saint Anne - Arpillon - On se regarde

Free rando Ubaye - Saint Anne - Arpillon - Tor

Free rando Ubaye - Saint Anne - Arpillon - Karl

Free rando Ubaye - Saint Anne - Arpillon - Tor and Eddi

Freeride Puy saint Vincent

Freeride Puy saint Vincent

Après les parfaites journées passées dans le Queyras, une perturbation traverse les Hautes Alpes avec une limite pluie neige annoncée bien haute. Nous décalons sur Puy-Saint-Vincent espérant y trouver plus de neige que dans le Queyras et à une altitude raisonnable.

La pioche est plutôt bonne : lorsqu’on arrive à Puy on est juste en limite pluie neige à 1600m et il neige des grosses galettes. Ca s’annonce pas mal! La limite fera quand même un peu le yoyo dans la journée mais on trouve du très bon ski à faire!

Deux trois rotations en bord de piste en attendant que les déboires matériels des uns et des autres soit réglés et on part pour 2 jolis runs dans les mélézes.

Puy-Saint-Vincent - Hors piste - Faune locale

Puy-Saint-Vincent - Hors piste - Mélézin pas vilain

Petite pause restaurant pour reconstituer les cuisses et pour conclure en beauté ses 3 journées on réalise un petit hold-up dans Narreyroux encore pas tracé à 15h! Que du bon à part une zone bien alourdie tout en bas.

Voilà comment passer 3 journées bien contrastées, avec de belles réalisations et dans une ambiance de rigolade! Merci à vous tous pour la totale carte blanche que vous nous avez laissé. C’est bien agréable pour nous guides de ne sentir aucune pression et de voir tout le monde se régaler! A bientôt!

We freeride à la Grave

We freeride à la Grave

Je fais connaissance ce we d’une bien sympathique bande de potes/cousins venus s’encanailler sur les flancs de la Meije. Premières virées pour eux sur ce fameux spot et c’est le coup de foudre!

Faut dire que le scénario aurait pu être pire! Vendredi, il fait pas très beau mais on y voit quand même et 10cm de neige fraîche nous accueillent pour un démarrage tout doux. Il y a personne. Les runs s’enchaînent jusqu’à la tombée de la nuit!

Puis tout s’accélère! Dans la nuit, des précipitations plus copieuses que prévues se mettent en place et le temps se dégage le matin! Evidement c’est samedi alors nous ne sommes pas les seuls à venir pousser des grands cris dans les 30cm de popow… mais ce fut très très bon!! Avec le ptit restau qui va bien au milieu of course! Et une fois n’est pas coutume, la neige est tombée sans vent, sur un manteau déjà bien stabilisé permettant de skier serein!

Baptême de la Grave validé!

La Grave - Vue sur la belle La Grave - Dans la blanche La Grave - C'est ça qu'on veut! La Grave - C'est ça qu'on veut! La Grave - Nous sommes bien à la Grave! La Grave - Traces La Grave - Cerro Torre? La Grave - Ski en bande La Grave - Ski en bande La Grave - Avec même un peu de vue La Grave - Orgie en cours La Grave - Orgie en cours La Grave - Pas simple à gérer cette neige qui vole La Grave - Bande of riders

Merci les gars!

Hors piste à la Grave et Montgenèvre

Hors piste à la Grave et Montgenèvre

Me voilà embauché pour 2 journées de hors piste avec Skier Lodge à la Grave avec une équipe multiculturelle et des accents américains, anglais et hollandais. Nous skions une journée à la Grave et une journée à Montgenèvre

Jour 1 : hors piste classiques à la Grave

Nous passons la première journée à la Grave à parcourir les classiques de ce coin toujours aussi magnifique. Dans l’équipe, tout le monde n’est pas rodé au ski hors piste, certains découvrent même! Les conditions s’y prêtent bien : la neige est froide et lisse sur la plus grand partie des itinéraires classiques.

Nous commençons par un petit tour du propriétaire à Chancel au soleil. La vue est parfaite aujourd’hui! On monte ensuite au sommet de la Lauze pour un petit run sur le Glacier de la Girose, l’occasion d’approcher un peu les crevasses.

On remonte au sommet de la lauze pour se faire l’intégrale du Glacier et rebasculer sur Chancel, où l’on se fait une pause bien méritée sur la terrasse du Refuge de Chancel, un lieu incontournable de la Grave…

Hors piste - La Grave - Première descente dans ChancelHors piste - La Grave - Sur le Glacier de la GiroseHors piste - La Grave - Ski sur fond de Mont-Blanc

Nous concluons la journée par les Vallons classiques de la Meije, sous les yeux de la reine du coin!

Hors piste - La Grave - Dernière descente dans les vallons

Jour 2 : hors-piste Montgenèvre

Pour cette deuxième journée, on va chercher les bonnes conditions à Montgenèvre et la pioche est excellente. Mon équipe s’est un peu réduite depuis hier et l’après-midi, seule Samantha est encore motivée pour skier

Même s’il n’a pas neigé depuis plusieurs jours, on trouve de très bonnes traces à faire en cherchant un tout petit peu… et de la poudre encore bien douce sur les bonnes orientations!

On mixe les descente par gravité avec des hors-piste demandant un peu d’approche à pied… Dernier run de toute beauté à la Plane!

Hors-piste-Montgenèvre - Samantha dans du déjà un peu raideHors-piste-Montgenèvre - Samantha dans du déjà un peu raideHors-piste-Montgenèvre - One more time!Hors-piste-Montgenèvre - C'est bowwHors-piste-Montgenèvre - Allez ça on prend!Hors-piste-Montgenèvre - Allez ça on prend!Hors-piste-Montgenèvre - Vers ClavièreHors-piste-Montgenèvre - Vue panoramique

La poudre, le soleil et des conditions printanières : que demande le peuple?

Couloir de Chateaurenard

Couloir de Chateaurenard

Quand je présente à mes amis les deux plans du jour, 1000 mètres de rando d’un côté ou un couloir accessible en seulement 100m de peaux de phoque, la réponse ne se fait pas attendre!

L’idée de skier un couloir avec peu de montée séduit tout de suite le groupe! Evidemment nous verrons sur place si les conditions le permettent mais les infos données la veille par un ami guide me semblent prometteuses.

Aujourd’hui mon frangin se joint à la bande pour cette bonne petite opération.

Du sommet de la station de Saint-Véran, 20 petites minutes de peaux de phoque nous mènent au sommet du Pic de Chateaurenard où nous nous accordons un léger petit en-cas pour se donner de l’entrain avant le couloir.

Je sens monter un peu de tension chez mon ami Karl qui aime bien se mettre un peu la pression et je sens que rien que le mot « couloir » éveille chez lui des terreurs hitchcockiennes!! Mais je connais bien le gaillard maintenant, il ne manque pas de ressources. Le couloir se prête bien à une découverte en douceur de l’univers de la pente raide : une inclinaison toujours inférieure à 40° et de plus en plus faible en descendant, donnant sur un grand champ de neige, de la place pour tourner et une neige plus que tolérante ce jour!!

J’accompagne Karl pour ce couloir initiatique. Après quelques débuts hésitants dans les premiers 100 mètres, il finit par lâcher les chevaux sur le reste du couloir. Faut dire que plus on descend, plus la neige est bonne! Le final est divin, dans une poudre tassée parfaite nous offrant un agréable rebond…

Retour à Molines. L’appel de la terrasse au soleil, bien plus généreux que ce matin, a raison de 2/3 de mes amis Norvégiens! Seul Tor fait front et se motive pour une deuxième rotation. Jacob est évidement de la partie.

L’affaire est bien rodée, on sait ce qui nous attend! 3 personnes sont passées dans le couloir entre temps mais il reste encore largement assez de place… Tor déguste chaque virage de ce finish

Free-rando à Abriès

Free-rando à Abriès

Hors piste Abries

Aujourd’hui, Abriès nous tend les bras! Petite station nichée au fin fond du Queyras, Abriès offre plein de possibilités plus ou moins secrêtes dans un cadre vraiment pas dénaturé!

Petite surprise du jour : 20cm de fraîche au sommet de la station, de quoi bien recouvrir les traces des jours précédents! Quelques runs forestiers pour se mettre en jambe avant de basculer sur Valpreveyre. Du ski de rêve sur les 2/3 de l’itinéraire, après c’est un peu plus lourd…

Une matinée bien remplie qui nous dépose pile-poil pour notre resto du jour, on déconne pas avec ça siouplait! 1h30 après ous voilà repartant légèrement alourdis et enivrés pour notre petit skitouring digestif de l’après-midi. Heureusement on peut redémarrer en douceur par une sieste sur le télésiège et une descente tranquille dans les bois vers Valpréveyre.

Là on ne rigole plus… Va falloir peauter et monter dans ce bois prometteur! Même Karl qui avait déjà imaginé un stratagème pour se débiner ne résiste pas à l’appel de la popow qui sonne dans toute la forêt!

On prend la montée tranquille et la qualité de la neige agit comme un très bon stimulant sur la génépi team! Nous sortons du bois dans le bon timing…

Aucun commentaire sur le reste : des cris, des gloussements de plaisir, des rires… et des photos bien plus rares!

Avec une arrivée just in time pour récupérer le dernier bus avant de rapatrier dans notre nid douillet… La journée se conclue à merveille devant quelques bières et une excellente croziflette queyrassine! Autant dire que personne n’a fait de vieux os ce soir!

Free-rando à Pelvoux

Free-rando à Pelvoux

Après 2 journées à Puy-St-Vincent et des kilomètres de poudreuse dans les bois, on prend de la hauteur et on sort un peu le nez des mélèzes! Tout ça sans chercher trop loin… Avec leur camp de base avancé aux Vigneaux, ça serait dommage quand même de ne pas faire connaissance avec Pelvoux, station d’ampleur modeste mais offrant de très belles possibilités en hors-pistes et free-rando.

Le téléski des Crêtes ouvre aujourd’hui, il y a peut-être une bonne opération à faire dans le secteur?

Le constat une fois sur place est sans appel : le vent a ravagé le secteur, transformant cette délicieuse poudreuse en un coriace carton pas évident à skier… Du coup on ne traîne pas trop sur les hors-pistes de Pelvoux et on décolle du sommet du téléski pour une balade en direction de la Blanche. Il fait beau tout va bien!

La montée en ski de randonnée vers la Croix du Chastellet permet de bien réviser la technique de conversion… même si certains préfèrent fixer les skis sur le sac! Après la croix, un petit bout d’arête aérien mais pas dur rajoute de l’ambiance…

Heureusement on a prévu un petit en cas multiculturel pour se remettre de nos émotions… Karl fournit le saumon, je fournis le blanc!

De quoi remettre tout le monde d’aplomb pour la descente sur Puy-Aillaud… Contrairement à ma dernière virée avec Tom 3 semaines avant, j’opte aujourd’hui pour une descente versant sud, plus safe aujourd’hui vues les conditions.

Une descente meilleure que prévue… J’avais déjà promis de la parfaite croûte à mes amis mais finalement nous aurons de très bonnes sections de ski même si les changements de neige freinent un peu nos élans!

Fin de la journée dans un petit resto de Puy-Aillaud, au soleil pardi!

Hors piste à Puy-St-Vincent

Hors piste à Puy-St-Vincent

Comme l’an dernier la team Norvégienne revient plus motivée que jamais et ramène au passage la neige, ce petit détail qui manquait dans le paysage! Je suis heureux de retrouver mes 3 gaillards qui me font une confiance totale pour le programme des journées et ne me mettent aucune forme de pression (sauf sur le choix du resto, avec ça faut quand même pas rigoler)!

Pour se remettre en jambe, on démarre par 2 journées de hors-pistes à Puy-St-Vincent où on écume les forêts et les descentes sur Narreyroux… Dimanche, les conditions sont Japoniesques! Tor, Karl et Eddy n’en reviennent pas de se retrouver dans 50cm de fraîche dès le premier jour… et savourent ce petit cadeau du ciel! J’avoue j’aime assez aussi!

Hors piste Puy-St-Vincent - Chute de neige copieuse= content!Hors-piste Puy-St-Vincent - Quand tout est bon!Hors-piste Puy-St-Vincent - Faufilage dans les mélèzesHors-piste Puy-St-Vincent - Faufilage dans les mélèzesHors-piste Puy-St-Vincent - Y a de la popow!Hors-piste Puy-St-Vincent - Y a de la popow!Après quelques runs, la pause gastronomique s’impose : aligner les virages n’est pas le seul objectif de mes compères. Venir en France est aussi pour eux synonyme de petits gueuletons sur une terrasse au soleil avec une bonne bouteille de rouge et 1 ou 2 génépis pour pousser tout ça!

Avec ce régime hypercalorique, les après-midi sont un peu moins productives que les matinées mais c’est l’occasion d’aller dérouiller les jambes le deuxième jour sur une petite rando dans le vallon de Narreyroux et de préparer en douceur le corps pour le reste de la semaine.

Hors-piste Puy-St-Vincent - Descente sur Narreyroux le deuxième jourHors-piste Puy-St-Vincent - Descente sur Narreyroux le deuxième jourL’après-ski n’est jamais négligé par mes amis Norvégiens… et en tant que capitaine de la route je dois freiner un peu mes penchants pour la matière houblonnée, quoique cela nous mène parfois à découvrir de sympathiques, voire religieux raccourcis!!

Un cadrage astucieux et zou! Pas de photo compromettante!Religieux raccourci! Les voies du seigneur sont impénétrables!

 

En tous cas une très belle entrée en matière, très prometteuse!

Popow day à Crévoux

Popow day à Crévoux

Journée démente! Thomas a bien flairé le coup, lui qui voulait de grosses conditions il a été servi! Munis de ce qu’on trouve de plus fats comme ski, on part en direction de Crévoux… La mission du jour : atteindre la station! Le bazar dans la vallée nous retarde un peu mais on finit enfin par se retrouver dans la popow! Thomas découvre pour la première fois avec des skis les plaisirs de la profonde… Passé un petit temps d’adaptation et quelques beaux vols planés, les sensations reviennent. Petit à petit on prend le large en s’éloignant de plus en plus des pistes pour finir seuls au monde dans un mélézin parfait à skier…

Free rando dans les Hautes-Alpes

Free rando dans les Hautes-Alpes

Changement de trip, j’abandonne Manu et sa grande tribu pour 3 compagnons Norvégiens rencontrés l’an dernier lors d’une journée hors piste à Serre-Chevalier: Tor, Karl et Eddi. Cette année nous passons 6 jours ensemble. L’idée est simple : faire du bon ski (hors piste et rando), loin des foules en profitant de la bonne bouffe et des bons vins français! J’ai carte blanche et toutes la confiance de mes Norvégiens pour combiner ça au mieux.

Pour les 3 premiers jours on reste pas trop loin de la civilisation : d’abord une journée de hors piste à Serre-che pour réviser les classiques et une descente des Guibertes rien que pour nous! Ensuite je leur propose d’aller découvrir une toute petite station avec même pas de télésiège pour une journée de free-rando, un mix entre randonnée et hors pistes qui nous permet de faire 4 descentes de rêve dans des vallons quasiment pas tracés… Nous sommes seulement le deuxième et le nirvana est atteint. Il va falloir maintenir la qualité sur la semaine, pas évident!

Troisième jour : direction l’Embrunais pour une journée aux Orres… Là encore un festival de traces dans la poudre, une bonne petite pause resto et un finish dans un vallon qui n’attendait que nous! Not so bad!

Hors piste en bande

Hors piste en bande

La semaine se finit en beauté avec une bande de pote qui dépote! Les 2 Franck, Régis, Jérôme, Vincent et Stéphane sont clairement là pour rigoler et souffler un peu dans leurs agendas de ministre!

Nous partons pour une bonne petite session hors piste et rigolade sur le domaine de Serre Chevalier… Avec le vent les conditions ne sont pas partout faciles mais on trouve du très bon ski à faire entre Monetier et Villeneuve…

Retour mémorable par le Col du Vent avec un bon 80km/h de vent de face! Ca piquotte!

Popow day – deux fois!

Popow day – deux fois!

Ce qui nous arrive avec Pierre & Nico est terrible… De la poudreuse à ne plus savoir qu’en faire et pas assez de temps pour tout rayer! Dès les premières minutes c’est l’orgie, on fait connaissance de façon honorable! Les premières descentes nous détendent bien… Pas grand monde à Serre-che ce jour, on a tout le loisir de tracer tranquilement, un must!

Le lendemain on tente notre chance à la Grave où malgré la fermeture du deuxième tronçon, on passe une journée démente dans les bois avec une poignée de riders!

Quelques photos du combat (dur de s’arrêter quand c’est trop bon!)

Free Ride Serre Chevalier

Free Ride Serre Chevalier

Je retrouve aujourd’hui une bonne équipe internationale pour aller explorer les hors piste de Monetier…

Allemagne, Nouvelle Zelande, Angleterre… et même un Haut-Alpin!!

Les conditions ne sont certes pas dantesques (le vent n’a laissé que peu de chance à la poudreuse) mais on trouve encore du très bon ski à faire (et même parfois de la poudre!!) sur une neige froide et lisse.

Deux ptits tours le matin dans le secteur de la Montagnolle avant un bon petit gueuleton au soleil sur la terrasse du Peyra Juana. La journée pourrait s’arrêter là tout le monde est déjà ravi. Mais le génep du patron nous remotive!

L’après midi, on grimpe à bon train à la Cucumelle dans une ambiance bien ventée avant de descendre le vallon des Corneilles… Une fois passé la zone ultra soufflée du haut, on fait du bon ski dans une ambiance seuls au monde.

La team est encore bien vaillante alors je propose un dernier run dans une forêt un peu éloignée dans laquelle nous pousserons quelques cris dans une poudreuse miraculeusement épargnée!

Hors piste Montgenèvre

Hors piste Montgenèvre

Rude quotidien en ce moment! Une fois de plus, nous sommes contraints d’aller braver la poudre et le soleil… cette région est vraiment pas facile à vivre.

Aujourd’hui on oriente nos spatules vers Montgenèvre avec Nico. Le récent retour d’est à poser une quantité intéressante de poudreuse. On va aller jouer prudemment avec la blanche!

N’oublions pas que fourbement cachées dans l’ombre, de belles plaques attendent patiemment leur skieur… comme un skieur chanceux aura le loisir de se voir le rapeller (voir photo).

Le danger des stations c’est que l’abondance de traces peut vite donner une impression de sécurité qui objectivement reste toute relative!! Au vu des nombreux déclenchements accidentels, spontanés ou par les pisteurs, nous avons préféré rester sagement dans des pentes modestes avec un risque acceptable à nos yeux…

Faut dire que sans trop forcer on a trouvé toute la journée des belles traces à faire sans engager la viande, alors pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple!!

Hors piste – Serre Che

Hors piste – Serre Che

C’est une troupe un peu diminuée par une intense semaine de hors piste que je récupère ce samedi!!

Dès le premier run, les séquelles des jours précédents se font sentir. Pourtant cette petite Montagnolle est pas mauvaise du tout!! Le vent a remis de la neige dans les anciennes traces, que du bon! Mais bon le constat est sans appel la plupart des guiboles sont sont bonnes pour le spa!

Une grande partie du groupe se laisse séduire par un plan à la cool à base de piste et de pause café!

Pendant ce temps là, je pars traquer quelques traces à la Cucumelle avec le rescapé du groupe! Bonne pioche : neige démente, peu de traces et une arrivée quasi directe sur la terrasse du resto…

Après un bon petit gueuleton, on récupère un motivé de plus et on se remet un tour de Cucumelle. Faut pas se priver des bonnes choses! Il est un peu trop tard pour skier le couloir des Corneilles, le projet initial, du coup on succombe à nouveau aux charmes d’un vallon encore meilleur que le premier… tout simplement!

On termine la journée bien détendus!

Ski de rando Crévoux – La Ratelle

Ski de rando Crévoux – La Ratelle

Grosse conditions et beau temps, alléluya!

On décide d’aller à Crévoux pour faire un p’tit mix station/peau de phoque. Crévoux se prête vraiment bien à cette exercice avec de belles petites combes qui nous tendent les bras à quelques dizaines de minutes de peau de phoque. Le tout sur une crête avec un panorama à se démonter le cou… Même après un we de beau, toujours plein belles traces à poser ici, c’est bon les p’tites stations!

Ensuite la Ratelle nous lance des petits cris : « Venez, venez me ridez s’il vous plait! ». Bon. Pas le choix! Obliger d’aller cueillir ces belles courbes mi ombre – mi soleil dans une poudreuse de cinéma… et remonter pour remettre ça. C’est terrible ce qu’on endure au quotidien dans cette région quand même…

Alors du coup pour se consoler, on s’autorise une petite dégustation de bière artisanale au bistrot local. Terrible.

Orgie de poudre à Pelvoux

Orgie de poudre à Pelvoux

Après quelques bonnes sessions à Crévoux et aux Orres, on monte en puissance avec Ju avec une grosse opération poudreuse à Pelvoux! Partis avec comme vague projet de monter en peaux de phoques jusqu’à la Blanche, on attaque par quelques rotations dans le Ruisseau, un des hors pistes de Pelvoux. La fraîche est bien là en quantité et qualité mais mefiat!! Les cailloux sont pas loin non plus!

Poussé par une motivation sans faille nous collons les peaux sur nos fats pour monter en direction de la Blanche. L’objectif est clair : chercher du bon ski sans taquiner les pentes trop raides. L’ivresse de la poudre ne doit pas faire oublier que les conditions actuelles sont délicates. Un début d’hiver sans neige n’est pas gage de sécurité, bien au contraire…

Montée ennivrante sur la crête du Chastellet. Ambiance Patagoniesque mais presque! La poudre nous vole dans le museau. On est déjà content et on oublie les skis trop lourds et les cuisses pas encore assez affutées!

A environ 100m du sommet, la pente se redresse et le nuage commence à nous descendre dessus. Autant de raisons de renoncer au sommet et de profiter du bon ski qui nous attend avec un minimum de visibilité. Session démente dans une poudre de rêve! Ca détend… du coup on s’en remet une tournée. On s’arrête ce coup là 200m avant le sommet pour basculer directement dans la combe. Rebelotte. Du délire!

Un dernier run sur le Ruisseau et on s’échoue au bistrot bien calmés!

Le plus dur c’est de s’arrêter prendre des photos quand c’est comme ça!

Face Ouest de la Blanche et Pelas Vernet

Face Ouest de la Blanche et Pelas Vernet

Aujourd’hui on décide de privilégier une logistique plus simple et adaptée à nos capacités intellectuelles. Après une longue discussion, nous pensons que c’est une boucle que nous devons faire.

Nous attaquons la montée sur les chapeaux de roues par une usante et pénible montée en télésiège. Nous peinons à trouver notre souffle. Heureusement tout cela prend fin et nous pouvons enfin nous reposer sur nos skis poilus jusqu’au sommet de la Blanche. Nous n’avons rien laissé au hasard aujourd’hui. Le matériel a été savamment choisi, en privilégiant la légèreté. Là encore, une idée simple l’emporte : le plus léger, c’est le matériel que tu prends pas. Enfin bref…

La face ouest de la Blanche est tapissée d’une parfaite imitation de poudreuse frisottée qui s’avère être une excellente croutaille partiellement skiable. Enfin dans le bas, on retrouve le doux manteau poudreux.

La remontée à la brêche Victor Chaud est une formalité. A peine 4 litres de sueur à 2.

Parmi les non-oublis du jour, 2*60m de cordelettes, bien pratiques pour atteindre la partie skiable du couloir.

Court espoir de poudre dans le haut mais ça sera finalement de la neige dure bien grippante. Là encore, une formalité pour nos corps surentraînés. A peine 256 pauses dans le couloir. A peine le temps de sentir l’ambiance et la beauté de cet incroyable corridor que nous nous retrouvons dans le cône tout moelleux de popow avant de descendre en quelques minutes le vallon de Celse Nière, bien plus bavant en été!! Quelle punition le ski!

La Grave – Vallon de la Selle et itinéraires

La Grave – Vallon de la Selle et itinéraires

Conditions excellente en ce moment à la Grave!

Le premier jour avec Muriel, Laurent, Lara et Lou anne on part sur la descente sur Saint Christophe par le vallon de la Selle par une journée impeccable! Neige un peu transformée sur le haut de l’itinéraire puis rapidement c’est la poudre et plein de traces à faire, on s’en donne à coeur joie! Les conditions sont vraiment bonnes sur l’itinéraire avec de la neige jusqu’à Saint-Christophe. Petite halte gastronomique à la cordée avant de rebasculer sur la Grave par les 2 Alpes pour terminer par le vallon de Chancel… Tout le monde a sa dose de plaisir et d’acide dans les cuisses!

Le lendemain, c’est une équipe un peu diminuée que je récupère!! Seule Muriel a survécu! La frangine Sonia l’accompagne pour pas qu’elle se sente trop seule! On fait un coup les vallons de la Meije en intégrale pour Muriel qui ne connait pas ça. La descente sous la Meije est un spectacle à ne pas louper… On remonte ensuite au Dôme de la Lauze pour une grande descente par Chirouze gauche. Conditions excellentes avec de la poudre et des traces à faire. Juste un mini-passage en neige dure… Un petit un petit saucissonage sur la tyrolienne au dessus de la Romanche et nous finissons la journée comme il se doit par un bon petit resto et bain de soleil à la terrasse du Castillan. Rude la vie!

Deux jours à poudreland

Deux jours à poudreland

Bonne pioche pour Nico et toute la bande! Le tableau est parfait : la poudre et le soleil sont au rendez-vous pendant 2 jours, des conditions d’anthologie! C’est l’orgie…

Cibouït, Cucumelle, Montagnolle, Corneilles, Guibertes….  on chôme pas. La poudre est éphémère et on est pas les seuls à courir après! Et jusqu’aux derniers instants on trouve de la trace à faire. Le plus dur c’est de s’arrêter pour prendre des photos! On a même eu du mal à s’arrêter pour boire une bière!

On remet ça quand vous voulez!

Week-end cascade de glace et popow!

Week-end cascade de glace et popow!

Partis pour un we entier d’initiation à la cascade de glace avec Camille, Antoine et Jérôme, on se retrouve finalement dimanche sur les skis (et snow)!

« T’aurais pu nous le dire Nico, on aurait pris le matos! »

Les Hautes-Alpes ont ça de magique qu’on peut quasiment tout vivre dans le même we! Un jour de plus et on allait user les chaussons sur du caillou chaud…

Premier jour. C’est le but! Impossible de rejoindre le pied de notre cascade sans passer par un plouf matinal dans la Biaysse qui bien qu’encore à l’état liquide ne m’inspire pas des pensées chaleureuses.

Direction donc Paulo Folie. L’ambiance est démente dans le fond de la vallée. Pas âme qui vive ou presque. Tandis que nous creusons le tunnel qui nous amène jusqu’à la cascade, les apétits de poudreuse s’éveille. « Plutôt que de brasser dedans encore demain on pourrait peut-être la skier cette poudre? ». L’idée fait mouche et tout le groupe abandonne pour le lendemain tout vague désir de cascade!

Enfin puisqu’on y est, grimpons quand même Paulo Folie… Après un petit galop d’essai dans la première longueur, on largue les amarres pour l’intégrale. Une formalité pour mes 3 grimpeurs enthousiastes qui ne s’attendaient pas à ça dès le premier jour!

Retour by night comme il se doit! Rendez-vous est pris pour demain avec la popow!

Deuxième jour. On cherche et on trouve!

Fini les bétises aujourd’hui. On s’équipe des bons ustensiles pour brasser la poudreuse, des fats et des snows, et on va voir ce que nous ont laissé les rayeurs de la veille à Serre-Chevalier. Mes acolytes ne connaissent pas du tout Serre-Che et j’opte pour une « traversée » de la station depuis Briançon jusqu’à Monetier. De très bon premiers runs, mais avec un léger sentiment d’arriver après la bataille! Finalement c’est en fin de matinée qu’on commence à pousser de grands cris! Après une petite halte histoire de reconstituer les troupes, on repart de plus belle l’après-midi… Tout le monde a la banane!

Je tiens quand même à dire que ce à quoi vous m’avez soumis tous les 3 en m’obligeant à vous trouver de la poudreuse au lieu de braver de frêles édifices chargés de neige est purement scandaleux!

Ski à Chamonix

Ski à Chamonix

Petite virée de 3 jours à Chamonix avec Arno, Fabrice et … Christophe. De biens tristes individus difficiles à sortir de leur lassitude. Des journées qui passent lentement au rythme de pesants silences lourds de sens. Des conditions de neige catastrophiques. Un temps abominable. Un programme banal dans la foule du matin au soir. Un guide peu compétent qui connaît très mal le terrain. C’est comme ça. On ne peut pas toujours avoir du bol.

Petite virée de 3 jours à Chamonix avec Arno, Fabrice et … Christophe. De biens joyeux drilles venus là clairement pour s’amuser! Les journées passent vite au rythme des montées et descente régulièrement entrecoupées de copieux ravitaillements… et des tournées de génépi et de fou rires! Un petit tour à ski de rando sur le glacier d’Argentière vendredi puis de la grosse poudre samedi aux Grands Montets (merci François) avant de monter aux Cosmiques en fin d’aprem. Dimanche une vallée blanche féérique, rien que pour nous. Un programme improvisé au poil par un guide rusé et hors du commun!

La version correcte sera déterminée par le vote du public.

Session popow à la Grave

Session popow à la Grave

Faut bien avoir un peu de bol dès fois! Nico m’avait appelé pour programmer cette journée à la Grave depuis plus d’un mois… On sait jamais trop sur quel créneau on va tomber quand on programme à l’avance. Pourtant organisation oblige, il faut bien!

Et bien bingo! On ne s’est pas loupé sur ce coup là! Le mauvais des jours précédents laisse place à une radieuse journée de poudreuse à la Grave… La journée à pas louper!

Pour cette belle journée de découverte du hors piste avec Nico et la bande, nous naviguerons sur les classiques de la Grave : Glacier de la Girose, Vallons de la Meije, Chancel… pour terminer par une descente intégrale du Dôme de la Lauze à la Grave…

Les cuisses ont fumé dans la bonne humeur!

Hors piste à Serre Che – ça décoiffe!

Hors piste à Serre Che – ça décoiffe!

Je retrouve une bande bien joviale aujourd’hui pour du hors piste à Serre Chevalier.

La météo annonçait moins de vent que la veille, ça sera finalement plus! Autant dire que nos brushing impeccables souffriront un peu de ce bon courant d’air toute la journée… Autre effet pervers du vent : plusieurs secteurs sont fermés et certains hors pistes nous resterons inaccessibles… Ce satané vent a également un peu gâté la neige! En fouinant on trouve quand même un peu de bon ski et surtout une grande tranquilité!

Bref des conditions pas idéales mais largement compensée par l’entrain et la bonne humeur du groupe! La journée se prolongera par une petite séance vin chaud pour parler un peu à l’abri du vent et imaginer les prochaines escapades!

J’espère qu’on aura des meilleures conditions l’année prochaine pour le ski de rando!!

La Grave – Triplette!

La Grave – Triplette!

J’accompagne aujourd’hui JB et Oliv’ à la Grave. Les 2 potes connaissent déjà les Vallons pour y avoir skié quelques fois. L’idée aujourd’hui est d’aller découvrir un peu l’ambiance des itinéraires de la Grave. Premier petit galop d’essai pour faire connaissance dans Chancel et la Banane. Mes 2 skieurs ont l’air solides et surs et le contact passe bien! C’est parti pour le couloir des Fréaux! L’entrée raide et bien bosselée passe en dérapage puis tout le reste est excellent : neige froide et lisse jusqu’en bas… Vers 11h nous reprenons le téléph’ avec déjà le sourire jusqu’aux oreilles!

Arrivée en haut, on pensait manger mais finalement l’appétit est plus dans les spatules que dans les skis pour l’instant! On file du coup au Dôme de la Lauze. Départ pour Chirouze gauche. Sur le glacier on trouve de belles sections pas tracées, quel régal! Ensuite on plonge dans des parties plus raides et plus tracées mais là encore les conditions de neige sont excellentes! Le passage le plus délicat est facilement négocié skis aux pieds et sans la corde par les 2 compères… Un petit coup de stop en bas et nous revoilà à la Grave. Ce coup-ci il est 14h et on a les crocs!

Après un solide en cas, on remonte pour un dernier run… ce sera la Voûte! Une ambiance exceptionnelle et une totale solitude… Et toujours les très bonnes conditions qu’on a rencontrées dans les autres itinéraires…

Inutile de préciser qu’il faisait un temps de folie, pas froid et que y avait pas un pelé dans le domaine!

Bref c’est 3 sourires scotchés qui illuminent nos visages après cette journée démente.

Hors piste à la Grave et Puy-Saint-Vincent

Hors piste à la Grave et Puy-Saint-Vincent

2 journées de hors pistes démentes! Faut dire que les conditions sont carrément top en ce moment!

Même si ça fait déjà quelques jours que la neige est tombée, on trouve encore de belles choses à tracer! Et puis même quand c’est tracé c’est excellent!

Bref avec la petite troupe, on s’en met plein le cuissot une première journée à la Grave dans les vallons et le lendemain à Puy Saint Vincent où on bosse un peu le toute neige avant un finish 4 étoiles par le col du Bal et le vallon du Narreyroux.

De la ‘dreuze à Serre Che!

De la ‘dreuze à Serre Che!

Je guide aujourd’hui Florian et Clément sur les hors pistes de Serre Chevalier. Les conditions de neige sont excellentes avec les 15 à 20cm tombés l’avant veille. Comme depuis une semaine, le vent souffle fort en altitude. Les crêtes sont plumées par le vent mais dès qu’on descend un peu on retrouve la poudreuse! D’un hors piste à l’autre, on traverse la station de Briançon à Monetier sans vraiment toucher aux pistes. En milieu d’après-midi, quelques signes de fatigue commencent à se faire sentir dans l’équipe et on termine la journée sur les pistes. C’est fou comme ça paraît facile une piste après une journée de hors piste!

We Hors piste à la Grave

We Hors piste à la Grave

La Grave est un lieu mythique! Un domaine entièrement (ou presque) dédié au hors piste, un environnement (très) haute montagne qui conserve remarquablement bien la neige, un téléphérique romanesque et des itinéraires en pagaille qui conviendront à tous du freerideur de l’extrême au skieur contemplatif…

Voilà pour les ingrédients de base.

Rajoutez ensuite à ça une petite épaisseur de poudreuse primeur, quelques rasades de soleil et une bonne dose de bonne de bonne humeur et voilà la parfaite recette du bonheur!

Deux journées de rêve avec toute la bande des petits bolides (Ombeline, Jules et Henri) et des grands qui arrivent encore à les suivre (Fabrice, Christophe et Vincent)!!

Samedi, la ‘dreuse est là, 20 à 30 cm tombés dans la nuit. Seul hic : notre étoile se fait très timide… Conséquence :  la visibilité n’est pas des plus exceptionnelles mais les conditions de neige sont tellement bonnes que ça pardonne! De bon matin on s’octroie le grand privilège d’imprimer les premières traces dans les vallons. De quoi attaquer la journée sur de bonnes bases! La visibilité ne s’arrange pas mais finalement c’est peut être ça qui fait que y a pas grand monde, alors tant mieux! Ca nous permet de trouver toute la journée des zones vierges entre le Glacier de la Girose, Chancel et les Vallons. Bref on s’en met plein les gambettes jusqu’à la fermeture…

Dimanche, la journée démarre sous d’excellents hospices : le vent a complètement dégagé le ciel… Nous partons dans les premières bennes. Grâce au vent, toutes les traces de la veille ont été recouvertes par une poudreuse onctueuse : c’est reparti pour un tour! Avantage de taille par rapport à la veille : on y voit! Le paysage mais aussi le relief sous les skis : du coup tout le monde se lâche un peu plus et la poudreuse vole. Du velours. Les 2 runs du matin flirtent avec la perfection! Tout le monde à la banane! On aurait bien aimé jalousement être les seuls à profiter de cette or blanc, mais on est dimanche et il fait beau… Du coup ça bouchonne un peu pour remonter. Comme on doit s’arrêter tôt, on décide de finir en beauté en montant au top de la Grave (à presque 3600m) qui vient juste d’ouvrir puis on file vers la vallée (sans oublier la pause qui va bien au refuge de Chancel pour reprendre un peu de carburant). On arrive en bas just on time!

Et bien voilà, la poudre a parlé!

Hors piste Montgenèvre

Hors piste Montgenèvre

Et c’est parti pour une session de 3 jours avec Murielle. Une session pour le moins originale puisque nous allons mêler hors piste, ski de rando et escalade! Y a pas à dire le Briançonnais, ça claque.

Pour reprendre un peu ses marques à ski, nous allons une demi-journée à Montgenèvre qui offre de belles possibilités de hors piste. Journée splendide, pas un pelé dans la station, de la neige bien froide et parfois même de belles zones à tracer!

On tourne d’abord sur le secteur du Torr bien tracé mais excellent à skier avant d’aller s’amuser sur les pentes du Chenaillet…

En fin de journée, on gagne le sommet des Anges pour descendre la combe de Pré long qui ramène jusqu’à la Vachette (ou bien sûr nous attend une voiture!). Sur le haut de la combe, le vent à recouvert les anciennes traces d’une poudreuse fine et légère. Du ski oncteux 4 étoiles!

Hors Piste la Grave

Hors Piste la Grave

Une belle journée de hors piste avec Julien et Luc. Direction la Grave! Certes tout est déjà bien tracé depuis la dernière chute de neige mais le froid a bien conservé la neige et on trouve même quelques virages de poudreuse vierge. La vue ce matin est splendide et on skie au soleil sur le glacier! Dans les vallons c’est encore tout bon si on évite les zones à bosses. Après manger; le jour blanc s’installe. Ca plus la digestion et voilà du ski un peu plus sport! Après s’en être mis plein les mirettes ce matin, on s’en met plein le cuissot! Et pour bien finir la journée, une ‘tite binouze au retour dans la vallée!

Liaison Promontoire – Temple Ecrins

Liaison Promontoire – Temple Ecrins

100% matière grasse cette matinée! On émerge à tour de rôle sur le coup des 9 heures… Vraiment trop bon ce refuge du Promontoire déjà plein soleil à cette heure là. Bon dorage de pilule, engloutissage massif de denrées alimentaires et contemplation! on est hors du temps, tout cotonneux… Tout ce qui va bien pour une bonne récup après la voie d’hier

Petit contrôle technique des deux carcasses. C’est pas pire! Un peu fatigués mais sans plus… les doigts de Ju sont toujours steackés mais mon cul me fait bien moins mal! En tous cas on est très motivés tous les deux pour continuer, la décision est vite prise! On réajuste un peu le contenu des sacs en calculant ce qu’on pourrait laisser à la Bérarde (quasiment 3kg de bouffe / gaz, on a vraiment fait les sacs à l’arrache!).

Sur le coup des 12h on quitte le petit radeau du Promontoire pour s’élancer dans une mer de neige transfo excellente à skier. Le vallon des Etançons est à nous, quel pied! Dans le bas, après la jonction avec le vallon de Bonnepierre, la sécheresse de l’hiver et les chaleurs actuelles mettent à nu certains passages mais on s’en sort quand même avec très peu de déchaussage.

Arrivée à la Bérarde on croise les premiers touristes qui nous informent que la route vient juste d’ouvrir, et ça c’est une très bonne nouvelle pour le retour vu que ça nous évitera 10 km de marche! On croise aussi Martine la gardienne du Chatelleret venue faire sa petite inspection avant l’ouverture. Rencontre bien sympathique! Après une bonne halte hydrato-restaurative, on recharge le barda direction le vallon de la Pilatte. Le vallon est encore suffisament enneigé pour être skié intégralement. Après une petite heure de marche, la face NO de l’Ailefroide nous pète à la figure, quelle classe! Nos Jorasses locales!

La montée à Temple Ecrins est assez ignoble. On emprunte d’abord le couloir qui s’avère vite impraticable (au bout de 150m de déniv’), du coup on se rabat sur le chemin d’été partiellement déneigé. Nombreux déchaussages ou escamotages de peau selon les préférences de chacun, comportement directement corrélé à l’âge des skis…

On arrive à Temple Ecrins sur le coup des 17h ce qui nous permet de profiter encore d’une petite heure de soleil.

Temple Ecrins en hiver c’est pas la joie! Une espèce de grotte humide et froide, enfouie dans la neige. Rien à voir avec le Promontoire. Pour résister aux avalanches, ce refuge n’a pas eu d’autre choix que de se terrer. Heureusement, une fois de plus, le genep’ viendra à notre rescousse!

La suite…

Grands Montets

Grands Montets

Après la Vallée Blanche d’hier, direction aujourd’hui les Grands Montets avec le team Poitrine-Canoui. Au programme encore du ski sur Glacier, au pied des plus grandes faces nord du massif : Verte, Droites, Courtes. Là encore, des monuments alpins! La neige est excellente, très bien conservée. Un régal. On file dans la partie la plus crevassée du Glacier pour du ski vraiment insolite. Les chutes de neige abondantes ont bien bouché les crevasses, RAS.

Tellement bon qu’on remet ça dans la foulée avec les plus motivés! Ce coup là on descend jusqu’au parking par les sections tout terrain du bas, bien ravagées. Les cuissots chauffent, on commence à subir. Final tranquille par la piste histoire de terminer sur de bons virages.

Un bien sympathique we, merci à vous tous!

Vallée Blanche

Vallée Blanche

Nous sommes toute une petite troupe à s’élancer ce jour sur la Vallée Blanche. Afin d’éviter la cohue matinale, nous partons tranquillement vers 11h30. Un pari un peu engagé vu la nébulosité annoncée l’après midi mais un pari finalement gagnant! Les éclaircies dominent et la Vallée est presque rien que pour nous!

Après quelques virages de chauffe, on traverse le grand plat du Col du Géant…. On contourne ensuite le Rognon au pied d’itinéraires appartenant à la mythologie alpine! Pilier Gervasutti, Grand Capucin, Tour Ronde, Dent du Géant… La très grande classe. La neige devient excellente à skier, lisse et froide… On se lâche!

Passé le Rognon, avant la Salle à Manger, le ski devient plus technique. Des bosses avec parfois un peu de glace apparente… Pour ne pas oublier que nous sommes sur le plus grand glacier de France. On longe les séracs, l’ambiance est complètement insolite! Enfin nous arrivons à la Salle à manger, toponyme nous invitant inmanquablement à un petit grignotage…

Ensuite encore quelques virages serrés avant de lâcher les chevaux sur le grand plat de la Mer de Glace. On peut se laisser vivre en contemplant le paysage… La belle vie. Les 5km de la Mer de Glace sont rapidement avalés. Dans le bas, sur le front du Glacier, ça se corse un peu. La corde sera nécessaire pour franchir un court passage de glace.

Et puis c’est le moment de la douloureuse remontée jusqu’à la cabane des Mottets qui met les organismes à rude épreuve! Le retour à Chamonix se mérite. S’ensuit une partie de border cross sympathique sur la piste forestière qui nous ramène aux Planards.

Et là c’est le moment de grâce! 5h30 après être parti de Chamonix, nous laissons enfin nos traces sur la piste des Planards fraîchement dâmée. Un rêve qui se concrétise!

Hors piste Serre Chevalier

Hors piste Serre Chevalier

Serre Chevalier est un des plus grands domaines skiables des alpes françaises. Il relie 4 stations aux portes des Ecrins. Le panorama sur les Alpes est de premier choix! Le domaine regorge de possibilités en hors pistes. De la forêt aux combes secrètes, des couloirs aux grands champs de poudreuses, il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux!

Vous aussi venez découvrir le ski hors piste à Serre Chevalier

[slideshow id=16] Durée : à partir de 3h
Période : mi-décembre à fin avril
Tarif journée : 80€/personne
Tarif groupe : 320€ (+ 25€/personne à partir de 5)
Tarif 1/2 journée : 50€/personne
Tarif groupe 1/2 jr : 200€ (+ 15€/personne à partir de 5)

Réservation et renseignements

Aujourd’hui avec Franck et Benjamin on part pour une bonne journée de hors piste à Serre Chevalier. Les conditions ne sont pas hors du commun mais en cherchant un peu on trouve de quoi s’amuser! Après un petit galop d’essai dans la Montagnolle en bonne neige froide, on se lance dans la pente de l’Yret. L’accès est un peu délicat avec pas mal de cailloux que le vent a dénudé. Là aussi encore de la bonne neige froide…

Après ce petit échauffement, on se dirige vers la Cucumelle… 200m de montée avec les skis sur le sac et un pique-nique bien sympathique à la croix avec une petite vue à 360°!

Pour digérer, on descend la Combe des Corneilles. Le haut est ravagé par le vent mais dans la combe, les zones lisses sont vraiment pas désagréable à skier même si par moment ça secoue un peu les chaussettes!

On termine la journée par un deuxième tour à la Cucumelle (sans le sommet cette fois là) et une descente par les Grands Près plutôt bien sport! Une belle ballade!

Ski hors piste – Crévoux

Ski hors piste – Crévoux

Alléluya! Première chute de neige sérieuse depuis un petit moment dans la région! Apparemment le sud a été un peu plus arrosé que le nord du département. Qu’à cela ne tienne, c’est l’occasion d’aller parcourir les beaux petits hors pistes de Crévoux, une station à taille humaine où règne une ambiance bien sympathique, bien loin des grosses usines à fric? Les 40cm de poudreuse tombés ses dernières 24h sont d’une légèreté hallucinante, grâce au froid assez vif! La neige porte peu, et dès que l’on quitte les pentes suffisantes, on brasse! Mais qu’importe c’est trop bon, on s’en met plein les narines! On finit par tracer les deux gros hors piste du coin : la Ratelle et sa combe voisine… Bien sympathique tout ça!

Hors piste Serre-Chevalier

Hors piste Serre-Chevalier

Après la bonne session d’hier à la Grave, direction aujourd’hui à Serre Chevalier où je rejoins les 7 mercenaires de Saint Raphaël! Même scénario qu’hier : la visi n’est pas optimale mais il a reneigé. On monte directement en haut de l’Yret, pour voir et trouver de quoi s’échauffer tranquillement… Finalement on y voit quand même pas trop mal. On est accueilli là haut par 20cm de fine et fraîche….  L’appel de la Montagnolle est trop fort, nous allons voir. Nous skions prudemment un à un la première partie la plus raide. Sur les 150 premiers mètres de déniv’, on sent beaucoup la couche du dessous massacré par les gros épisodes venteux du mois de janvier. Il faut se méfier aussi de la caillasse, toujours prête à nous arracher quelques bouts de semelle!

En dessous c’est le régal, la combe est bien remplie de neige, c’est large et moins raide, on peut commencer à lâcher le ski! Nous sommes les premiers à tracer! Excellent! Tellement bon qu’on repart pour deux autres Montagnolle dans la foulée avec à chaque fois de grandes portions de neige vierge… Miam miam! Entre deux Montagnolle, on ira quand même faire un petit tour dans la pente de l’Yret, histoire de poser nos traces par là…

Après un bon petit casse dalle en bas, changement de thématique : cette aprèm c’est forêt! On part explorer les mélézins de Cibouit qui sont encore peu tracés… Là aussi du si bon ski qu’on y retourne illico (dès qu’on a retrouvé tout le monde!)

Tout ça commence à sérieusement fumer les cuissots de la bande et pour le dernier run, les effectifs chutent radicalement, nous ne sommes plus que trois… On termine par la crête des Lauzières et le beau mélézin qui ramène jusqu’à Monetier… Quelques souches qui incitent à la vigilance mais encore une bien belle descente.

Bref, excellente journée de ski en très bonne compagnie, que demander de plus?

Hors Piste à la Grave

Hors Piste à la Grave

Jour de fête aujourd’hui à la Grave : ces dames sont à l’honneur à l’occasion des « Reines de la Meije »! De la musique un peu partout, des filles en tenue légère et un petit coup d’antigel au départ du télécabine! Bien sympathique tout ça… On en oublierait presque qu’on est là pour skier!

C’est entre sudistes que nous allons railleder et ça fait rudement plaisir de discuter Mont aigoual et mas de la Barque et d’entendre chanter l’accent des garrigues dans les vallons de la Meije!

Arrivé à 3200m, la visi est moyenne mais une petite couche de neige fraiche généreusement déposée cette nuit va rendre excellent notre petite session. Nous montons pour commencer au top du top pour un petit galop d’essai dans les pentes du glacier de la Girose avant de repasser le col du Lac et de basculer sur Chancel. Rien à dire c’est pas mauvais du tout même si un tout petit peu plus de neige permettrait de ne plus sentir les anciennes traces. On reste bien vigilant quand même car les requins sont en embuscade. Suite des réjouissances par une descente de Chancel agrémenté d’un petit Patou, ce bien sympathique couloir au dessus du lac qu’on appelle « Le lac ». L’entrée est un peu sport  sur 3-4 mètres et le reste excellent.

On est pas des bêtes, il est 13h30 : une pause s’impose! Excellent petit gueuleton à 3200m. Pas facile de décoller après un plat de lasagnes, une tarte aux myrtilles et deux ballons de rouge… La vie est parfois si dure…

Pendant que nous mangeons, au delà de toute espérance, quelques rayons de soleil viennent caresser la terrasse du resto. La visibilité est de mieux en mieux. Nous sommes tous motivés pour partir pour une grande ballade cette aprèm. On remonte au Dôme de la Lauze et on descend dré dans l’pentu jusque dans la vallée via Chie rose (Chirouze pardon)! Peu de passage ce jour, on profite donc bien de la fraiche! L’ambiance est hallucinante quand on rentre dans le couloir à proprement parler. Surtout quand il se rétrécit jusqu’à ne faire plus que 2m50! La corde nous sert dans un passage un peu trop délicat pour être skié sur une 20aine de mètres. Pour le reste, RAS, c’est du bonheur même si certains cuissots commencent à sérieusement fumer dans le bas de ce splendide itinéraire de plus de 2000m de déniv’!

Par un très heureux hasard, un véhicule nous appartenant se trouve exactement à la sortie de l’itinéraire. On entasse skie et skieurs tant bien que mal dans le fourgon pour se rapatrier doucemanette vers la Grave…

Une bien belle journée de ski! Merci les gars, j’espère que vous vous êtes régalés!

Petite virée à la Grave

Petite virée à la Grave

Après la belle petite session poudreuse d’hier aux Crête de la Seyte, on opte avec Sylvain pour une petite session friraillde à la Grave. On quitte le temps splendide du Briançonnais pour se retrouver dans le bousard qui nous vient de l’Isère! On hésite un temps à faire demi-tour, mais le beau ne semble pas trop loin alors on persiste. Après deux descentes dans les vallons de la Meije, bien sympathiques mais exigeante avec le jour blanc c’est l’extase. Une belle éclaircie se développe enfin! On va pouvoir commencer à skier un peu… Moins de neige ici que dans le Briançonnais il faut se méfier des cailloux sur les zones soufflées. Grâce à Charles, le local de l’étape, on skie de belles zones de poudre crémeuse avant de finir en apothéose par la descente des Fréaux, un bel itinéraire soutenu qui mène du top de la Grave à 3200m jusqu’au fond de la vallée à 1450m. Le départ du top sur le glacier dans les lueurs du couchant est un moment inoubliable.

Pin It on Pinterest